RSA, chèque énergie, AAH : un simulateur existe pour savoir de quelles aides sociales vous pouvez bénéficier

Pour que les Français puissent bénéficier des aides sociales auxquelles ils ont droit, le gouvernement a mis en place un nouveau simulateur.

© IStock

Afficher Masquer les titres

Êtes-vous éligible à une allocation ? Pour connaître vos droits aux aides sociales, vous pouvez désormais utiliser un simulateur lancé par le gouvernement. En fournissant quelques renseignements, vous saurez quelles sont les prestations que vous pouvez demander, selon votre situation. Voici les détails.

Lancement d’un simulateur d’aides sociales

Selon les estimations de l’Observatoire des non-recours aux droits et services, plusieurs milliards d’euros d’aides sociales ne parviennent pas à leurs bénéficiaires. Pourquoi ? Pour la simple raison que ces derniers ne les ont pas demandées.

En effet, des milliers de Français ignorent qu’ils ont droit à des aides sociales. Il faut dire qu’il n’est pas évident de se retrouver devant les sigles tels que APL, AAH, ACS. Faute de ne pas connaître les aides auxquelles ils peuvent prétendre, les bénéficiaires n’en font pas la demande.

À lire RSA, Agirc-Arrco, chèque énergie… : voici tout ce qui change à partir du 1er mars 2024

Pour les aider, le gouvernement a mis en place la plateforme mesdroitssociaux.gouv.fr. Le site propose un simulateur qui prend en compte environ 58 aides sociales (locales et nationales). Les Français peuvent notamment y vérifier leur éligibilité aux aides suivantes :

Aides sociales
Caisse d’Allocations Familiales de la ville de Lyon – Crédits photos : iStock

Fonctionnalités de cette nouvelle plateforme

Pour chacune des aides sociales, le simulateur permet de connaître le montant dont vous pourrez bénéficier. Vous devez néanmoins fournir quelques informations personnelles pour que l’estimation soit adaptée à votre situation.

Par exemple, il faut indiquer votre revenu fiscal de référence (RFR) ou votre bulletin de salaire. D’ailleurs, si vous vous connectez à la plateforme via FranceConnect, ces informations seront déjà pré-remplies.

Enfin, la plateforme gouvernementale va aussi simplifier les démarches pour effectuer les demandes de prestations sociales. Elle renvoie directement les bénéficiaires vers les sites dédiés à l’aide sociale à laquelle ils ont droit.

À lire Pourquoi êtes-vous obligé de changer le mot de passe de votre compte CAF ?

En parlant d’aides sociales, un changement va avoir lieu à partir du 1er février prochain. Cela concerne le calcul des aides comme la Prime d’activité et le Revenu de solidarité active (RSA).

Aides sociales de la CAF : les changements

À partir du mois de février 2024, le RSA et la Prime d’activité seront calculés à partir du montant net social. Il s’agit d’un nouveau montant qui apparaît sur les fiches de paie depuis juillet 2023. À noter que celui-ci regroupe les revenus d’une personne après les cotisations et les contributions sociales.

Dans les détails, le montant comprend donc le salaire, les primes, la rémunération d’heures supplémentaires ou les diverses indemnités du salarié. En effet, comme le rapporte Ouest France, ce changement va simplifier les démarches administratives des demandeurs d’aides sociales.

Aides sociales
Bulletin de paie français avec les cotisations sociales – Crédits photos : iStock

Jusque-là, les bénéficiaires du RSA et de la Prime d’activité devaient déclarer leurs revenus tous les 3 mois. Avec l’utilisation du montant net social envoyé automatiquement à la CAF, cela ne sera plus nécessaire. Selon le ministère du Travail, ce dispositif va limiter les erreurs lors du calcul des aides sociales.

À lire Retraite : certaines aides sociales contribuent à valider des trimestres, comment ça marche ?

En même temps, il permettra d’éviter le non-recours à la prime d’activité. Cependant, en cas de non-transmission du montant net social à la CAF, vous devrez le renseigner vous-même. Il suffit de remplir la case « salaires » de votre déclaration de revenus par le montant sur le bulletin de paie.

Sources : ouest-france.fr

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :