Retraite : tout ce qui change pour les bénéficiaires en 2024

L’année 2024 vient avec quelques nouveautés en matière de retraite. Notamment pour l’Agirc-Arrco et les petites pensions. Voici les détails.

© IStock

Afficher Masquer les titres

Après la réforme des retraites du mois de septembre, plusieurs mesures sur la pension des seniors ont subi des modifications. En 2024, on devrait voir certains de ces changements s’appliquer. Découvrez ce qui vous attend.

Âge de départ à la retraite

La réforme des retraites a pour principale mesure le recul progressif de l’âge légal de départ à 64 ans. Ainsi, cet âge, qui est actuellement à 62 ans, reculera de 3 mois tous les ans à compter de la génération 1968.

Le nombre de trimestres nécessaires pour partir à taux plein a aussi augmenté d’un trimestre toutes les générations. Et ce, jusqu’à atteindre le plafond qui s’établit à 172 trimestres (43 ans) pour tous les actifs nés à partir de 1965.

À lire Retraite : certaines aides sociales contribuent à valider des trimestres, comment ça marche ?

2024 sera donc l’année de départ pour la génération 1962 qui pourra partir à 62 ans et 6 mois. En effet, il lui faut 169 trimestres pour une retraite à taux plein. Un autre changement dû à la réforme concerne le principe du cumul emploi-retraite.

Retraite
Calcul du montant de la retraite – Crédits photos : iStock

Création de nouveaux droits

Si auparavant reprendre une activité après son départ à la retraite ne créait pas de nouveaux droits, cela a changé. Effectivement, désormais, reprendre une activité dans cette condition permet de créer de nouveaux droits grâce aux cotisations.

De plus, cela augmentera votre nouvelle pension. Ainsi, les premières deuxièmes liquidations de pensions interviendront en 2024, selon Valérie Batigne. Ceux qui arrêteront leur nouvelle activité devront donc prendre une deuxième fois leur retraite.

À noter que Valérie Batigne est la dirigeante du cabinet Sapiendo retraite. Si ce dispositif concerne principalement le régime de base, il s’appliquera aussi sur le régime complémentaire Agirc-Arrco.

À lire Agirc-Arrco : bonne nouvelle pour les retraités, ce service d’aide va doubler

Revalorisation des petites pensions

Dès le 1er janvier 2024, le cumul emploi-retraite permettra d’augmenter le montant de la pension complémentaire. Cela dit, il faudra respecter le plafond de la Sécurité sociale pour se créer de nouveaux droits.

Une autre mesure de la réforme des retraites prendra aussi acte en 2024. Il s’agit de la revalorisation des petites pensions des actifs ayant une carrière complète rémunérée au SMIC. Au plus tard, cette hausse s’appliquera en septembre 2024.

Pour information, elle devra concerner 1,7 million de personnes. Rappelons qu’en 2023, près de 500 000 seniors ont pu profiter de cette hausse. Ils ont perçu en moyenne 50 euros d’augmentation par mois.

Retraite : d’autres augmentations

L’année 2024 marquera aussi la fin du malus Agirc-Arrco pour les anciens retraités. Notamment pour ceux partis à la retraite depuis le 1er décembre 2023. Par contre, ceux qui en profitent déjà pourront toujours en profiter.

À lire « La retraite non, mais la fête, oui ! » : même à 95 ans, Line Renaud n’envisage pas d’annoncer la fin de sa carrière

Retraite
Demande de pension de retraite complémentaire Agirc-Arrco – Crédits photos : Getty Images

Pour ces derniers, le malus disparaîtra au 1er avril. Comme à chaque début d’année, plusieurs caisses de retraite augmenteront le niveau de leurs pensions. C’est le cas du régime de base qui augmentera de 5,3 % dès le 1er janvier 2024.

D’ailleurs, les régimes complémentaires des salariés du privé Agirc-Arrco ont déjà vu leur pension augmentée depuis le 1er novembre. Les contractuels de la fonction publique (Ircantec) connaîtront quant à eux une hausse similaire à celle du régime de base.

Les avocats, qui ont leur propre régime de base, verront leur retraite augmenter de 2 %. Du côté des médecins libéraux, leur pension complémentaire augmentera de 2,6 %. Celle des indépendants grimpera de 3,7 %, contre 4,3 % pour certains libéraux de la Cipav.

Enfin, les seniors verront leur vie simplifiée en 2024 grâce à de nouveaux services en ligne, selon Capital. Ceux qui existent déjà deviendront par ailleurs plus simples.

À lire Retraites Agirc-Arrco : voici pourquoi il est crucial d’aller vérifier votre espace personnel

Sources : capital.fr

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :