Chèque énergie : ce qui va changer pour les locataires d’immeubles d’HLM

Le chèque énergie pourra servir à payer le chauffage des habitants des HLM, selon la ministre de la Transition énergétique. Les détails.

© TF1

Afficher Masquer les titres

Agnès Pannier-Runacher a annoncé récemment la possibilité pour les locataires des immeubles HLM de payer leur chauffage avec le chèque énergie. Jusqu’ici, cette aide ne pouvait leur servir qu’à payer leur facture d’électricité.

Une bonne nouvelle pour les habitants d’HLM

La ministre de la Transition énergétique a annoncé ce mercredi 6 décembre une bonne nouvelle pour les locataires d’immeubles HLM. En effet, ces derniers pourront bientôt baisser leur facture de chauffage avec le chèque énergie.

En effet, jusqu’à présent, les habitants des HLM ne peuvent pas utiliser ce chèque pour payer leur chauffage. Une anomalie qui touche un million de ménages, selon le député et secrétaire national du parti communiste, Fabien Roussel.

À lire EDF : les raisons de la très forte hausse des tarifs heures pleines/heures creuses et Tempo

C’est d’ailleurs ce dernier qui aurait interpellé la ministre à propos de cette situation. Une situation qu’Agnès Pannier-Runacher a qualifiée d’« aberration ». À noter que le montant du chèque énergie peut atteindre près de 280 euros.

Chèque énergie
Les mains d’une femme remettant des billets de banque en euros sur un fond rose – Crédits photos : iStock

La ministre a porté un amendement

Les locataires des immeubles HLM ne peuvent utiliser ce chèque énergie que pour leur facture d’électricité. La ministre veut donc mettre fin à cette situation « inacceptable ». C’est pourquoi elle a porté, à la demande de Matignon, un amendement au projet de loi de finances 2024.

Cet amendement vise à permettre aux locataires des immeubles HLM de se servir du chèque pour payer leur chauffage. Les sénateurs ont approuvé l’amendement.

« Nous porterons (…) jusqu’au bout le fait que ce chèque énergie puisse permettre aux habitants des HLM de diminuer leur facture d’énergie au travers d’une diminution de leurs charges », a assuré la ministre lors de la séance de questions au gouvernement.

5,6 millions de foyers ont reçu le chèque énergie

Pour rappel, le chèque énergie est d’un montant qui varie entre 48 et 277 euros. Il profite notamment à environ 5,8 millions de ménages, principalement les foyers les plus modestes. Son versement s’effectue automatiquement par courrier chaque printemps.

Cette année, 5,6 millions de foyers ont reçu ce chèque. Ces derniers peuvent s’en servir pour régler leurs factures d’énergie (électricité, gaz). Ce coup de pouce financier peut même servir pour l’achat de combustible (bois, fioul) ainsi que pour certains travaux énergétiques.

À lire Facture d’électricité : ces habitants ont trouvé une solution radicale pour payer deux fois moins cher

Des compléments au chèque énergie

Fin 2022, le gouvernement a mis en place d’autres aides pour compléter le chèque énergie. L’objectif ? Pallier la hausse des prix de l’énergie. Parmi celles-ci, le chèque exceptionnel de 100 à 200 euros profitant à 12 millions de foyers et le chèque fioul.

Chèque énergie
Concept d’inflation et du prix élevé du carburant avec une calculatrice et un billet de 100 euros – Crédits photos : iStock

Versé sous conditions de ressources, ce dernier a une valeur située entre 100 et 200 euros. Il y a aussi l’aide de 50 à 200 euros destinée aux ménages se chauffant au bois. Sans oublier l’indemnité carburant de 100 euros pour les travailleurs modestes.

En 2023, l’État a d’ailleurs limité la hausse des tarifs de vente d’électricité à 15 %, contre 4 % en 2022. Grâce au chèque énergie, au bouclier tarifaire et aux remises à la pompe, la France a affiché un faible taux d’inflation, soit le plus faible taux de la zone euro en 2022.

En tout, ces mesures représentent un coût net de près de 43 milliards d’euros sur deux ans pour l’État.

À lire Chèque énergie 2024 : tout savoir sur ce coup de pouce destiné à alléger vos factures

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :