« On a l’impression qu’elle a envie de passer à la télé » : Gilles Verdez tacle Karine Le Marchand

L'animatrice de L'amour est dans le pré assume son soutien envers les agriculteurs. Mais sa démarche n'a pas convaincu Gilles Verdez...

© C8

Afficher Masquer les titres

Né le 8 août 1964 à Saint-Germain-en-Laye, le journaliste a commencé par suivre des études au Centre de formation des journalistes de Paris. Diplômé en 1988, il entame une carrière dans la presse écrite. Il mettra ainsi sa plume au service de plusieurs grands journaux comme Le Parisien ou L’Équipe. Or, depuis 2013, Gilles Verdez intervient aussi dans TPMP, sur C8. Ce 29 janvier, sur le plateau, l’équipe a de nouveau remis en cause la sincérité de Karine Le Marchand. Précisons qu’elle soutient activement la mobilisation des agriculteurs. Le chroniqueur en a profité pour donner son avis, sans filtre, sur l’action de l’animatrice. On fait le point !

Gilles Verdez accuse Karine Le Marchand de vouloir attirer l’attention

Depuis maintenant plusieurs semaines, la colère monte parmi les agriculteurs européens. En Allemagne, en Pologne ou en Roumanie, beaucoup ont commencé à se mobiliser pour réclamer des évolutions de la législation de l’UE. Or, en France, les paysans suivent aussi le mouvement. À l’heure où nous écrivons ces lignes, plusieurs autoroutes font l’objet d’un blocage. Alors qu’elle présente L’amour est dans le pré depuis des années, Karine Le Marchand comprend leur situation. Elle a donc lancé une collecte de croissants pour les manifestants. Mais cette initiative paraît louche à Gilles Verdez. Sur le plateau de TPMP, il n’a pas hésité à mettre en doute la sincérité de son engagement.

« Moi, je suis extrêmement gêné parce que… On dirait un spectacle. On n’arrive pas en moto avec une meute de journalistes. Avec des croissants. »

L’animatrice a en effet lancé un appel ce 28 janvier, dans le cadre de l’opération Croissants paysans. Plus tôt, ce lundi, elle avait fait le tour des commerçants partenaires de cette collecte. Avant d’aller rejoindre un point de blocage. Mais Gilles Verdez estime qu’elle en fait un peu trop.

« On a l’impression qu’elle a envie de passer à la télé elle-même. De se faire filmer. Moi, ça m’a gêné. Si elle soutient, c’est très bien, mais elle peut le faire discrètement. »

Cyril Hanouna en rajoute une couche

Le trublion de C8 aime à se présenter comme un animateur proche du peuple. Capable de comprendre les préoccupations simples de tous les Français. Pourtant, avant Gille Verdez, il a été le premier à s’en prendre à Karine Le Marchand, il y a quelques jours. Ce 29 janvier, Cyril Hanouna a fait d’autres commentaires, pour discréditer l’attitude de la jolie brune.

« Vous savez que moi j’y suis allé voir les agriculteurs, ce week-end. J’ai pas de caméras hein… », ironise le présentateur.

Comme souvent, il a pu compter sur ses chroniqueurs pour appuyer ses idées.

« Je l’ignorais. », a répondu Gilles Verdez avec empressement.

Guillaume Genton a même continué à descendre Karine Le Marchand.

« L’image est malaisante… (…) Si elle n’avait pas animé L’amour est dans le pré, elle n’y serait jamais allée. Ça ressemble plus à une vaste opération de communication qu’autre chose. »

En attendant, plusieurs agriculteurs, ayant fait un passage par l’émission diffusée sur M6, ont tenu à remercier l’animatrice pour son soutien. Et ses prises de paroles concernant les conditions de travail dans le monde rural. À l’image de Cathy, qui avait participé à la saison 15.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Cathy Heraud (@cathy_adp15)

À lire Laurent (ADP14) : la solidarité continue pour l’agriculteur, « Je vous remercie »

 

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :