« De nouvelles révélations… » : Tristan Waleckx (Complément d’enquête) se confie sur ses futurs projets

Après les nombreuses polémiques, Tristan Waleckx fait des révélations concernant les informations diffusées dans Complément d’enquête.

© France TV

Afficher Masquer les titres

La diffusion des numéros de Complément d’enquête à propos de Cyril Hanouna et Gérard Depardieu a suscité la controverse. Le journaliste et présentateur du programme Tristan Waleckx est cependant resté silencieux. Après des semaines de silence, il décide enfin de se confier auprès du Parisien pour répondre aux rumeurs entourant l’émission.

Une polémique autour de Complément d’enquête

Le 30 novembre 2023, Tristan Waleckx présentait un numéro de Complément d’enquête consacré à Cyril Hanouna. Cette émission a énormément fait réagir le boss de Touche Pas à Mon Poste. Depuis la sortie du documentaire, l’animateur de C8 a attaqué le magazine d’investigation.

Face à ces attaques, Tristan Waleckx, journaliste et présentateur du programme, semble ne pas en être étonné. Auprès de nos confrères du Parisien, ce dernier a même estimé que les réactions font partie du jeu de l’investigation.

À lire TPMP : qui sont les chroniqueurs les plus populaires d’après Instagram ?

Seulement, la controverse autour de l’émission ne s’est pas arrêtée là. Après l’épisode sur Baba, Complément d’enquête a traité un autre sujet brûlant. Dans le numéro du 7 décembre 2023, l’émission se concentrait sur Gérard Depardieu.

Ce programme avait beaucoup choqué à cause d’un passage. Il s’agit d’une séquence montrant l’acteur tenir des propos déplacés envers une fillette à cheval. Selon l’avocat du réalisateur Yann Moix, les images que Complément d’enquête a diffusé étaient falsifiées.

En réalité, cette séquence serait issue d’un film tourné en Corée du Nord par Yann Moix, mais jamais diffusé. Pour l’actrice Carole Bouquet, la diffusion de ces images a suffi pour qualifier le programme de Tristan Waleckx « d’émission dégueulasse ».

La prise de parole de Tristan Waleckx

Depuis cette polémique, Tristan Waleckx s’est retenu de commenter les nombreuses accusations contre son programme. Pour la première fois, il s’est exprimé sur cette affaire auprès du Parisien. Le journaliste de 40 ans voulait en effet rétablir quelques vérités sur les informations dans Complément d’enquête.

« Tout ce que nous avons diffusé, lors de nos enquêtes, est rigoureusement exact. Nous vérifions et travaillons pendant des mois, jusqu’à la dernière minute », a-t-il déclaré en commençant.

D’ailleurs, en évoquant le cas de Gérard Depardieu, Tristan Waleckx explique que son équipe a fait appel à un huissier de justice. Et ce, pour « faire authentifier leurs rushs ». Selon le journaliste, ce procédé n’est pas dans les habitudes de l’équipe, par respect du secret des sources.

« Nous l’avons fait exceptionnellement cette fois-ci compte tenu de l’époque qui a changé et du désir de transparence. Par ailleurs, je souligne que nous n’avons jamais été condamnés par la justice ni réprimandés par l’Arcom», expliquait le journaliste.

D’autres projets plus passionnants en cours

Au cours de l’interview, nos confrères du Parisien ont questionné Tristan Waleckx sur les déclarations de Jacques Cardoze sur C8. Pour rappel, l’ancien rédacteur en chef de Complément d’enquête était sur le plateau de TPMP en septembre. Lors de ce passage, il avait annoncé qu’il allait enquêter sur France Télévisions.

« Il s’agit de démontrer qu’on ne peut pas faire en sorte que l’extrême gauche ait le monopole de l’investigation », a décrit Jacques Cardoze dans TPMP.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Emilie Tran Nguyen (@emilietn)

À lire Gérard Depardieu : l’acteur visé par une nouvelle plainte : « Je l’entendais derrière moi »

Auprès du Parisien, Tristan Waleckx a déclaré ne pas avoir de commentaires à faire sur le sujet. Le journaliste de France Télévisions a plutôt évoqué ses prochains projets. L’un d’eux est La guerre des infos, un numéro de Complément d’enquête sur la FNSEA (syndicat agricole).

Le présentateur révèle que cette émission sera diffusée très prochainement. Ensuite, son équipe travaillera sur d’autres affaires judiciaires en cours pour un nouveau numéro au mois de juin.

« Cela me passionne bien plus que tout le bruit qu’il y a autour », a-t-il fait savoir.

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :