Impôts : ce changement qui devrait alléger votre imposition pour 2024

En 2024, il n’y aura pas de baisse d’impôts sur le revenu. Cela dit, les barèmes d’imposition vont être indexés à l’inflation. Explications.

© IStock

Afficher Masquer les titres

2024 ne sera pas celle de la baisse proprement dite des impôts sur le revenu pour les contribuables français. En effet, le gouvernement n’a annoncé ni modification des taux d’imposition ni création ou suppression des tranches de taxation. Cependant, cela ne signifie pas que les impôts resteront inchangés.

D’ailleurs, pour tenir compte de l’évolution du pouvoir d’achat, le gouvernement va indexer le barème de l’impôt sur le revenu à l’inflation. Qu’est-ce que cela implique concrètement pour les ménages ? Quels peuvent être les avantages de cette mesure ? Nous vous expliquons dans les lignes qui suivent.

Impôts 2024 : une pause sur les gestes fiscaux

L’heure est au bilan pour les contribuables français ! En effet, outre les fêtes de fin d’année, avant d’attaquer 2024, n’oubliez pas de faire le point sur vos revenus de l’année écoulée. Pourquoi ? Parce que ces revenus serviront de base à l’impôt sur le revenu (ISR) en 2024.

À lire Aides à la garde d’enfants : vers une augmentation avec la baisse des impôts ?

En parlant de fiscalité en 2024, sachez que pour l’année prochaine, le gouvernement ne sera pas aussi généreux que d’ordinaire. Pour rappel, voici les gestes fiscaux que l’État a faits ces dernières années :

  • Suppression progressive de la taxe d’habitation
  • Suppression de la redevance télé
  • Instauration de la flat taxe
  • Transformation de l’ISF en IFI
  • etc.
Impôts
Concept de calcul de l’impôt – Crédits photos : iStock

Dans la loi de finances 2024, le gouvernement n’a pris aucune mesure de ce genre. Cependant, sur l’ISR, même s’il n’y a aucune baisse du taux des impôts, les contribuables ne devraient pas être perdants. C’est possible grâce à la réforme du barème de l’ISR qui vise à tenir compte de l’inflation.

Comment fonctionne la réforme du barème de l’ISR ?

Le gouvernement a décidé de revoir à la hausse le barème de l’impôt sur le revenu pour 2024. Cette mesure est prise pour tenir compte de la forte inflation qui a touché la France ces deux dernières années. En effet, selon la loi de finances 2024, le barème évoluera avec l’inflation hors tabac, estimée à 4,8 %.

Précisément, cela signifie que les seuils de revenus à partir desquels on change de tranche d’imposition seront relevés de 4,8 %. Cette mesure vise à éviter que des salariés qui ont bénéficié d’une augmentation, mais qui ont vu leur pouvoir d’achat diminuer ou stagner à cause de l’inflation, ne paient davantage d’impôts.

À lire Des agents du fisc sous pseudonymes pourraient bientôt vous suivre sur les réseaux sociaux

Autrement dit, cette revalorisation permet à de nombreux contribuables de ne pas payer plus d’impôts, vu qu’ils n’ont pas réellement gagné en pouvoir d’achat.

Quel barème d’imposition s’appliquera en 2024 ?

Vous avez travaillé dur en 2023 et vous vous demandez combien vous allez payer d’impôts sur le revenu l’année prochaine ? Nous avons une bonne nouvelle pour vous : la hausse de 4,8 % du barème de l’ISP. Très concrètement, qu’est-ce que cela change pour vous ?

Pour vous aider à y voir plus clair, nous allons vous montrer un comparatif entre le barème actuel et celui en vigueur en 2024. Voici les taux de l’impôt sur le revenu 2023 appliqués aux revenus encaissés en 2022 :

  • Moins de 10 777 euros : 0 %
  • Entre 10 778 et 27 478 euros : 11 %
  • Entre 27 479 et 78 570 euros : 30 %
  • Entre 78 571 et 168 994 euros : 41 %
  • Plus de 168 994 euros : 45 %
Impôts
Formulaire d’impôt sur le revenu français – Crédits photos : iStock

En appliquant une augmentation de +4,8 %, voici les nouveaux taux qui seront appliqués en 2024 sur les revenus engrangés en 2023 :

À lire Impôts 2024 : ces nouvelles mesures à destination des particuliers pour faire baisser la note

  • Moins de 11 294 euros : 0 %
  • Entre 11 295 et 28 797 euros : 11 %
  • Entre 28 798 et 82 341 euros : 30 %
  • Entre 82 342 euros et 177 106 euros : 41 %
  • Plus de 177 106 euros : 45 %

En clair, si votre salaire n’a pas beaucoup augmenté en 2023, vous paierez moins d’impôts sur le revenu en 2024. D’ailleurs, même si votre salaire a beaucoup augmenté, vous paierez moins d’impôt que si le barème n’avait pas changé.

Selon une information de Bercy relayée par nos confrères de TF1 Info dans un article publié le 26 décembre 2023 :

« Cette mesure va permettre à environ 320 000 salariés de ne pas basculer dans l’ISR et coûtera 6,1 milliards d’euros aux caisses de l’État. »

Sources : tf1info.fr

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :