Retraite : quel montant si vous n’avez quasiment pas travaillé ?

Obtenir une pension sans avoir à travailler avant la retraite, c’est possible. Il suffit de remplir certaines conditions. On vous les cite.

© Retraite : quel montant si vous n’avez quasiment pas travaillé ? - Source : iStock

Afficher Masquer le sommaire

Une personne qui a peu ou jamais travaillé pourra tout de même recevoir une pension une fois à la retraite. À combien s’élève le montant ? Quelles sont les conditions à remplir ? Où faut-il s’adresser ? Toutes les réponses dans cet article.

Obtenir une retraite sans travailler : les conditions

Il est nécessaire de valider ses trimestres de retraite afin de bénéficier d’une pension onéreuse. Pour cela, il faut travailler ou payer quelques cotisations sociales sur les revenus acquis.

Dans le cas où la personne n’a jamais eu d’activité professionnelle, pourra-t-elle quand même avoir une pension ? Si elle trouve un moyen de cotiser pour sa retraite, oui. Dans le cas contraire, la pension est soumise à une décote ou la personne n’en recevra tout simplement pas.

À lire Retraite : si vous partez vivre à l’étranger, comment ça se passe pour la toucher ?

Par ailleurs, voici 3 façons de cotiser pour sa retraite sans pratiquer une activité professionnelle :

  • Faire une demande pour être rattaché à l’assurance vieillesse des parents au foyer. C’est surtout recommandé aux pères et aux femmes au foyer.
  • S’inscrire au chômage pour valider jusqu’à 6 trimestres
  • Cotiser à l’assurance retraite

Notons qu’avec l’AVPF, une personne peut valider des trimestres sans avoir à pratiquer une activité professionnelle. C’est en effet la CAF qui cotise pour lui. Cependant, tout le monde n’a pas droit à ce privilège.

Pour être éligible à la prestation, il faut être dans l’une de ces situations :

  • Percevoir l’AJPP ou Allocation journalière de présence parentale
  • Percevoir le complément familial
  • Avoir à charge une personne handicapée avec au moins 80 % d’incapacité permanente
  • Bénéficier du congé de proche aidant

Les personnes en couple qui souhaitent bénéficier de l’AVPF doivent réduire ou cesser leur activité professionnelle. Si leurs ressources dépassent le plafond fixé par la CAF, ils ne pourront pas bénéficier de la prestation.

À lire Travail : comment les Français travaillent par rapport au reste de l’Europe ?

D’autres moyens de valider ses trimestres

Vous pourrez obtenir une pension sans exercer une activité professionnelle en vous inscrivant à Pôle emploi. Cette inscription vous permettra de cotiser et de valider jusqu’à 6 trimestres de retraite. Notons qu’il s’agit ici d’un chômage non-indemnisé.

Concrètement, cela signifie que vous ne toucherez aucun point pour la retraite complémentaire en vous inscrivant. Par ailleurs, vous pouvez également cotiser volontairement à l’assurance vieillesse pour obtenir une pension.

Seulement, il vous sera demandé de remplir les conditions suivantes :

  • Avoir été employé à l’étranger en étant affilié 5 ans à l’assurance maladie d’un régime obligatoire français
  • Aider une personne invalide ou infirme de votre famille dans ses activités quotidiennes
  • Aider un enfant ou un adolescent âgé de moins de 20 ans à l’éducation au foyer
  • Avoir été bénéficiaire de l’indemnité de soins aux tuberculeux avant le 1er décembre 1982
  • Avoir été volontaire pour le développement après 1986
  • Avoir été volontaire pour la solidarité après 1986

Pour info, la valeur des cotisations dépend de deux paramètres. Les salaires sur lesquels vous avez cotisé les 6 derniers mois et la catégorie à laquelle vous appartenez.

À lire Si vous êtes à la retraite, voici ce que vous devez déclarer aux impôts

Le montant de la retraite selon le nombre de trimestres

Chaque trimestre validé grâce à une activité professionnelle est comptabilisé pour la pension. Jusqu’à l’âge légal de départ à la retraite, soit 62 ans, ces trimestres seront enregistrés. La valeur de la pension versée dépendra ensuite de leur nombre.

En outre, il y a ce qu’on appelle la décote. Il s’agit d’une pénalité qui s’applique aux retraités qui n’ont pas validé le nombre de trimestres requis. Plus cette décote est forte, et plus la pension versée à la personne est réduite.

Peut-on éviter cette décote ? Dans certains cas, si, mais en règle générale, toute personne n’ayant pas validé le nombre de trimestres requis verra sa pension soumise à une décote.

Par ailleurs, les pensions de retraite ne sont pas les seules prestations versées aux personnes âgées. Il y a aussi l’Aspa ou allocation de solidarité aux personnes âgées. Comme les pensions, elle nécessite de remplir quelques conditions. Les voici :

À lire Retraite : quelles sont les aides à destination des seniors ?

  • Avoir au moins 65 ans
  • Résider en France depuis au moins 6 mois
  • Vos ressources ne doivent pas dépasser les 916,78 euros

Notons que le plafond de l’Aspa varie selon le nombre de personnes vivant dans un même foyer. La valeur 916,78 euros correspond à une personne seule et sans personne à charge. Pour les couples qui n’ont aucun individu à charge, cette valeur augmente à 1 423,31 euros.

Source : Vie Pratique

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :