Pension de retraite : votre versement de février vous a étonné ? Voici pourquoi

Deux raisons expliquent la hausse du montant de votre pension de retraite du mois de février. La revalorisation de 5,3 % et le taux de CSG.

© IStock

Afficher Masquer les titres

Le montant de votre pension de retraite du mois de février vous étonne-t-il ? Pas de panique, car il y a deux explications à cela : la hausse de 5,3 % et le taux de la CSG. Vous ne comprenez toujours pas ? Lisez la suite, on vous explique tout.

Hausse de la pension de retraite ?

Si vous faites partie des 13 millions de retraités du privé (Agirc-Arrco), vous avez déjà perçu votre pension de retraite. Un autre virement se tiendra le 9 février pour les 14 millions d’assurés des autres régimes. À savoir, les affiliés :

  • À la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav)
  • Au Service de retraite de l’État
  • À la Caisse nationale des agents des collectivités locales (CNRACL)
  • À la Caisse nationale d’assurance vieillesse des professions libérales (CNAVPL)
Retraite
Calcul du montant de la retraite – Crédits photos : iStock

Tout comme les affiliés à l’Agirc-Arrco, ces derniers devraient s’étonner de voir le montant de leur pension de retraite. Celui-ci ayant augmenté. Pourquoi cette hausse ? Grâce à une revalorisation de 5,3 % et au taux de la CSG.

À lire Agirc-Arrco : bonne nouvelle pour les retraités, ce service d’aide va doubler

Hausse de 5,3 % des pensions de retraite

Le gouvernement avait annoncé cette hausse de plus de 5 % à l’automne 2023. Elle concerne la pension de retraite du mois de janvier versée en février 2024. L’ensemble des retraités devraient bénéficier de cette revalorisation de 5,3 %, d’où l’augmentation du montant de leur pension.

« Un retraité qui perçoit une retraite de base de 1 000 euros par mois touchera à partir du mois de février une pension de 1 053 euros. Si sa pension s’élève à 1 200 euros, la hausse sera de 63,60 euros par mois, soit 1 263,60 euros », d’après les calculs des caisses qui versent la pension.

Cette hausse s’étend également à la pension de réversion, mais aussi à d’autres prestations sociales. Notamment l’allocation supplémentaire d’invalidité (ASI) ou l’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa).

Changement du taux de la CGS

L’autre raison de cette hausse de la pension de retraite serait le niveau de la Contribution sociale généralisée. Il s’agit d’un prélèvement social auquel se soumettent les retraités pour le financement de la protection sociale.

En raison de la hausse de 5,3 % des pensions, les barèmes ont évolué. La situation personnelle des retraités aussi. Le taux de la CSG va ainsi de 8,3 % à une exonération complète pour les retraités les plus aisés financièrement.

Un taux réduit (3,8 %) et un taux médian (6,6 %) devraient intervenir, en fonction de leur RFR. Ce revenu fiscal de référence est indiqué sur leur dernier avis d’imposition. Le RFR 2023 sera donc pour 2024.

À lire « La retraite non, mais la fête, oui ! » : même à 95 ans, Line Renaud n’envisage pas d’annoncer la fin de sa carrière

Pension de retraite
Un formulaire d’impôt sur le revenu français – Crédits photos : iStock

Calcul du taux de la CSG

En basculant d’une case à une autre, leur taux baisse ou augmente. Ce qui se répercute sur le montant de leur pension de retraite. La CSG des couples ayant une déclaration commune dépend de leur RFR et leur nombre de parts fiscales.

Prenons l’exemple d’un couple avec deux parts fiscales dont le RFR se situe entre 24 526 et 38 059 euros. En 2024, l’imposition de ce couple s’établira à 6,6 %. En revanche, si son RFR se trouve en dessous de 18 760 euros, il bénéficiera d’une exonération.

Pour un couple non marié ou pacsé, le taux de prélèvement de chaque membre est différent. En effet, ils ont chacun leur propre RFR puisqu’ils n’ont pas d’imposition commune. Un célibataire dont le RFR est inférieur à 12 230 euros profitera aussi d’une exonération.

Sources : ouest-france.fr

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :