1er février 2024 : électricité, pensions de retraite, aides sociales… ce qui change

Plusieurs changements vont s’opérer à partir du 1er février 2024. Parmi eux, la hausse des prix de l’électricité et des péages. Les détails.

© IStock

Afficher Masquer les titres

Hausse des péages, de l’électricité ou du tabac… Le 1er février 2024 sera le théâtre de plusieurs changements pour des millions de Français. Découvrez-en quelques-uns dans les lignes qui suivent.

Des augmentations dès le 1er février 2024

Au 1er février 2024, plusieurs hausses vont entrer en vigueur, dont celle des prix de l’électricité. Concrètement, les tarifs heures creuses vont augmenter de 8,6 % et les tarifs heures pleines de 9,8 %.

Une hausse de moins de 10 %, comme le gouvernement l’avait promis. Cette augmentation intervient suite à la fin progressive du bouclier tarifaire mis en place en 2021 pour contrer l’inflation. Les tarifs des péages aussi grimperont à partir du 1er février.

À lire Retraite : certaines aides sociales contribuent à valider des trimestres, comment ça marche ?

Si sur le réseau Vinci la hausse ne dépassera pas 2,79 %, d’autres axes appliqueront des augmentations plus significatives. Ainsi, si l’on en croit Le Parisien, les automobilistes devraient faire face à des hausses de 4 à 5,8 %.

1er février 2024
Une autoroute française avec de longues files de véhicules – Crédits photos : iStock

Autre hausse du 1er février 2024 : celle des prix du tabac. De ce fait, les cigarettes Dunhill, Vogue ou encore Peter Stuyvesant coûteront 12,50 euros au lieu de 12 euros. Pour voir quels seront les prix des cigares à partir du mois prochain, allez sur le site de la Douane.

Le taux du LEP revu à la baisse

Outre ces augmentations de tarifs, les pensions de retraites de base vont aussi connaître une revalorisation au 1er février 2024. La hausse sera de 5,4 % et les pensionnaires devraient en bénéficier dès le 9 février, comme le rapporte Merci pour l’info.

Cette revalorisation de 5,4 % s’étendra également sur d’autres pensions. À savoir la pension de réversion, l’Aspa, l’allocation veuvage ou le secours viager. Elle concerne aussi l’allocation de solidarité aux vieux travailleurs salariés et l’allocation aux mères de famille.

À lire EDF : les raisons de la très forte hausse des tarifs heures pleines/heures creuses et Tempo

Par ailleurs, la rémunération des stages augmentera de 7 % dès le 1er février 2024. Les stagiaires de deux mois ou plus pourront donc percevoir une rémunération minimale de 4,35 euros de l’heure. Soit une hausse de 40 à 50 euros par mois selon service public.

En outre, le taux de rémunération du Livret d’épargne populaire passera de 6 à 5 % dès début février. Une mauvaise nouvelle pour les Français possédant un LEP.

D’autres changements au 1er février 2024

Rappelons que depuis janvier 2024, tout bulletin de paie et relevé de prestations doivent afficher le montant net social. À compter du 1er février 2024, il faudra déclarer ce montant pour percevoir le RSA et la Prime d’activité.

1er février 2024
Les mains d’une femme remettant des billets de banque en euros sur un fond rose – Crédits photos : iStock

Cette date marquera aussi l’entrée en vigueur de l’allégement des démarches pour l’obtention d’un crédit de paiement. Ce crédit permet de s’acquitter des frais de succession lors du décès d’un proche.

À lire Chèque énergie 2024 : tout savoir sur ce coup de pouce destiné à alléger vos factures

En clair, le délai de traitement de demande de crédit au fisc réduira de deux mois. Les internautes bénéficieront aussi d’une meilleure protection au mois de février. En effet, les obligations prévues par le Digital Services Act prendront effet à partir du 17 février 2024.

Les consommateurs et les utilisateurs en ligne pourront ainsi profiter d’une meilleure protection via une série de mesures. Mesures visant à contraindre les acteurs du numérique à interdire la diffusion de contenus illicites, préjudiciables ou de produits illégaux.

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :