Aspa : si vous avez plus de 65 ans, vous êtes peut-être concerné par cette aide, voici comment la toucher

Comment pouvez-vous bénéficier de l’Aspa ou Allocation de solidarité aux personnes âgées en 2024 ? Poursuivez votre lecture, on vous répond.

© IStock

Afficher Masquer les titres

L’Aspa, ou Allocation de solidarité aux personnes âgées est une prestation versée aux retraités ayant de faibles ressources. Elle leur permet de bénéficier d’un revenu minimum garanti. D’ailleurs, cette année, l’allocation connaît une revalorisation exceptionnelle de 5,3 %, la plus forte depuis sa création.

Cette hausse va changer la vie de millions de seniors, qui vont voir leur pouvoir d’achat augmenter. Alors, quels seront les nouveaux montants de l’Aspa ? Quelles sont les conditions de ressources et de patrimoine pour y avoir droit ? Comment l’obtenir ? Toutes les réponses dans la suite de cet article.

Une aide pour les seniors modestes

Vous avez plus de 65 ans (ou 62 ans si vous êtes inapte au travail ou avez pris votre retraite anticipée) et vous avez des revenus modestes ? Vous pouvez peut-être bénéficier de l’Aspa. C’est une aide financière qui vous garantit un minimum de ressources chaque mois.

À lire Retraite : certaines aides sociales contribuent à valider des trimestres, comment ça marche ?

Elle existe depuis 2006 pour remplacer le minimum vieillesse. L’Aspa s’adresse aux personnes âgées. Elle vient notamment compléter leurs revenus jusqu’à atteindre certains plafonds. Ainsi, en 2023, le seuil de revenus pour une personne seule est de 961,08 euros par mois.

Pour avoir droit à l’Aspa, vous devez en outre :

  • avoir une ressource mensuelle inférieure à son montant
  • résider en France au moins 9 mois par an
Aspa
Les mains d’une femme remettant des billets de banque en euros sur un fond rose – Crédits photos : iStock

Il est important d’indiquer que vous pouvez demander l’Aspa, peu importe votre état matrimonial.

Aspa : les nouveaux montants en 2024

L’Aspa a connu une revalorisation de 5,3 % au 1er janvier dernier. Cela se traduit donc par une augmentation de plus de 50 euros par mois pour une personne seule. Tandis que pour un couple, l’augmentation est de 79 euros par mois.

À lire Agirc-Arrco : bonne nouvelle pour les retraités, ce service d’aide va doubler

Voici les montants maximums de l’Aspa en 2024, selon la situation :

  • Une personne seule : 12 144,27 euros
  • Un couple : 18 854,02 euros

D’ailleurs, pour savoir combien vous pouvez toucher, il suffit de soustraire vos ressources du plafond de l’Aspa.

« Par exemple : si vous avez 800 euros de revenu par mois, le montant de l’Aspa en 2024 sera de 1 012,02 euros – 800 euros = 212,02 euros par mois », illustre le site officiel de l’Administration française.

Si vos ressources sont supérieures au montant maximum de l’Aspa sur les 3 derniers mois, une autre vérification se fait. Votre caisse de retraite vérifiera alors vos revenus sur les 12 derniers mois. Si cet examen montre que vous pouvez bénéficier de l’Aspa, celle-ci vous parviendra.

Le cas échéant, voici les plafonds annuels à ne pas dépasser :

  • Pour une personne seule : 12 144,27 euros
  • Pour un couple : 18 854,02 euros

Comment faire la demande de l’Aspa ?

Si vous êtes à la retraite et que vos revenus sont modestes, vous pouvez demander l’Aspa. Pour cela, il faut contacter votre caisse de retraite. Cela peut être la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav) ou la Mutualité sociale agricole (MSA).

À lire « La retraite non, mais la fête, oui ! » : même à 95 ans, Line Renaud n’envisage pas d’annoncer la fin de sa carrière

Aspa
Couple de seniors naviguant ensemble sur Internet – Crédits photos : iStock

C’est votre caisse qui examinera votre situation et vérifiera si vous respectez les conditions de ressources indiquées ci-dessus. Cependant, si vous n’avez pas droit à l’Aspa, il existe peut-être une autre solution : l’Allocation supplémentaire d’invalidité (l’Asi).

Pour y prétendre, vous devez de ce fait remplir les conditions suivantes :

  • Vous n’avez pas encore atteint l’âge légal de la retraite et votre invalidité est reconnue
  • Vous touchez une retraite de réversion ou une pension de vieillesse de veuf ou de veuve, une retraite anticipée (pour longue carrière ou pour handicap) ou une retraite pour pénibilité
  • Vous vivez en France métropolitaine ou dans un département d’outre-mer

Sources : actu.fr

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :