« J’avais tellement honte » : Mika livre de douloureuses confidences sur le harcèlement scolaire qu’il a vécu

Mika a raconté avoir été victime de harcèlement scolaire. Le chanteur s’est confié sa triste expérience lors d’une interview à Sept à Huit.

© TF1

Afficher Masquer les titres

Dans une interview accordée à Sept à Huit, Mika a fait des confidences tragiques sur son enfance. Selon lui, à l’époque où il n’était encore qu’un petit écolier, une enseignante tyrannique avait l’habitude de l’intimider. Elle allait jusqu’à l’humilier devant ses camarades et faisait tout pour le rendre malheureux. On vous raconte tout.

Le parcours exceptionnel de Mika

Cela fait plusieurs années que Mika performe sur la scène musicale. Artiste talentueux et créatif, le chanteur brille par sa voix et compte aujourd’hui de nombreux fans. Dernièrement, il a sorti un sixième opus intitulé Que ta tête fleurisse toujours.

Un projet qu’il a préparé avec soin pour le plus grand plaisir de ses fans. Ceux qui ont suivi l’émission musicale The Voice ont également pu le voir. En effet, le chanteur a fait partie du jury lors des saisons 3 à 8 et la saison All Stars.

À lire « Il faut vraiment vouloir le mal » : Iris Mittenaere révèle les insultes qu’elle recevait étant jeune

Aujourd’hui, il est indéniablement une star parmi les stars. Ses nombreux morceaux ayant fait succès, l’interprète de Elle me dit fait partie des meilleurs artistes francophones du pays. Par ailleurs, Mika a accordé une interview à Sept à Huit ce 17 décembre.

Ainsi, face à Audrey Crespo-Mara, il a fait des confidences sur son enfance. En effet, le chanteur a évoqué la façon dont une enseignante le maltraitait. Un souvenir amer qu’il garde dans un coin de sa tête.

Une professeure l’aurait maltraité

Mika a révélé avoir subi de nombreuses brimades au cours de son enfance, lorsqu’il était encore un élève. Selon ses dires, une enseignante en particulier aimait le maltraiter. Cette dernière n’hésitait pas à l’humilier devant toute sa classe dès qu’une occasion se présentait.

« Le harcèlement commence à l’école quand j’ai huit, neuf ans (…) Ce sont des petits commentaires devant tout le monde qui font rire toute la classe (…) J’avais tellement honte que je me faisais pipi dessus », a raconté le chanteur.

Bref, Mika a vécu un véritable enfer pendant l’année où il a eu cette femme comme enseignante. En effet, comme il l’a raconté, celle-ci ne se contentait pas de le railler devant tout le monde. Parfois, elle allait jusqu’à lire ses fautes à haute voix pour le rendre encore plus gêné.

« Elle récitait mes devoirs où je me trompais partout (…), elle écrivait des poèmes que les autres devraient réciter sur moi, sur une autre fille aussi », s’est-il souvenu.

La sœur de Mika à la rescousse

Pour se protéger de sa prof tyrannique, Mika a essayé de se faire tout petit. Il se disait que s’il ne se faisait pas remarquer pendant ses cours, cette enseignante oublierait peut-être son existence. Cependant, son plan ne marchait pas toujours.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par MIKA (@mikainstagram)

Il faudra attendre une énième humiliation pour changer la situation. En effet, un jour, alors que Mika avait oublié son cartable, son enseignante frappa à la porte avec ses affaires. Une scène dont a été témoin sa sœur.

À lire « On a l’impression que vous parliez à votre dentiste » : Mika ne mâche pas ses mots face à deux candidats de The Voice

Choquée par ce geste déplacé, elle en informa ses parents. Ce qui a donné lieu à une réunion entre ces derniers et la direction de l’école.

« Elle trouve une manière de tout raconter à ma mère, ma mère appelle ensuite mon père (…) arrive à la fin de la journée ! », a raconté le chanteur.

Mais si cette réunion devait permettre à Mika de ne plus subir la maltraitance de son enseignant, les choses ont tout de même pris une tournure désobligeante pour lui. Malgré les arguments de ses parents, il se fait renvoyer. Heureusement, la musique l’a sauvé.

Sources : voici.fr

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :