Chauffage : vous êtes absent durant les fêtes ? découvrez les recommandations de l’Ademe

Devez-vous juste baisser ou couper complètement votre chauffage en cas d’absence durant les fêtes de fin d’année ? On vous répond.

© IStock

Afficher Masquer les titres

On approche des fêtes de fin d’année ! D’ailleurs, en ce moment, certains prévoient de s’absenter pour rejoindre leur famille loin de chez eux. Ils se posent donc la question de savoir s’ils doivent couper leur chauffage ou simplement le baisser. Voici la réponse de l’Ademe.

Fonction hors gel en cas d’absence

La question de savoir s’il faut couper ou juste baisser son chauffage en cas d’absence dépend de plusieurs facteurs. Parmi les principaux, on peut notamment citer la durée de l’absence, l’isolation du logement et la température extérieure.

De ce fait, prévoyez-vous de vous absenter longtemps pour les fêtes, pendant un week-end ou une semaine ? Le cas échéant, mettez votre chauffage en mode « hors gel ». Sur le radiateur, vous reconnaîtrez cette option par un flocon de neige.

« Cette fonction permet de ne quasiment pas chauffer lorsque l’on s’absente. Il faut savoir que des températures très basses sont mauvaises pour la tuyauterie », a expliqué Florence Clément, coordonnatrice du pôle grand public et jeunes à l’Ademe, à Ouest-France.

Chauffage
La main d’une personne méconnaissable réglant le thermostat du radiateur à la maison – Crédits photos : iStock

Grâce à ce mode, votre radiateur se déclenche si la température baisse trop (entre 5 et 8 °C). Par ailleurs, l’Ademe recommande de couper votre chauffe-eau pour ne pas maintenir l’eau chaude inutilement pendant des jours.

À lire Chèque énergie 2024 : tout savoir sur ce coup de pouce destiné à alléger vos factures

Couper le chauffage durant la journée

Lorsque votre absence ne dure qu’une journée, maintenez la température de votre maison à 16 °C. Cela dit, en ces journées d’hiver, les températures peuvent, de manière exceptionnelle, s’avérer douce.

Éteindre son chauffage durant la journée permet donc de l’économie d’énergie, notamment si votre résidence est bien isolée. Vous le rallumez en rentrant de chez vous le soir pour récupérer seulement 2 ou 3 °C. Cela vous permettra de vous sentir à votre aise.

En revanche, si votre domicile est mal isolé, il vaut mieux le baisser plutôt que de l’éteindre totalement. En effet, ce faisant, vous allez éviter que la chaleur ne s’échappe trop vite par le toit, les murs ou les fenêtres.

Il faut savoir que le fait de rallumer son chauffage après l’avoir coupé durant la journée fait un « appel de puissance d’énergie ». C’est-à-dire, il va fonctionner à plein rendement à un moment où les gens consomment déjà beaucoup d’électricité.

À lire 6 solutions simples et efficaces pour réaliser des économies d’énergie

Par ailleurs, il y a aussi un risque de surconsommation.

Pour ceux qui veulent rester chez eux

Il y a des personnes qui préfèrent rester chez elles les jours de fêtes. Quid de ces gens ? Comment doivent-ils configurer leur température ? Dans ce cas, il faut prendre en considération le type de chauffage utilisé, mais aussi l’isolation du logement et des pièces concernées.

Chauffage
Une femme âgée équipée d’un compteur intelligent tente de se réchauffer à l’aide d’un radiateur – Crédits photos : iStock

Ainsi, il convient d’adapter ses radiateurs aux besoins réels de chaque pièce. L’Ademe recommande de chauffer toutes les pièces de la maison et de ne pas éteindre le chauffage. Même dans les espaces inutilisés pour qu’il n’y ait pas un trop grand écart de températures entre les différentes parties de la maison.

L’air frais émanant de ces pièces non chauffées pourrait refroidir les parties chauffées de la maison. Ce qui pourrait se traduire par une surconsommation d’énergie. Veillez donc à toujours garder une température minimale entre 14 et 16 °C. Cela évitera les désagréments.

À lire « Là, on n’a aucun radiateur allumé… » : Emilie Fanich dévoile ce qu’elle a fait pour réduire sa facture de chauffage

Cela dit, il n’est pas nécessaire de chauffer au même niveau que dans les pièces de vie (19 °C). Dans les pièces inoccupées, le mieux est de réduire légèrement la température au lieu de couper complètement le chauffage. L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie préconise une température entre 16 et 17 °C.

Sources : ouest-france.fr

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :