CAF et versement du 5 février : pourquoi certains bénéficiaires pourraient être surpris par le montant ?

Selon vos revenus par rapport à l’inflation, vous pourrez être gagnant ou perdant au versement des allocations de la CAF ce lundi 5 février.

© iStock

Afficher Masquer les titres

Lundi 5 février 2024, les allocataires de la Caisse d’allocations familiales (CAF) recevront les versements correspondant au mois de janvier. Comme chaque mois, les prestations arrivent le 5, sauf si celui-ci tombe un samedi, un dimanche ou un jour férié. D’ailleurs, selon vos revenus en 2022, vous pourrez voir des modifications de vos droits ou des montants. Découvrez les détails.

Faites-vous partie des gagnants ?

Pour répondre à cette question, il faut comparer vos revenus en fonction du taux d’inflation. En effet, si vos revenus ont reculé, stagné ou avancé de moins de 5,3 %, alors vous faites partie des gagnants. Pourquoi ?

« Chaque année, d’août à octobre, la CAF récupère auprès des impôts, vos ressources de l’année N-2 pour le renouvellement de vos droits ou le calcul de vos nouveaux droits », explique la Caisse nationale d’allocations familiales (Cnaf) sur son site internet.

Rappelons qu’en 2023, on a connu une revalorisation de 1,6 % des barèmes. Mais ce n’est rien comparé à la forte hausse (5,3 %) de 2022 causée par l’inflation. Or, c’est l’année concernée pour les revenus pris en compte par la CAF en 2024.

Pour information, la CAF se base sur votre revenu net catégoriel de 2022 pour calculer vos droits aux allocations familiales. Cela concerne vos revenus nets après déduction des charges et des abattements fiscaux.

À lire Montant net social : voici comment déclarer vos ressources auprès de la CAF

Elle récupère ensuite ces informations directement auprès des impôts. Si vous êtes déjà allocataire, la mise à jour de vos droits se fait automatiquement. De ce fait, vous n’avez pas besoin de fournir de justificatifs, sauf si la CAF vous le demande.

Vous pouvez toutefois vérifier que les données transmises par le fisc sont exactes dans votre espace « Mon Compte » sur le site de la CAF. Vous y trouverez également une alerte vous informant de la révision de vos droits.

Voici les chiffres officiels que vous pouvez retrouver sur le site service-public.fr :

CAF
Tableaux des plafonds de ressources et des montants des allocations de la CAF – Source : service-public.fr

Faites-vous partie des perdants ?

Comme nous l’avons dit, il y aura aussi des perdants. Vous en faites partie si vos revenus ont progressé de plus de 5,3 % en 2022. C’est ce que nous renseigne le ministère des Solidarités sur son site internet.

« Les montants des plafonds de ressources des prestations familiales applicables en métropole, dans les DROM, à Mayotte, à Saint-Martin, à Saint-Barthélemy et à Saint-Pierre-et-Miquelon sont revalorisés de 5,3% », peut-on lire.

Cette revalorisation aura pour effet de faire basculer certains ménages dans une tranche supérieure. Le cas échéant, cette situation va assurément réduire leurs droits aux allocations de la CAF. Concrètement, comment cela fonctionne ?

À lire La Cour des comptes épingle la Caf

Prenons l’exemple d’un couple avec deux enfants qui gagnait 70 000 euros par an en 2021. Il percevait alors 141,99 euros par mois d’allocations familiales en étant dans la tranche 1. Mais en 2022, ses revenus ont bondi de 10%, à 77 000 euros.

Par conséquent, ce couple se retrouve dans la tranche 2 du barème. Avec ce revenu, il ne touchera plus que 71 euros par mois d’allocations familiales de la CAF en 2024. C’est donc une perte de 70,99 euros par mois, soit 851,88 euros par an.

Les aides de la CAF concernées

Tout cela s’applique notamment aux allocations familiales de la CAF. Mais aussi à toutes les autres aides liées à la famille. C’est par exemple le cas de l’allocation de base de la Paje qui soutient les parents d’enfants de moins de 3 ans.

Ou encore le complément de libre choix du mode de garde, qui aide à financer la garde d’enfant. Sans oublier le complément familial, qui s’adresse aux familles nombreuses modestes, la prime d’activité, ainsi que les aides au logement (APL).

À lire Allocation de rentrée scolaire : tout ce qu’il faut savoir sur cette prestation de la CAF

Sources : moneyvox.fr

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :