« Je trouve ça déplorable » : Julia Vignali (Affaire conclue) pousse un coup de gueule

Lassée de certaines habitudes de la presse people, Julia Vignali a pris la parole. La présentatrice a ainsi dénoncé les fausses informations.

© Getty Images

Afficher Masquer les titres

Lors d’une interview collective, Julia Vignali a évoqué ce qu’elle a contre les médias et la presse people de manière générale. Elle a notamment relevé certains articles qui divulguent de fausses informations sur elle. On fait le point sur ce qu’a dit l’animatrice d’Affaire conclue dans cet article.

Des questions à propos de son couple

Être une personnalité publique n’est pas sans prix. Julia Vignali l’a bien compris en étant journaliste et compagne de l’acteur Kad Merad. D’ailleurs, au cours d’une interview collective, la journaliste a évoqué la surmédiatisation de sa vie de couple.

« Je pense que j’ai rarement fait référence à mon mari, mais que comme avec les médias tout est porté en exergue, la fois ou les deux fois où j’ai dû en parler en deux ans, c’est devenu quelque chose d’important », a-t-elle déclaré, comme le rapporte Puremédias, dans un article publié le 13 décembre 2023.

Julie Vignali n’en peut plus des questions sur le sujet. Voilà pourquoi elle a décidé de « ne plus jamais en parler ». Elle juge par ailleurs que personne ne s’intéresse vraiment aux informations concernant son couple avec Kad Merad.

Julia Vignali
Julia Vignali et Kad Merad au mariage de Claude Lelouch et Valérie Perrin à la mairie du 18e arrondissement, le 17 juin 2023 à Paris, France – Crédits photos : Getty Images

La présentatrice souhaiterait aussi faire comprendre qu’elle a construit sa carrière sans son mari. Elle insiste ainsi sur le fait qu’elle continuera à le faire de « manière indépendante ».

À lire Voix de stars : le nouveau show musical de France 2 avec Julia Vignali !

« Je ne suis même pas au courant »

Si Julia Vignali refuse de parler de sa vie privée, c’est à cause de la façon dont les médias interprètent ses propos. Après un entretien, elle constate que la presse ne ressort que ce qu’elle a évoqué sur son couple.

« C’est dommage parce que j’ai beaucoup de choses à dire. Puis, vous êtes un magazine féminin, m*rde », a-t-elle déclaré.

Les médias et les réseaux sociaux auraient tendance à ne prendre que certaines phrases.

« Parfois, moi-même, je lis des choses sur moi qui m’arrivent en push et je me dis “Mais qu’est-ce que c’est que cette histoire ?”. Je ne suis même pas au courant », a-t-elle confié.

En outre, Julia Vignali attaque les médias qui dévoilent de fausses informations. Rappelons qu’au mois de février, son domicile a été victime d’un cambriolage. La femme déplore qu’une estimation du montant de son préjudice soit publiée dans le Journal du dimanche.

Elle déclare que les chiffres dévoilés étaient « totalement faux ».

« Le truc est monté en épingle avec des faux chiffres, de fausses informations et les gens peuvent y croire évidemment puisque rien n’a été vérifié », a-t-elle fait savoir.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Affaire Conclue (@affaireconclue)

Julia Vignali sur la vie des personnalités

Plus tard dans l’interview, elle est revenue sur ses expériences d’intervieweuse. Cela lui a permis de revoir sa manière de concevoir son rapport avec la presse. En s’entretenant avec ses invités, Julia Vignali aurait l’envie de les protéger.

D’ailleurs, lorsque ces gens se mettent à confier des choses personnelles, elle essaie de les rassurer.

« Je n’ai pas honte de dire que je ne la mettrais pas en exergue », a-t-elle révélé.

Enfin, Julia Vignali a beaucoup insisté sur le fait que peu de gens s’intéressent à la vie privée des personnalités. En effet, selon celle qui a remplacé Sophie Davant, le public ne s’intéresse qu’à la vie de « ceux qui ont envie de montrer ».

À lire « C’est une émission en fin de vie » : Pierre-Jean Chalençon dézingue Affaire conclue et Julia Vignali

Sources : ozap.com

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :