Agirc-Arrco : bonne nouvelle pour les retraités, ce service d’aide va doubler

Les cotisants de l’Agirc-Arrco auront au moins 400 000 occasions de faire le point sur leur retraite en 2024. Les détails dans cet article.

© IStock

Afficher Masquer les titres

Des rendez-vous gratuits pour faire le point sur leur retraite et leur pension. C’est ce que va proposer l’Agirc-Arrco à ses cotisants. En effet, cette année, le régime de retraite entend faire 400 000 entretiens, soit deux fois plus qu’en 2023.

L’Agirc-Arrco propose des rendez-vous gratuits

Un travailleur doit prendre sa retraite un jour ou l’autre. Et pour préparer cette étape importante, il convient de prendre les bonnes décisions. Notamment, par rapport au régime à souscrire.

L’Agirc-Arrco a pour fonction d’assurer les futurs retraités une fois leur vie professionnelle achevée. Dernièrement, l’organisme a pris des mesures importantes pour aider ses cotisants à préparer leur dossier de retraite.

À lire Bulletins de salaire perdus : comment et pourquoi il est essentiel de les récupérer

En effet, l’Agirc-Arrco va proposer pas moins de 400 000 rendez-vous gratuits pour permettre aux futurs retraités d’éclaircir les zones d’ombre relatives à leur retraite. Ces rendez-vous seront l’occasion d’obtenir des conseils de professionnels.

« Si la digitalisation des démarches a été accélérée avec la crise sanitaire, les personnes expriment un besoin renforcé de conseil, d’aide à la décision, d’accompagnement personnalisé et individualisé dans leurs démarches, plus particulièrement les populations fragilisées », explique l’Agirc-Arrco.

Agirc-Arrco
Un couple de séniors comptant des montants sur une calculatrice – Crédits photos : iStock

Les entretiens gratuits que l’Agirc-Arrco proposeront auront une durée de 30 à 45 minutes. Ainsi, celui ou celle qui souhaite prendre rendez-vous aura le choix entre faire un échange en présentiel, au téléphone ou en visioconférence.

Pendant cet échange, le cotisant pourra poser les questions qu’il souhaite. Il aura également le droit de solliciter des services d’accompagnement.

À qui s’adressent ces milliers de rendez-vous ?

Les rendez-vous de l’Agirc-Arrco sont ouverts au grand public. Selon les informations du Parisien, le régime complémentaire n’a pas fixé de limite d’âge. Ainsi, pour réserver un rendez-vous, il suffit de joindre un conseiller du régime ou se rendre sur le site de l’Agirc-Arrco.

En effet, il vous est possible de prendre contact avec un conseiller en composant le 0 970 660 660. Ces rendez-vous s’adressent aussi aux travailleurs qui ont mené des carrières complexes. Avec ces entretiens, ils auront l’occasion de mettre de l’ordre dans leur dossier pour ainsi profiter d’une meilleure retraite.

À lire RSA, Agirc-Arrco, chèque énergie… : voici tout ce qui change à partir du 1er mars 2024

Par ailleurs, l’Agirc-Arrco va réserver 100 000 entretiens pour des personnes repérées en amont. Il s’agira certainement de travailleurs avec un dossier ardu. Il va sans dire que le régime complémentaire aura de quoi s’atteler pendant cette période.

Les questions seront sans doute nombreuses, en particulier chez la génération 1961. Pour rappel, cette génération a vu un changement important s’opérer à cause de la réforme de retraites. De plus, obtenir une retraite n’est pas toujours évident, notamment avec une carrière complexe.

Agirc-Arrco
Demande de pension de retraite complémentaire Agirc-Arrco – Crédits photos : Getty Images

Pour préparer convenablement la fin de votre vie active, entamez les démarches administratives au moins un an à l’avance. En effet, les professionnels recommandent de faire certaines vérifications pour ne pas être pris au dépourvu.

Si votre situation l’exige, n’attendez pas pour mettre votre dossier entre les mains d’expertes. À souligner que la pension de retraite va évoluer au mois de mars. Suite à la revalorisation du taux de CSG, celle-ci va baisser ou augmenter en fonction de la situation du bénéficiaire.

À lire Retraite : certaines aides sociales contribuent à valider des trimestres, comment ça marche ?

Sources : lefigaro.fr

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :