Gérard Depardieu : l’acteur perd certains de ses honneurs et des distinctions

Mondialement connu pour son talent d'acteur, Gérard Depardieu fait face à de graves accusations, dévoilées dans Complément d'enquête.

© Getty Images

Afficher Masquer les titres

Né en 1948, à Châteauroux, le comédien a connu une vraie révélation en 1974, en jouant dans Les valseuses. Dans ce film légendaire de Bertrand Blier, Gérard Depardieu partageait l’affiche avec Patrick Dewaere et Miou-Miou. Il a aussi joué Obélix, dans les 3 premières adaptations de la saga au cinéma. Mais il a aussi brillé à l’international, pour son interprétation remarquable dans Cyrano de Bergerac. Malheureusement, depuis quelque temps, une part d’ombre plane sur la réputation de cet acteur de légende. En effet, les journalistes de Complément d’enquête ont mis la main sur des images accablantes, tournées lors de son voyage en Corée du Nord. Alors que ses proches tentent de prendre sa défense, la star en pleine tourmente, n’aura plus droit à sa statue de cire au musée Grévin. Et pourrait même renoncer à sa légion d’honneur

Un scandale retentissant entache la réputation de Gérard Depardieu

Connu pour ses moments de poésie, et ses personnages mémorables, l’acteur aura déçu de nombreux téléspectateurs, le 7 décembre dernier. En effet, le public a pu découvrir un reportage retraçant les accusations de femmes qui se présentent comme des victimes d’agressions et de harcèlement de la part de Gérard Depardieu. Pire, Complément d’enquête a également diffusé des vidéos, filmées lors de son séjour en Corée du Nord avec Yann Moix. On peut y voir l’acteur, multipliant les propos déplacés envers son interprète. Et même à l’égard d’une fillette pratiquant l’équitation dans un haras visité par la vedette.

Triste ironie : Emmanuelle Debever, une comédienne ayant témoigné contre, a perdu la vie dans des circonstances encore floues le 6 décembre dernier. Selon le journal Libération, elle aurait mis fin à ses jours, en plongeant dans la Seine. Ces derniers jours, l’entourage de Gérard Depardieu a réagi, décrivant un père de famille très respectueux. Et un bon vivant, ayant tendance à jouer la carte de la provoc pour amuser la galerie.

« C’est en parole et devant une caméra qu’il ose tout, jouant de la provocation avec l’interlocuteur du moment. Il joue tout le temps… », ont indiqué ses proches dans un tribune, publiée dans le JDD.

Le monde la culture semble tourner le dos au comédien

Les accusations qui frappent Gérard Depardieu arrivent quelques années après le mouvement #MeToo. Depuis quelques années, le monde du cinéma connaît de nombreuses polémiques. Toujours sur des affaires liées aux violences sexistes et sexuelles. En France comme aux États-Unis. Face à la tempête médiatique, le musée Grévin a choisi de retirer la statue représentant le comédien.

À lire Gérard Depardieu : l’acteur visé par une nouvelle plainte : « Je l’entendais derrière moi »

La ministre de la Culture a décidé d’aller plus loin, en demandant une procédure disciplinaire, menée par l’Ordre National de la Légion d’honneur. Avec une possibilité : retirer la prestigieuse distinction précédemment remise à Gérard Depardieu.

« Un conseil de l’ordre va se réunir et va engager une procédure disciplinaire pour décider si cette Légion d’honneur doit être suspendue ou pas, retirée ou pas (…) Je comprends qu’elle puisse être faite… » a révélé la ministre. 

Cette décision, rendue publique par Rima Abdul-Malak aurait beaucoup contrarié le président de la République. Et pour cause : la ministre ne l’a pas consulté avant cette annonce. De son côté, l’acteur a fait savoir qu’il était prêt à rendre sa légion d’honneur, la laissant à disposition.

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :