« C’est une mise à mort » : Fanny Ardant prend la défense de Gérard Depardieu

Connue pour ses talents d'actrice, Fanny Ardant connaît très bien Gérard Depardieu. Or, ce dernier fait face à de graves accusations.

© Getty Images

Afficher Masquer les titres

Difficile de parler du cinéma, sans évoquer la grande Fanny Ardant. Véritable icône de l’élégance à la française, elle a vu le jour en 1949, à Saumur. Dans sa jeunesse, elle suit des études de sciences politiques, à l’IEP d’Aix-en-Provence. Contrairement à d’autres, elle a commencé sa carrière sur le tard. Sa première apparition sur scène date de 1976. Après quelques succès au théâtre, elle décroche un rôle secondaire dans la série Les dames d’à côté, en 1979. Deux ans plus tard, elle incarne l’héroïne du film La femme d’à côté, de François Truffaut. Depuis, la comédienne a tourné dans des dizaines de films et de téléfilms. Une carrière qui lui a permis de donner la réplique à de véritables stars. À l’image de Gérard Depardieu. Aussi, alors qu’il traverse une terrible polémique, elle a décidé de prendre la parole pour le défendre. On fait le point !

Fanny Ardant vole au secours de l’acteur

En réalité, l’actrice a eu l’occasion de travailler avec ce monstre sacré du cinéma dès 1981. Sur le plateau de La Femme d’à côté. Ensemble, ils incarnaient les deux personnages centraux du film. En 2014, alors que la comédienne réalisait Les cadences obstinées, elle avait d’ailleurs offert un rôle à Gérard Depardieu. On pouvait également retrouver les deux comparses, donnant la réplique à Emmanuelle Béart dans Nathalie… (2003). En 2005, Fanny Ardant a même collaboré avec l’acteur, sur un livre audio intitulé La Bête dans la jungle. Dernièrement, en 2022, elle partageait avec lui l’affiche du film Les volets verts.

Aussi, quelques jours après la diffusion du Complément d’enquête qui dénonce les comportements du comédien, elle a décidé de le défendre. Après tout, elle le connaît depuis plus de 40 ans. Aussi, elle estime qu’elle a eu le temps de bien connaître le personnage extrême qu’est Gérard Depardieu. Au micro de RTL, Fanny Ardant a donc dénoncé un tribunal populaire, n’ayant laissé aucune chance à son vieil ami :

« Moi, j’ai toujours pensé que la plus grande force d’un pays, c’était la liberté, la diversité des opinions, les discussions, la dialectique. Tandis que là, je peux dire que ce qu’il se passe avec Gérard, c’est une mise à mort.(…) À partir du moment où une accusation a été jetée sur lui… Je pensais que c’était l’un des piliers de la démocratie, la justice. Et donc, la justice ne s’exprime plus ? Ce n’est que la voix populaire ? Moi, j’ai toujours pensé qu’une nouvelle société qui s’instaurait par la peur était une société totalitariste. »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par RTL (@rtl_france)

À lire Gérard Depardieu : l’acteur visé par une nouvelle plainte : « Je l’entendais derrière moi »

Scandales et opinion publique

À ce jour, les témoignages et les plaintes qui visent l’acteur n’ont pas débouché sur la moindre condamnation. Aux yeux de la justice, Gérard Depardieu reste ainsi présumé innocent. Et, si sa fille, Julie Depardieu, et son amie, Fanny Ardant, le considèrent simplement comme un acteur, capable de dire des grossièretés, la polémique enfle. Il faut dire que les journalistes de Complément d’enquête ont diffusé des séquences accablantes. L’une d’elles, montrait l’acteur en train de tenir des propos déplacés, à l’égard d’une enfant d’environ 10 ans, en Corée du Nord. Beaucoup de téléspectateurs auront du mal à oublier ces images. De leur côté, les proches du comédien estiment que le reportage a manipulé les vidéos, pour influencer le public. Affaire à suivre…

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :