Livret A : vers une nouvelle hausse du taux cet été ? Explications

Le taux d’intérêt du Livret A et du LDDS va augmenter cet été à cause du pic d’inflation et de l’augmentation des taux interbancaires.

© Crédits photos : iStock

Afficher Masquer les titres

Il est encore difficile d’estimer le prochain taux de rémunération du Livret A et du LDDS. En effet, ce taux se fera fixer cet été. Ce qui est pourtant sûr, c’est qu’il va encore hausser considérablement lors de sa prochaine révision le 1er août 2023. À l’heure actuelle, ce taux est de 3 %.

Les bases de la formule de calcul

La formule de calcul du taux de rémunération de ces deux Livrets se base sur la moyenne semestrielle du taux d’inflation. Celui des 6 mois derniers (hors tabac). Mais également sur la moyenne des taux interbancaires à court terme de la zone Euro (€ STR).

Ce avec un arrondi calculé au 10e de point le plus proche. C’est donc des niveaux de l’inflation des prochains mois que tout dépendra en premier lieu. Et de la remontée des taux interbancaires aussi. Ceux-ci étant directement influencés par l’augmentation des taux directeurs de la banque centrale européenne (BCE).

À lire Livret d’épargne : est-il possible d’en ouvrir un sans compte bancaire ?

Livret A et LDDS : leur taux va augmenter cet été
Homme d’affaires mettant un signe de pourcentage sur un bloc de cubes en bois – Crédits photos : iStock

Jeudi dernier, la BCE a de nouveau relevé ses taux. De ce fait, le taux d’intérêt des opérations principales de refinancement est maintenant à 3,50 %.

Le pic d’inflation atteint

En ce qui a trait à l’évolution des prix à la consommation, le pic d’inflation serait aujourd’hui atteint. C’est ce que disent les dernières prévisions de l’Insee. En effet, ces prévisions font état de +6,4 % d’inflation (hors tabac) au mois de février.

L’institut prédit ensuite que le glissement annuel de cet indice va descendre de 5,2 % à 5,4 % de mars à avril. Il prévoit même un glissement annuel à 5 % en juin. La modération des prix des produits pétroliers jouerait ainsi tandis que la hausse des prix alimentaires restera forte.

Si l’on se fie à ces projections, l’inflation sera de 5,5 % en moyenne pour le premier trimestre 2023. Et ce, avec des aléas propres à la volatilité des cours du baril de pétrole ou aux négociations des prix de gros alimentaires. D’ailleurs, le secteur bancaire s’est trouvé cette semaine avec des difficultés financières.

À lire Livrets d’épargne : comment les contrôles sont-ils renforcés depuis le 1er janvier 2024 ?

Remontée des taux interbancaires

À propos des taux interbancaires, il faut s’attendre à ce que la BCE poursuive son resserrement monétaire. Au moins pendant la prochaine réunion du 4 mai, et le 15 juin aussi, peut-être. Ceci étant dit, cela suivra un rythme moindre de 25 points de base.

Dans un tel cas de figure, on pourrait se retrouver avec un € STR entre 3,15 % et 3,40 % au mois de juin. Ce qui porterait la moyenne de ce taux sur 6 mois aux alentours de 2,70 %. Celle du deuxième semestre 2022 était à seulement 0,56 %.

Taux de rémunération théorique

À la suite d’un arrondi, la moyenne arithmétique de l’inflation et du € STR se situerait de ce fait à 4,1 %. C’est du fait de la forte augmentation des taux interbancaires. Comme à l’accoutumée, le résultat de ce calcul se fera alors examiner par la Banque de France à la mi-juillet.

Cela, avec la possibilité d’arrondir le taux final qui se soumettra ensuite à la décision définitive du gouvernement. En janvier dernier, la Banque de France avait choisi d’arrondir à la baisse le taux de rémunération théorique du Livret A et du LDDS. Le gouvernement l’avait suivi.

À lire LEP : combien allez-vous toucher en intérêts si vous êtes au plafond maximum de 10 000 euros ?

On parle d’une baisse de 3,30 % à 3 %. Les projections montrent que la formule de calcul a fourni un taux théorique se situant un peu au-dessus de 4 %. On peut donc penser que l’arrondi se fera de la même façon à 4 %. Principalement pour limiter le coût de financement du logement social. Les taux d’emprunt de celui-ci dépendent de celui du Livret A.

Livret A et LDDS : leur taux va augmenter cet été
Compte d’épargne Livret A, avec billets en euros – Crédits photos : iStock

Une légère baisse en début 2024

Un taux de rémunération du Livret A et du LDDS marquerait toutefois un pic. En effet, il pourrait ensuite y avoir une baisse lors de la révision suivante de février 2024. Cela étant, il est imaginable que le taux du Livret A et du LDDS revienne dans les 3,50 % début 2024.

En effet, la Banque de France espère ramener l’inflation dans les 3 % en toute fin d’année. Et la BCE devrait bientôt faire une pause dans la remontée de ses taux directeurs. Il faut retenir qu’avec un taux à 4 % à partir du 1er août. Le Livret A et le LDDS exposeraient un rendement moyen de 3,33 % en 2023.

Cela représenterait environ 764 euros d’intérêts annuels pour un Livret rempli au plafond de 22 950 euros. Près de 400 euros pour un LDDS au 12 000 euros de plafond. Au minimum, c’est 1 164 euros pour les deux livrets. En moyenne annuelle, ce niveau de rendement pourrait encore demeurer proche de 3 % en 2024.

À lire Livret A et LDDS : comment l’épargne des Français va-t-elle être utilisée dans le projet de loi de finances 2024 ?

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :