Gabriel Attal : tout savoir sur le plus jeune Premier ministre de la Ve République

Nommé ce 9 janvier 2024, Gabriel Attal prend ses fonctions à Matignon, à 34 ans seulement. Zoom sur son ascension fulgurante...

© Getty Images

Afficher Masquer les titres

Né en 1989 à Clamart, cet homme politique a déjà occupé de nombreux postes, au plus haut sommet de l’État. Avant d’entrer dans la vie active, il a fait sa scolarité dans la très prestigieuse École Alsacienne (à Paris). Puis, il enchaîne avec cursus à Sciences Po Paris, en spécialisant dans les affaires publiques. En parallèle, Gabriel Attal obtient également une licence en droit, de l’université Panthéon-Assas. Dès 2012, il intègre le cabinet de Marisol Touraine, alors ministre des affaires sociales et de la santé. Il y côtoie d’ailleurs un certain Benjamin Griveaux. Or, depuis 2018, il a su se faire connaître du grand public. D’abord comme porte-parole du parti La République en marche. Et, par la suite, en tant que secrétaire d’État, député et ministre du budget. Enfin, ces derniers mois, il avait repris la tête de l’Éducation nationale. On fait le point sur ce Premier ministre, tout juste nommé par Emmanuel Macron !

Comment Gabriel Attal a réussi à s’imposer si vite ?

Dans l’Histoire de la Vᵉ République, on recense bien peu de jeunes gens dans les gouvernements depuis 1958. Le fait même qu’Emmanuel Macron ait pu se faire élire en 2017, à seulement 39 ans, avait déjà fait couler beaucoup d’encre. Et pour cause : il est lui-même le plus jeune président que la France ait connu. Et ce même en remontant au XIXᵉ siècle. Avec un tel parcours, on peut tout à fait comprendre qu’il ait offert un poste à Matignon à Gabriel Attal. Pourtant, ce 9 janvier 2024, bon nombre d’éditorialistes et de journalistes s’amusent encore de la jeunesse du chef du gouvernement.

Certains estiment que la compétence et l’intelligence n’attendent pas le nombre des années. Une chose est sûre : depuis 2012, le jeune homme a tout fait pour étoffer son CV. Certes, il a surtout enchaîné les expériences brèves, au cours de ses différents mandats. Mais il a aussi su se mettre en avant, dans les médias comme dans ses discours. Ainsi, en pleine mobilisation contre la réforme des retraites, Gabriel Attal n’a pas hésité à ironiser sur les manifestants. Quelques mois plus tard, il n’a pas tardé à se saisir de la question brûlante des signes religieux ou encore du harcèlement à l’école. D’après plusieurs sondages, ses prises de positions fortes en tant que ministre de l’Éducation Nationale, ont fait grimper sa popularité. Reste à savoir s’il saura convaincre les Français et fédérer les autres responsables du gouvernement…

À lire Maxime Dereymez : qui est le danseur qui excelle dans Danse avec les stars ?

Polémiques et vie personnelle

De nos jours, bien peu de détails d’ordre privé échappent au grand public. Ainsi, on sait que dans sa jeunesse, Gabriel Attal a eu une idylle avec la chanteuse Joyce Jonathan (fréquentant la même école que lui). En revanche, un autre ancien élève de l’École Alsacienne, qui l’a bien connu, ne le porte pas dans son cœur. Il s’agit du célèbre avocat Juan Branco, défenseur des gilets jaunes et Julian Assange. Ce dernier n’a d’ailleurs pas manqué de prendre la parole, après sa nomination.

De nos jours, le Premier ministre n’a ni épouse ni enfants. Néanmoins, il s’est uni à Stéphane Séjourné (député européen) en 2017. Il assume son homosexualité au grand jour depuis 2018. Tout comme son jeune âge, ses préférences amoureuses lui valent régulièrement des remarques déplacées sur les réseaux sociaux. Or, il faudrait plutôt se fier aux actes de Gabriel Attal, pour mesurer sa légitimité en tant que Premier ministre. Affaire à suivre…

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :