Électricité : pourquoi certains ménages pourraient être davantage impactés par la hausse des prix ?

Votre facture d’électricité risque de s’alourdir à compter du mois de février. La hausse devrait atteindre les 10 % pour certains foyers.

© IStock

Afficher Masquer les titres

Le prix de l’électricité va flamber à partir du mois de février 2024. Une hausse qui impactera différemment les consommateurs, selon Le Point. En effet, certains seront plus touchés que d’autres. Environ 3 % des Français subiront une augmentation de 10,1 %. Tandis que pour le reste, elle ne devrait pas dépasser les 10 %. Voici les détails.

Une nouvelle hausse du prix de l’électricité

Le prix de l’électricité va augmenter à partir du 1er février 2024. Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, a annoncé dernièrement une hausse du tarif réglementé. Une hausse qui s’élèvera entre 8,6 et 9,8 % pour les petites entreprises et les ménages.

Il s’agit d’une décision politique liée à la fermeture progressive du bouclier tarifaire. La mise en place de cette nouvelle mesure s’explique en effet par le manque à gagner enregistré par l’État durant la crise énergétique.

À lire Prix du gaz : bonne nouvelle pour les ménages, la hausse sera en dessous des prévisions en juillet

Le gouvernement avait alors volontairement baissé le prix de l’électricité pendant cette période. Cela a permis d’aider les plus modestes, mais a aussi eu un impact majeur sur les finances. Ainsi, l’exécutif entend combler les pertes en revenant progressivement aux tarifs normaux.

Électricité
Concept de consommation d’énergie et d’électricité chère – Crédits photos : iStock

Une décision, qui, une fois encore, vise à préserver les foyers. À titre informatif, la hausse sur la facture d’électricité qui va survenir en février sera la seule cette année, selon Bruno Le Maire. Elle devrait s’établir entre 8,6 et 9,8 % précise le ministre de l’Économie.

« C’est une décision difficile, mais c’est une décision qui est nécessaire pour garantir notre capacité d’investissement dans de nouvelles capacités de production électrique et pour sortir définitivement du “quoi qu’il en coûte” ; nous revenons à la normale. », a déploré le ministre de l’Économie sur TF1.

Pour rappel, le bouclier tarifaire sur l’électricité devait prendre fin en décembre 2023. Cependant, en raison de l’inflation, le gouvernement a dû recourir à une sortie progressive. Ainsi, le bouclier tarifaire prendra finalement fin en 2025.

Certains Français plus touchés que d’autres

La hausse du prix de l’électricité va impacter différemment les consommateurs. En effet, Bruno Le Maire a annoncé qu’environ 3 % des Français ressentiront une hausse de 10,1 %. Pour le reste, elle ne devrait pas dépasser les 10 %.

Selon Le Point, les abonnés au tarif Tempo d’EDF feront partie des plus touchés par la hausse à venir. Ils risquent de voir leur facture d’électricité s’alourdir considérablement au mois de février. Cela s’expliquerait par le fait qu’ils ont été mieux protégés par le bouclier tarifaire.

À lire EDF : les raisons de la très forte hausse des tarifs heures pleines/heures creuses et Tempo

Pour ces abonnés, la fin du dispositif risque d’être assez problématique. Comme eux, les abonnés du tarif « heures creuses » subiront également une hausse plus importante. Pour ces derniers, l’augmentation à venir pourrait atteindre 9,8 %.

Électricité
Photo illustrant le coût élevé d’une facture d’électricité EDF – Crédit Photo : Getty Images

La raison de cette augmentation reste la même. Cela a un rapport avec les avantages obtenus grâce au bouclier tarifaire. Rappelons que cette sortie progressive vise à inciter les usagers à maintenir les bonnes habitudes.

En effet, une période où la crise énergétique bat toujours de son plein, il est impératif que chaque consommateur se responsabilise. Voilà pourquoi le gouvernement a pour objectif de pallier petit à petit le manque en énergie.

Les différentes mesures mises en place au cours de ces dernières années tendent à faire de cela une réalité.

À lire Facture d’électricité : ces habitants ont trouvé une solution radicale pour payer deux fois moins cher

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :