Déclaration de revenus : le calendrier 2023 pour vos impôts dévoilé

Préparez-vous à effectuer votre déclaration de revenus 2023. On connaît déjà les dates limites pour les déclarations de cette année.

© Crédits photos : iStock

Afficher Masquer les titres

Le calendrier de la campagne de déclaration de revenus 2023 est sorti. Par rapport à 2022, il y a peu d’évolution sur les délais pour accomplir les démarches. Le service en ligne ouvrira un peu plus tard.

Les dates pour la campagne de déclaration 2023

Êtes-vous prêt pour la déclaration de revenus 2023 ? Vous devriez, puisque l’on connaît maintenant les dates limites pour la campagne de cette année. La CGT Finances publiques révèle que cette campagne va débuter par l’envoi des formulaires papier. Ceci devrait se tenir entre le 3 et le 27 avril prochain.

L’ouverture de la déclaration en ligne sur le site des impôts, quant à lui, aura lieu le jeudi 13 avril 2023. L’année dernière, la campagne de déclaration de revenus sur la plateforme du fisc avait débuté le 7 avril. Soit en avance de quelques jours.

À lire Aides à la garde d’enfants : vers une augmentation avec la baisse des impôts ?

Si vous faites partie des contribuables qui accomplissent leur devoir fiscal en ligne, sachez que les démarches ne changeront pas. En effet, vous n’aurez qu’à vous rendre sur le site dédié aux impôts et vous connecter à « Votre espace particulier ». Ensuite, vous devrez renseigner votre numéro fiscal et aussi votre mot de passe. Enfin, vous vous ferez guider dans votre déclaration.

Les délais par département

En fonction du département où vous résidez, le délai pour remplir votre formulaire en ligne sera plus ou moins long. Pour la déclaration de revenus au format papier, l’échéance est au lundi 22 mai 2023. Trois jours plus tard, c’est-à-dire le jeudi 25 mai, tombera la date butoir à respecter pour les habitants de la zone 1.

On parle ici des résidents des départements 01 (Ain) à 19 (Corrèze). Les Français qui résident à l’étranger devront aussi respecter cette date butoir. Les habitants de la zone 2 c’est-à-dire du département 20 (Corse) au département 54 (Meurthe-et-Moselle) auront une semaine de plus. Ils auront donc jusqu’au 1er juin 2023 pour télédéclarer.

Enfin, les résidents de la zone 3, du département 55 (Meuse) à 976 (Mayotte), disposeront quant à eux d’une semaine supplémentaire. Cela dit, ils pourront s’affranchir de leurs obligations fiscales jusqu’au 8 juin 2023.

À lire Des agents du fisc sous pseudonymes pourraient bientôt vous suivre sur les réseaux sociaux

Les contribuables qui ne respecteront pas ces délais se feront sanctionner de 10 % du montant de leur impôt sur le revenu. Sauf si bien sûr, ils peuvent justifier leur retard. Cela dit, il est dans votre intérêt de respecter ces délais.

Une déclaration automatique des revenus

Une déclaration automatique de revenus pourrait être disponible dans votre espace personnel ou dans votre courrier. Avant de valider automatiquement cette déclaration, vous devez impérativement vérifier si toutes les informations préremplies par l’administration sont correctes. Veillez surtout à ce qu’il ne manque rien.

En effet, il se peut que le fisc n’ait pas encore connaissance de certains changements dans votre situation familiale ou dépenses déductibles. Évidemment, vous n’avez rien à faire si toutes les informations sont vraies et complètes. Votre déclaration se fera valider de manière automatique.

Sinon, vous aurez encore à compléter et à signer votre déclaration de revenus comme d’habitude s’il reste certains points à compléter ou à modifier. Comme votre adresse, situation familiale, montant des revenus et charges, ou dépenses éligibles à réduction/crédit d’impôt

À lire Impôts 2024 : ces nouvelles mesures à destination des particuliers pour faire baisser la note

Déclaration de revenus : un outil de simulation

Pour savoir combien d’impôts sur le revenu, vous allez payer en 2023, le gouvernement a mis un outil de simulation en ligne. Ce simulateur peut vous aider à évaluer les impôts que vous devez payer. Il convient aussi de rappeler que les barèmes ont changé en début d’année. Cela dit, avec les mêmes revenus, vous pouvez voir vos impôts évoluer.

La direction générale des Finances publiques vous invite donc à utiliser ce simulateur en ligne si vous voulez savoir combien vous devez au fisc. Ce lien vous redirige vers une page où vous aurez à choisir entre deux options : le modèle simplifié ou le modèle complet. Si votre situation fiscale est simple, vous choisissez le modèle simplifié du simulateur de l’impôt sur le revenu.

Via ce modèle, vous déclarez :

  • Des salaires
  • Des pensions ou des retraites
  • Des revenus fonciers
  • Des gains de cessions de valeurs mobilières
  • Des droits sociaux
  • Des titres assimilés

Vous pourrez également faire apparaître les crédits d’impôt les plus courants, à savoir :

À lire Droits de succession : cette nouvelle procédure pour les héritiers en février

  • Les pensions alimentaires
  • Les frais de garde d’enfant
  • Les dons aux associations et autres

Le modèle complet quant à lui vous sert à déclarer des investissements dans les DOM-COM, des déficits globaux… Sans oublier les revenus d’activité commerciale, libérale, agricole, les revenus des associés et gérants. À retenir, que ce soit pour le modèle simplifié ou le modèle complet, le montant affiché n’est qu’une estimation à titre indicatif.

Source : Capital

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :