Retraites : ces deux catégories pénalisées vont devoir travailler davantage pour valider un trimestre

En 2024, il faudra travailler plus pour être sûr de valider 4 trimestres de retraite en une année. Pourquoi ? On vous explique tout.

© IStock

Afficher Masquer les titres

Les retraites concernent tous les travailleurs, qu’ils soient salariés ou indépendants. Cela dit, le montant des pensions dépend du nombre de trimestres validés pendant une carrière. Malgré cela, un trimestre ne correspond pas forcément à 3 mois de travail. En effet, ce nombre varie en fonction du salaire reçu, qui est lui-même proportionnel au SMIC.

De ce fait, si le SMIC augmente cette année, le seuil de validation des trimestres de retraite suit également la tendance. Par conséquent, il faudra toucher plus en 2024 pour valider un trimestre supplémentaire. Quels sont les effets de cette mesure ? Qui sont les grands perdants ? Nous allons tenter de répondre à ces questions dans cet article.

Le SMIC, revenu et repère pour vos retraites

Le SMIC, c’est le salaire minimum que tout salarié doit toucher. Toutefois, c’est aussi le critère qui détermine combien de trimestres vous pouvez valider pour vos retraites. En effet, pour avoir droit à un trimestre, il faut avoir gagné au moins 150 fois le SMIC horaire brut.

À lire Retraite complémentaire : les nouveautés de l’Agirc-Arrco pour 2024

Le problème, c’est que celui-ci change tous les ans. Or, plus il monte, plus il faut travailler dur pour valider un trimestre de retraite. Par exemple, le SMIC a augmenté de 3,37 % au début de l’année 2024. Ainsi, le seuil de salaire pour valider un trimestre a aussi augmenté.

Retraites
Calcul du montant de la retraite – Crédits photos : iStock

Pour vous aider à y voir plus clair, voici un récapitulatif des seuils de salaire pour valider 4 trimestres de retraite en 2024 et 2023 :

  • 1 trimestre : 1747,50 euros brut en 2024 contre 1690,50 euros en 2023
  • 2 trimestres : 3495 euros brut en 2024 contre 3381 euros en 2023
  • 3 trimestres : 5242,50 euros brut en 2024 contre 5071,50 euros en 2023
  • 4 trimestres : 6990 euros brut en 2024 contre 6762 euros en 2023

Pour les travailleurs indépendants, les montants ne sont pas les mêmes :

  • 1 trimestre : 310 euros brut contre 300 euros en 2023
  • 2 trimestres : 620 euros brut contre 600 euros en 2023
  • 3 trimestres : 931 euros brut contre 900 euros en 2023
  • 4 trimestres : 1241 euros brut contre 1200 euros en 2023

Notons que ces chiffres proviennent des données des circulaires de la Cnav du 30 décembre 2022 et du 9 janvier 2024.

À lire Pension de réversion : pourquoi faut-il s’attendre à une réforme ?

Retraites : les salariés les plus pénalisés

Comment l’évolution du SMIC affecte-t-elle les retraites des salariés selon leur niveau de revenu ? Pour répondre à cette question, examinons 3 profils différents :

1. Les salariés qui gagnent plus que le SMIC

Si vous touchez un salaire supérieur au SMIC, le changement du seuil de validation des trimestres de vos retraites ne vous impacte pas. En effet, vous continuerez à valider facilement vos trimestres sans se soucier du seuil minimum.

Retraites
Fiche de paie française floue avec une calculatrice, un stylo, de l’argent en euros et une loupe – Crédits photos : iStock

2. Les smicards

Le relèvement du palier de validation des trimestres ne pénalise pas non plus ceux qui touchent le SMIC. Pourquoi ? Tout simplement parce que leur salaire a suivi la hausse du SMIC au 1er janvier 2024.

3. Les travailleurs précaires et les étudiants

Ceux qui ont des emplois précaires sont les grands perdants de cette histoire. En effet, certains de leurs contrats offrent un salaire au-dessus du SMIC, mais avec peu d’heures de travail. Par conséquent, ils pourraient ne pas atteindre le seuil nécessaire et ne valider que 3 trimestres sur leurs retraites au lieu de 4 en un an.

À lire Retraites Agirc-Arrco : voici pourquoi il est crucial d’aller vérifier votre espace personnel

Ce dernier scénario pourrait effectivement réduire le montant de leurs futures pensions.

Sources : ladepeche.fr

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :