Épargne logement : l’UFC-Que Choisir fait le point sur le CEL et le PEL

Vous hésitez à choisir entre le compte épargne logement et le PEL ? Depuis le mois d’août, la rémunération du CEL dépasse celle du PEL.

Épargne logement : l’UFC-Que Choisir fait le point sur le CEL et le PEL – Source : iStock

Depuis août 2022, le compte épargne logement a vu son taux de rémunération grimper. Cela suffit-il pour dire qu’il offre plus d’avantages que le PEL ? On vous répond dans cet article.

L’évolution de l’épargne logement

L’épargne logement a subi plusieurs améliorations depuis sa création. En 2018, notamment, une réforme les a fait évoluer. Les PEL et CEL ouverts à partir de cette date ont, en effet, été soumis à quelques changements.

Si avant la réforme, ils étaient exonérés d’impôts, depuis 2018 les PEL et CEL sont devenus imposables. Qu’en est-il alors des PEL et CEL ouverts avant 2018 ? Ces derniers ont également évolué. Les PEL, notamment, sont devenus imposables.

Leur rémunération ainsi que celle du CEL ont aussi changé. Les PEL ouverts depuis août 2016 ont vu leur taux fondre à 1%. Quant au CEL, sa rémunération a connu une baisse puis des augmentations. Il a, notamment, baissé une fois en février 2020.

À ce moment-là, sa rémunération était de 0,25 %. Puis, en février 2022, elle est passée à 1,25 %. La dernière augmentation du taux date d’août 2022. Depuis cette date, la rémunération du CEL est de 1,25 %.

Vous l’aurez sûrement compris, la rémunération du CEL est aujourd’hui supérieure à celle du PEL. Si l’on prend en compte ce seul paramètre, on ne saurait que trop vous conseiller de choisir la première.

Quoi qu’il en soit, qu’il s’agisse du PEL ou du CEL, ils ont tous deux des atouts qu’il ne faut pas négliger. Des atouts que nous allons vous faire découvrir dans les paragraphes qui suivent.

Les avantages du PEL

Le PEL a plusieurs avantages. En optant pour le plan, vous pourrez placer de l’argent sans risque et sans frais. En effet, les sommes que vous placerez ne seront pas seulement garanties par le gouvernement. Elles seront également exonérées de frais sur les versements et frais de gestion.

Le PEL offre aussi une rémunération fixe et garantie durant toute son existence. Vous saurez, au moment même où vous ouvrez votre compte, à combien s’élève cette rémunération.

Notons qu’il vous est également possible d’ouvrir un compte pour votre enfant mineur. Seulement, vous devrez, comme le dit la loi, faire un dépôt minimum de 225 euros au moment de la création. Par la suite, vous devrez alimenter ce compte à hauteur de 540 euros minimum par an.

Les avantages du PEL ne s’arrêtent pas là. Avec le plan, vous pourrez aussi souscrire un prêt immobilier. Ce prêt peut être utilisé pour financer l’achat ou la construction d’une résidence. Il peut également servir à améliorer et à entretenir l’habitation.

Par ailleurs, le taux de ce prêt, pour les PEL ouverts depuis 2016, est de 2,20 %. Son montant lui dépend des intérêts acquis durant la première décennie et la durée de remboursement que l’on a choisie. Évidemment, pour débloquer un prêt conséquent, il faut d’abord beaucoup épargner.

Vous devrez en plus de cela, choisir une durée de remboursement courte. À noter également, la rémunération des PEL ouverts à partir du 1er janvier 2023 ne sera plus la même qu’actuellement. Son taux va en effet passer à 2 %.

Les avantages du CEL

Comme le PEL, le CEL permet de placer de l’argent sans risque et sans frais. Vous pourrez, grâce à lui, acquérir des droits à prêt. Ces droits à prêt offrent un gros avantage. Ils ont aussi un meilleur rendement que le PEL.

Par ailleurs, vous pouvez aussi ouvrir un compte épargne logement pour votre enfant mineur. Seulement, vous devrez déposer au minimum 300 euros à l’ouverture. Vous devrez ensuite l’alimenter régulièrement jusqu’à débloquer le prêt immobilier.

Pour info, le prêt immobilier du compte épargne logement ne s’ouvre qu’après 18 mois. Une fois ce délai écoulé, vous pourrez utiliser le prêt pour acheter une résidence ou réaliser des travaux.

Comme pour le PEL, le montant du CEL dépend des intérêts acquis et de la durée de remboursement. Plus cette durée est courte, plus la somme que vous débloquerez sera conséquente. Notons que le montant maximum du prêt est de 23 000 euros.

Pour finir, le CEL, contrairement au PEL, ne comporte pas d’obligations de versements annuels. Il peut être alimenté librement selon votre capacité d’épargne.

Nous espérons que cet article vous a été utile. Si oui, n’hésitez pas à le partager avec vos proches !

Source : UFC-Que Choisir