PEL : cette bonne nouvelle si vous possédez un plan d’épargne logement

Vous pourrez bientôt débloquer le plan épargne logement ou PEL à tout moment si vous projetez des travaux de rénovation énergétique.

© iStock

Afficher Masquer le sommaire

Bruno Le Maire, ministre français de l’Économie, a fait savoir que bientôt, il sera possible de débloquer le PEL à tout moment. Il n’y aura donc plus besoin d’attendre 4 ans comme c’est le cas actuellement.

Une évolution sur l’utilisation du PEL

Du changement sur les conditions d’utilisation du plan épargne logement ou PEL. L’épargne destinée à financer un projet immobilier. En effet, désormais, les Français qui en détiennent pourront le débloquer n’importe quand. Ils n’auront donc plus à attendre quatre ans comme la loi l’exige actuellement.

C’est le ministre français de l’Économie, Bruno Le Maire qui l’a annoncé ce jeudi 13 juillet 2023 sur les plateaux de TF1. Selon ce dernier, il sera possible de le débloquer pour financer les travaux de rénovation énergétique. Et les épargnants ne verront pas leur plan épargne clôturer. En effet, tout retrait du plan entraînait la clôture du PEL.

À lire Épargne : selon votre salaire, combien devez-vous économiser chaque mois ?

Un retrait avant les 4 ans faisait suivre des pénalités. Selon le ministre de l’Économie, ce projet gouvernemental permettrait aux détenteurs d’un PEL de prélever la somme nécessaire aux travaux de rénovation énergétique. C’est pour soutenir la rénovation énergétique.

« Aujourd’hui vous ne pouvez pas débloquer le plan épargne logement avant quatre ans quand vous voulez acheter un logement ; là vous pourrez le débloquer quand vous voulez pour faire de la rénovation énergétique », a déclaré Bruno Le Maire.

PEL
Une femme âgée équipée d’un compteur intelligent tente de se réchauffer à l’aide d’un radiateur pendant la crise de l’énergie – Crédits photos : iStock

Pour accélérer la transition écologique

Actuellement, il y a 12 millions de Français qui détiennent un PEL. Ce placement a pour le moment un taux de rémunération de 4 %. Les PEL ont un encours total d’environ 300 milliards d’euros.

Mercredi 12 juillet, une réunion du Comité de financement de la transition écologique (CFTE) a eu lieu. Un groupe rassemblant des représentants d’État, des banques, des assureurs et des fonds d’investissement des scientifiques. Il y a aussi des institutions financières comme la Banque de France ou l’Autorité des marchés financiers (AMF).

C’est lors de cette réunion qu’ils ont inclus le déblocage anticipé du PEL parmi les pistes pour accélérer la transition écologique. Il s’agit d’ailleurs de la mesure la plus concrète pour la modernisation du PEL.

« Nous envisageons de permettre le déblocage anticipé de tous les plans épargne logement, dès lors qu’il s’agit d’un investissement pour la rénovation thermique », a déclaré le ministre de l’Économie après la réunion.

Prolonger l’éco-prêt à taux zéro

Ce projet pourrait par ailleurs figurer dans le projet de loi de finances pour l’année 2024. Selon l’État, ce déblocage peut être prometteur, car quelque 300 milliards d’euros dorment dans le PEL. Au total, le montant de cette épargne s’élève à 5 800 milliards d’euros.

3 200 milliards sont placés à long terme. Apparemment, le financement de la transition écologique nécessiterait entre 60 et 70 milliards d’euros par an. C’est du moins ce que dit un rapport d’économistes publié au printemps dont le gouvernement a avalisé le chiffrage.

« L’argent de l’État seul ne suffira pas pour financer cette transition. Voilà pourquoi il faut trouver les moyens de mobiliser l’épargne privée pour ces projets », justifie le gouvernement.

Dans cette même perspective, l’exécutif entend prolonger l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) au-delà de 2023. Ce prêt donne aux emprunteurs la possibilité d’emprunter jusqu’à 50 000 euros pour financer leurs travaux de rénovation thermique.

À lire Adriana Karembeu n’est plus un cœur à prendre : ce célèbre rappeur avec qui elle partage sa vie

À noter que ce prêt n’a ni intérêt ni conditions de ressources. Cependant, en avril dernier, seule une poignée de ménages avait bénéficié de l’éco-prêt à taux zéro en six mois.

Orienter les LDDS vers la transition énergétique

En outre, le gouvernement veut aussi mieux orienter les 130 milliards d’euros épargnés sur les LDDS vers le financement de la transition écologique.

PEL
Graphique de l’efficacité énergétique sur un bureau avec une maquette de maison en bois et des outils – Crédits photos : iStock

Pour l’heure, seuls 10 % du livret de développement durable et solidaire doivent effectivement se flécher vers le développement durable. Selon une source ministérielle, cette notion est plus large que celle de transition écologique.

« Nous voulons que les sommes soient davantage orientées vers la transition climatique avec une transparence accrue », a déclaré le ministre de l’Économie concernant le LDDS.

Les points importants à savoir sur le PEL

Si vous avez un projet immobilier, impliquant des travaux de rénovation énergétique, sachez que le PEL est accessible à n’importe qui, selon service-public.fr.

« Il n’y a pas de condition d’âge, de résidence ou de nationalité », peut-on lire.

Notez seulement que vous ne pouvez ouvrir et détenir qu’un seul plan épargne logement ou PEL. En revanche, il vous est possible de le cumuler avec les autres produits d’épargne réglementée comme le LDDS, le LEP ou le livret A.

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :