Smic, pensions de retraite, prix du tabac : découvrez ce qui va changer le 1er janvier 2024

Salaires, retraites, chèque carburant… Le 1er janvier 2024, des changements vont s’opérer et cela aura des impacts sur votre portefeuille.

© IStock

Afficher Masquer les titres

Nombreux sont les changements qui vous attendent dès le 1er janvier 2024. Cela vous concerne, que vous soyez salarié, au chômage ou à la retraite. Dans cet article, on fait le point sur les changements qui vous attendent à la nouvelle année.

SMIC, retraite, chèque carburant

Commençons par le SMIC. En effet, comme à l’accoutumée, le salaire minimum va augmenter au 1er janvier 2024. Il s’agira d’une hausse de 1,13 %, soit de près de 20 euros. Pour les salariés à taux plein, par exemple, elle sera de 19,72 euros par mois.

Les pensions de retraite subiront également une augmentation au 1er janvier. Ainsi, pour suivre l’inflation, la revalorisation s’élèvera à 5,3 %. Un bond de 42,4 euros donc pour une pension mensuelle moyenne de 800 euros. L’Aspa connaîtra aussi la même revalorisation.

À lire Prix du gaz : bonne nouvelle pour les ménages, la hausse sera en dessous des prévisions en juillet

Comme le ministre de l’Économie l’a annoncé, le chèque carburant deviendra une indemnité au 1er janvier 2024. Par conséquent, les ménages modestes usant de leur véhicule pour aller au travail pourront avoir droit à une indemnité carburant travailleur.

Notons par ailleurs que le versement de cette aide de 100 euros dépendra d’un « seuil d’alerte » sur le prix du carburant. Cependant, ce seuil reste encore à définir.

1er janvier 2024
Concept de prime carburant – Crédits photos : iStock

PEL, PTZ, MaPrimeRénov’

Un Plan Épargne Logement ouvert à partir du 1er janvier 2024 sera rémunéré à hauteur de 2,25 % avant les impôts. À préciser que ce taux ne concerne que les PEL ouverts à partir du 1er janvier. Tant que l’épargne dure, ce taux s’appliquera.

Le prêt à taux zéro, qui devait disparaître fin 2023, se poursuivra en 2024, jusqu’en 2027. Il touchera 6 millions de Français supplémentaires souhaitant acquérir un bien immobilier. Le PTZ concerne donc 29 millions de foyers fiscaux.

À lire EDF : les raisons de la très forte hausse des tarifs heures pleines/heures creuses et Tempo

Ce nouveau PTZ exclut la construction d’une maison individuelle, mais inclut l’achat d’un appartement neuf en zone tendue. Il sera aussi possible d’acheter un logement ancien en zone détendue si c’est pour réaliser des travaux de rénovation énergétique.

Autre dispositif qui change au 1er janvier 2024 : MaPrimeRénov’. Le budget de ce dispositif va augmenter pour permettre la rénovation énergétique. L’aide pourra financer jusqu’à 90 % des travaux pour un chantier de 70 000 euros.

Autres changements au 1er janvier 2024

Le tarif de la lettre verte augmentera également dès le 1er janvier 2024 pour s’établir à 1,29 euro. Celui de la lettre recommandée va passer à 5,36 euros. Toutefois, la vignette de suivi du courrier coûtera toujours 0,50 euro en 2024.

Le Plafond Annuel de la Sécurité Sociale (PASS) passera de 43 992 à 46 368 euros à partir du 1er janvier 2024. À noter que cela représente un plafond mensuel de 3 864 euros et un plafond journalier de 213 euros.

À lire Agirc-Arrco : bonne nouvelle pour les retraités, ce service d’aide va doubler

Le prix des cigarettes va aussi subir une augmentation en 2024. Ainsi, un paquet de cigarettes coûtera en moyenne 43 centimes de plus qu’en 2023. Les fumeurs doivent cette hausse à l’imposition du tabac qui évolue en raison de l’inflation.

1er janvier 2024
Paquet de cigarettes – Crédits photos : iStock

En outre, le bonus réparation va évoluer en 2024, tant au niveau du montant qu’au niveau des produits. En effet, le dispositif s’étendra à d’autres produits et les montants de certains bonus doubleront. Dans les 15 à 60 euros, selon les appareils.

Ce n’est pas tout, car à compter du 1er janvier 2024, il sera possible d’acheter toutes les denrées alimentaires avec les chèques-restaurant. De plus, c’est valable durant toute l’année. Pour rappel, cette mesure devait prendre fin en 2023.

Pour finir, en 2024, les parents d’élèves n’auront plus à effectuer la moindre démarche pour percevoir les bourses de leurs enfants. De ce fait, ces bourses se feront verser automatiquement pour les enfants inscrits au collège ou au lycée.

À lire Chèque carburant : pourrez-vous compter sur ce coup de pouce en 2024 face à la hausse des prix ?

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :