Salaire minimum : voici combien vous pourriez toucher grâce à la hausse au 1er janvier 2024

Après une augmentation en janvier puis en mai 2023, le salaire minimum va aussi augmenter en janvier 2024. On vous dit tout dans cet article.

© iStock

Afficher Masquer les titres

Cette année, le salaire minimum a augmenté à deux reprises. D’abord en janvier où il a connu une revalorisation de 1,81 %, ensuite, au mois de mai où il y a eu une hausse de 2,2 %. Au mois de janvier 2024, le Smic va une nouvelle fois augmenter. Explications.

Une revalorisation annuelle du Smic

Tous les ans, le salaire minimum interprofessionnel de croissance fait l’objet d’une augmentation. Il s’agit d’une augmentation mécanique calculée selon deux indicateurs. D’abord le taux d’inflation, puis le gain de pouvoir d’achat annuel du SHBOE.

Le gouvernement peut en outre proposer un « coup de pouce » pour une hausse supplémentaire. Pourtant, cela n’a plus été fait depuis le début du quinquennat de François Hollande. Autrement dit, en juillet 2012.

À lire Retraites : ces deux catégories pénalisées vont devoir travailler davantage pour valider un trimestre

Cela dit, si au cours de l’année l’inflation progresse de plus de 2 %, le salaire minimum évolue pour s’y aligner. En 2023, le Smic a augmenté par deux fois. D’abord, en janvier (1,81 %), puis en mai (2,2 %), comme nous l’avons dit précédemment.

Salaire minimum
Gros plan sur une fiche de paie française avec prélèvement des cotisations sociales et de l’impôt sur le revenu – Crédits photos : iStock

Comme chaque année, une augmentation du Smic devrait intervenir au 1er janvier 2024. Quel sera le niveau de cette hausse ? Poursuivez la lecture.

Le salaire minimum atteint les 1 400 euros

Plus de 2 millions de salariés sont rémunérés au Smic dans l’Hexagone. Ce qui équivaut à 12 % de la population selon les chiffres de la Dares. Depuis le 1er janvier 2021, le salaire minimum s’est fait revaloriser à sept reprises. Soit un total de 13,5 %.

La hausse du 1er janvier 2024 devrait se situer à 1,7 %, selon le rapport annuel d’expert sur le Smic. Concrètement, cela fait 23 euros de plus. Le Smic net pour un temps plein s’élèverait donc à 1 406 euros en janvier contre 1 383 euros actuellement.

À lire Smic, pensions de retraite, prix du tabac : découvrez ce qui va changer le 1er janvier 2024

Le site Démarches Administratives quant à lui table sur une hausse de 1,9 %. Si l’on suit cet ordre, le salaire minimum atteindra 1 780 euros bruts par mois, soit près de 1 410 euros net. Il ne s’agit que d’une estimation. Néanmoins, on peut être sûr qu’ils atteindront la barre des 1 400 euros net par mois.

Toujours pas de coup de pouce en 2024

On a dit plus haut que le gouvernement pouvait mettre en place un coup de pouce sur le salaire minimum. Cependant, l’exécutif ne devrait pas recourir à cette prérogative en 2024, sur recommandation des experts.

« Le groupe d’experts recommande de s’abstenir de tout coup de pouce sur le Smic au 1er janvier 2024. Les seuls mécanismes de revalorisation automatique préservent le pouvoir d’achat du Smic au regard de la hausse de l’indice des prix à la consommation », soulignent les experts en question.

Selon ces derniers, le coup de pouce n’est pas efficace pour lutter contre la pauvreté. Cela pourrait même l’augmenter avec des effets sur l’emploi des personnes fragiles. Sophie Binet, secrétaire générale de la CGT, n’est pas de cet avis.

Salaire minimum
Figurine d’homme d’affaires regardant la croissance d’une pile de pièces de monnaie – Crédits photos : iStock

Cette dernière met en avant les salaires indexés sur l’inflation en Belgique ou des rémunérations plus élevées en Allemagne. Pour elle

« les vrais experts du Smic » sont les salariés qui sont de plus en plus nombreux.

En effet, 3,1 millions de salariés sont payés au salaire minimum cette année, contre 2,5 millions l’an dernier. Notons aussi que ces smicards sont majoritairement des femmes, d’après la secrétaire générale de la CGT.

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :