Impôt sur le revenu : combien ça va vous coûter en 2023 selon le barème ?

Combien devrez-vous payer en impôt sur le revenu en 2023 ? Le nouveau simulateur en ligne 2022 de la DGFiP vous permet de le connaître.

Impôt sur le revenu : combien ça va vous coûter en 2023 selon le barème ? – Source : Istock

Le simulateur officiel de l’impôt sur le revenu à payer en 2023 est déjà disponible en ligne. Vous pouvez grâce à ce simulateur estimer de manière précise l’impôt à payer et l’impact de l’évolution du barème progressif.

Impôt sur le revenu : une nouvelle version

La direction générale des finances publiques (DGFiP) vient de mettre le simulateur officiel 2022 de l’impôt sur le revenu en ligne. En effet, cette nouvelle version prend en considération la mise à jour annuelle du barème progressif de l’impôt.

Cela dit, elle prend en compte la revalorisation de 5,4 % des seuils de l’impôt. Une revalorisation selon l’inflation qui est synonyme de baisse d’impôt si vos revenus n’ont pas évolué.

Une version simplifiée et un modèle complet

L’administration fiscale propose comme chaque année une version simplifiée ainsi qu’un modèle complet. Ce modèle reprend la déclaration de base et certaines annexes spécifiques pour les contribuables. Ceux touchant des revenus indépendants, libéraux, agricoles, pour les associations de sociétés…

Pour information, le simulateur actualisé au barème 2023 vous permet d’anticiper le montant annuel de l’impôt sur le revenu à régler cette année. Il permet aussi d’estimer votre taux marginal d’imposition. Celui-ci, pour la première fois, apparaîtra sur votre avis d’imposition en 2023.

En outre, cette nouvelle version de simulateur vous permet également d’anticiper le taux de prélèvement à la source. Celui qui s’appliquera à vos revenus à compter de septembre 2023 pendant la prochaine mise à jour automatique du taux.

Vous avez déjà payé une partie de votre impôt 2023

Quatre ans après la mise en place du prélèvement à la source, voici un simple rappel d’une mécanique désormais rodée. La ponction à la source effectuée en 2022 est une avance sur votre futur impôt sur le revenu 2022 pour l’année 2023.

Cela dit, vous avez déjà payé la majeure partie de votre impôt 2023. Le trop-perçu à rembourser par la DGFiP (ou le solde à payer) se fera régulariser lors de l’été 2023. Ceci interviendra après la déclaration des revenus, au printemps 2023.

Le simulateur en ligne aide à anticiper les montants obtenus à l’occasion de cette déclaration annuelle. Il vous permet donc d’anticiper ce que vous devrez payer à la fin de l’été. Ou bien ce que le fisc devra vous rembourser fin juillet.

Le barème 2023 pour l’impôt sur le revenu 2022

Voici le nouveau barème pour l’impôt sur le revenu 2022 selon le revenu fiscal :

  • Jusqu’à 10 777 euros : 0 % de taux applicable
  • De 10 777 euros à 27 478 euros : 11 % de taux applicable
  • De 27 478 euros à 78 570 euros : 30 % de taux applicable
  • De 78 570 euros à 168 994 euros : 41 % de taux applicable
  • Plus de 168 994 euros : 45 % de taux applicable

Il s’agit du barème revalorisé selon l’inflation annuelle de 5,4 %. Ce barème est provisoire, en attendant l’adoption du projet de loi de finances pour 2023.

Ce que vous allez gagner grâce à l’indexation

Ces trois exemples devraient vous aider à estimer ce que vous allez gagner :

  • Exemple 1 :

Yanis est célibataire. Il gagne quasiment 3000 euros par mois et doit déclarer 35 556 euros au fisc à l’année. Ce qui donne 32 000 euros de revenus nets imposables après abattement forfaitaire de 10 % pour frais professionnels.

Avec un tel revenu, au-dessus de la moyenne des Français, Yanis se situe dans la tranche à 30 %. Ce qui signifie qu’il ne paie pas d’impôt sur 10 225 euros, et qu’il fait l’objet d’impôt à 11 % sur 15 845 euros. Et donc à 30 % sur 5 930 euros. C’est cela le principe du barème progressif.

Yanis a payé, en 2022, 3 522 euros d’impôt sur le revenu. Avec le nouveau barème, si ses revenus ne bougent pas d’un centime, en 2023, il ne paiera que 3 194 euros. Soit 328 euros d’impôt en moins grâce à la revalorisation annuelle du barème.

  • Exemple 2 :

Carmen et Antoine sont en couple et ils ont deux enfants à charge. Ils gagnent un peu plus de 62 000 euros de ressources annuelles (55 950 euros de revenus nets imposables). Ce qui équivaut à environ 2 580 euros de revenus par mois chacun.

Par système du quotient familial, le couple se situe dans la tranche à 11 %. En 2022, ils ont payé 2 780 euros et ne devront plus s’acquitter que de 2 598 euros en 2023. Si bien sûr, leurs revenus ne progressent pas, suite à l’indexation du barème. Soit 182 euros à payer en moins.

  • Exemple 3 :

Isabelle et Thierry n’ont plus d’enfants à charge et ils déclarent 100 000 euros de ressources annuelles au fisc. 90 000 euros de revenu nets imposable donc après abattement pour frais professionnels.

Cela dit, ils se placent dans la tranche à 30 %. Ils s’acquittent donc de 14 844 euros d’impôt 2022 au total pour leurs revenus 2021. Si leurs ressources n’évoluent pas en 2023 suite à l’indexation du barème, ils paieront 14 187 euros d’impôt sur leurs revenus de l’année 2022. 657 euros en moins d’impôt, donc grâce à l’indexation du barème.

Source : MoneyVox