Impôt sur le revenu 2024 : vous pouvez déjà effectuer votre simulation, voici comment faire

La Direction générale des Finances publiques a récemment mis en ligne son simulateur officiel de l’impôt sur le revenu 2024. Les détails.

© IStock

Afficher Masquer les titres

Les contribuables peuvent déjà calculer leur impôt sur le revenu 2024. Selon la DGFiP, l’outil permettant de le simuler est désormais accessible. De quoi s’agit-il ? Comment l’utiliser ? On fait le point dans cet article.

Estimer son impôt sur le revenu 2024

L’année 2023 est peut-être terminée, mais il y a des coutumes à ne pas oublier. En effet, chaque année, tout Français imposable doit déclarer ses revenus de l’année précédente. Cette nouvelle année ne fera pas exception.

La date pour déclarer l’impôt sur le revenu 2024 reste à l’heure actuelle inconnue. Cela dit, il importe d’anticiper le montant de l’impôt que l’on devra payer. C’est pour cette raison que l’administration fiscale a mis en ligne un nouveau simulateur.

À lire Aides à la garde d’enfants : vers une augmentation avec la baisse des impôts ?

Cet outil permet aux contribuables de renseigner leurs revenus 2023 et d’estimer facilement le montant de l’impôt à payer. Pour retrouver ce simulateur de l’impôt sur le revenu 2024, ils n’ont qu’à se rendre sur le site des impôts.

Impôt sur le revenu 2024
Formulaire d’impôt sur le revenu français – Crédits photos : iStock

Les deux versions du simulateur

Ce nouvel outil tient compte des nouveautés introduites dans la loi de finances pour 2024. Une de ces nouveautés : la revalorisation des tranches de revenus du barème d’imposition de 4,8 %.

Une fois que vous avez ouvert le simulateur d’impôt sur le revenu 2024, vous avez le choix entre deux options. Vous pouvez opter pour la version simplifiée du simulateur ou choisir son modèle complet. C’est selon les revenus que vous avez à déclarer.

Pour déclarer des salaires, des pensions de retraite, des revenus fonciers ou locatifs, choisissez le modèle simplifié. N’oubliez surtout pas de déduire les charges courantes comme les pensions alimentaires ou les frais de garde d’enfant.

À lire Des agents du fisc sous pseudonymes pourraient bientôt vous suivre sur les réseaux sociaux

Impôt sur le revenu 2024 à titre indicatif

Le modèle complet du simulateur s’adresse aux personnes devant déclarer plus que ces revenus et charges. C’est-à-dire aux contribuables qui doivent aussi déclarer des revenus d’activité commerciale, libérale, agricole, des déficits globaux et autres.

Pour information, lorsque vous utilisez cet outil pour calculer votre impôt sur le revenu 2024, vous devez renseigner :

  • Votre situation familiale
  • Le nombre de personnes à votre charge
  • La somme de vos revenus d’activité
  • Les rendements de vos actions et parts
  • Le montant des dons que vous avez versés à des organismes d’aide aux personnes en difficulté, ce qui vous donne droit à une réduction d’impôt
  • La somme de vos cotisations syndicales
  • Le montant du prélèvement à la source que vous avez déjà payé en 2023

Il convient de noter que vous transmettez ces informations de manière anonyme. Elles ne vous engagent donc pas auprès du fisc. Elles vous permettent cependant de vous approcher du montant réel de votre impôt sur le revenu 2024.

Impôt sur le revenu 2024
Concept de calcul de l’impôt – Crédits photos : iStock

Cela étant, rappelez-vous que le résultat obtenu de la simulation n’est qu’à titre indicatif.

À lire Impôts 2024 : ces nouvelles mesures à destination des particuliers pour faire baisser la note

Calendrier de déclaration des revenus

Comme nous l’avons dit plus haut, le calendrier de déclaration de votre impôt sur le revenu 2024 demeure inconnu. Toutefois, vous devez vous y préparer, car comme à l’accoutumée, la campagne de déclaration devrait intervenir au printemps prochain.

Cela dit, méfiez-vous des dates reprises sur des sites d’information soi-disant spécialisés, parce qu’elles peuvent se révéler erronées. Ainsi, pour lors, l’administration fiscale n’a encore rien communiqué sur ce point ; tout reste encore à confirmer.

« Nous n’avons pas encore communiqué sur ces dates, tout cela est encore en cours de validation », a confié la DGFiP à nos confrères de MoneyVox.

Sources : capital.fr

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :