Électricité : comment fonctionne réellement le système des heures creuses et heures pleines ?

Électricité : comment fonctionne réellement le système des heures creuses et heures pleines ? L’électricité devenant hors de prix, les heures creuses sont censées nous permettre de payer moins cher, si l’on sait comment il fonctionne…

© IStock

Afficher Masquer les titres

Nos confrères de 20 minutes ont percé le mystère des heures creuses, heures pleines. En effet, sans savoir comment elle fonctionne, cette option peut vous coûter plus d’argent. Et ce, alors qu’elle est censée permettre d’alléger le coût de l’électricité.

Électricité : des offres qui coûtent

Ces dernières années, le prix de l’électricité ne fait que monter. D’ailleurs, récemment, le gouvernement a annoncé qu’au 1er février, ce prix augmentera entre 8,6 et 9,8 %. Ce qui n’arrange pas les affaires des ménages.

Pour l’exécutif, il s’agit d’une nécessité, car il faut absolument rétablir le compte public. Sauf que pour cela, les Français doivent puiser dans leur portefeuille. De plus, les offres censées leur permettre de réaliser des économies semblent, au contraire, leur coûter plus d’argent.

À lire EDF : les raisons de la très forte hausse des tarifs heures pleines/heures creuses et Tempo

Électricité
Facture d’électricité avec ampoule, plusieurs pièces de monnaie, calculatrice et stylo sur le bureau – Crédits photos : iStock

C’est du moins ce que nos confrères de 20 minutes affirment à propos des abonnements heures creuses, heures pleines (HCHP). Selon eux, pour que l’option heures creuses soit vraiment rentable, il faut d’abord savoir comment ça marche.

Mystère de l’offre HCHP

Nos homologues ont en effet enquêté pour percer le mystère de cette offre censée permettre d’alléger le coût de l’électricité. C’est ce que veut laisser entendre la théorie, mais ce n’est pas tout à fait vrai.

Sachez que lorsqu’on souscrit une option heures creuses chez Enedis, on dispose de huit heures creuses. Pour 40 % des clients, ces heures sont scindées en deux. Les 60 % restants bénéficient d’une plage horaire unique, de 20 heures à 8 heures du matin.

Ainsi, pour bénéficier de ces plages horaires, il faut être « somnambule et homme au foyer  ». Pour reprendre les termes de nos confrères. En effet, la première plage va de 1 h 10 à 7 h 40 du matin. Quant à la seconde, elle va de 12 h 40 à 14 h 10.

À lire Facture d’électricité : ces habitants ont trouvé une solution radicale pour payer deux fois moins cher

Des plages d’heures farfelues

Les plages d’heures creuses du gestionnaire du réseau d’électricité sont-elles rentables ? À en croire nos confrères de 20 minutes, elles sont « farfelues ». De plus, il est impossible de changer de plage horaire, sauf si vous déménagez. Ce qui s’avère encore problématique.

En effet, quand vous souscrivez votre contrat, le gestionnaire vous met sur la même plage horaire que votre commune. Si vous pensez à souscrire chez Engie, cela ne changera rien non plus. En effet, ce dernier dépend d’Enedis pour l’attribution des heures creuses.

Que vous reste-t-il à faire donc ? Rester sur le tarif « base » si votre créneau d’heures creuses est « galère ».

Ce tarif offre en moyenne un prix 10 % moins cher en kWh que l’option HCHP, selon le fournisseur d’électricité. Même si, en heures creuses, le prix est en moyenne 25 % plus cher.

À lire Chèque énergie 2024 : tout savoir sur ce coup de pouce destiné à alléger vos factures

Électricité : pour que l’offre soit rentable

Pour que l’offre soit rentable et économique, il faut réaliser au moins 30 % de votre consommation en heures creuses. Pour cela, Enedis recommande de programmer les appareils les plus gourmands pour qu’ils se lancent au bon moment.

Électricité
Coût de l’approvisionnement en énergie – Crédits photos : iStock

Il recommande même des prises programmables, comme un contacteur pour votre ballon d’eau chaude. Cela vous coûtera néanmoins quelques euros. Le gestionnaire du réseau d’électricité prévient cependant que ce contacteur ne fonctionne pas toujours avec le compteur Linky.

Vous devez donc le contacter pour qu’un technicien règle le problème gratuitement. Là encore, vous devez dépenser quelques euros pour les frais de déplacement.

Sources : 20minutes.fr

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :