Hausse des salaires en 2024 : vers un gain de pouvoir d’achat pour les Français ?

Dans un document associé au projet de budget 2024, le gouvernement a révélé ses prévisions d’augmentation des salaires. On fait le point.

© IStock

Afficher Masquer les titres

Le gouvernement a dévoilé son projet de budget pour l’année 2024, avec une attention particulière portée aux salaires des Français. Le 3 octobre dernier, ce sujet, qui suscite de nombreuses inquiétudes, fait l’objet d’un document spécifique annexé au projet de budget. Ce document aborde non seulement les questions de salaires, mais surtout du pouvoir d’achat des Français.

En effet, dans ce document, le gouvernement a présenté ses estimations sur l’évolution des salaires et du pouvoir d’achat des ménages pour 2023 et 2024. Quels sont les chiffres clés à retenir de ce document ? Quels sont les éléments qui influencent ces tendances ? On vous dit tout dans cet article.

Salaires : des progressions dynamiques et positives

Chaque année, le gouvernement ajuste les salaires pour que l’inflation ne grignote pas le pouvoir d’achat des Français. Selon un document lié au projet de budget 2024, le taux d’ajustement baisse d’année en année. Est-ce une mauvaise nouvelle ? Quels sont les chiffres ?

À lire Jeremstar balance les salaires des candidats de téléréalités : « Certains sont même à 800€ »

Pour répondre à la première question, non, ce n’est pas une mauvaise nouvelle. Au contraire, si le taux d’ajustement des salaires par rapport à l’inflation baisse, cela signifie que le pouvoir d’achat augmente. Et pour répondre à la deuxième question, voici les augmentations :

  • 2022 : le gouvernement a prévu une augmentation des salaires de 5,6 % alors que l’inflation était estimée à 5,2 %,
  • 2023 : le gouvernement prévoit une augmentation des salaires de 5,3 % pour une inflation envisagée à 4,9 %.
salaires
Les mains des femmes comptent les billets en euros planifiant le budget du logement – Crédits photos : iStocck

Ces chiffres sont issus d’un article de Capital qui a analysé les données du document associé au projet de budget 2024 mentionné plus haut. Il faut noter aussi que les salaires dont on parle ici correspondent au rapport entre l’argent total payé aux employés et le nombre d’employés.

Un pouvoir d’achat en hausse ?

Le document du gouvernement révèle aussi ses prévisions pour 2024. Et les salariés peuvent se réjouir. En effet, la hausse des salaires suit la baisse de l’inflation. C’est ce qu’indique le rapport économique, social et financier, relayé par nos confrères de Capital.

« En 2024, l’augmentation des salaires devrait encore ralentir, à 3,1 %. Mais dans le même temps, l’inflation devrait ressortir à 4,9 % en moyenne cette année (contre 5,2 % en 2022), puis nettement refluer à +2,6 % en 2024 ».

Ces chiffres montrent que l’inflation décélère. Ainsi le salaire moyen par tête réel devrait s’améliorer l’an prochain. Le gouvernement partage cette vision et annonce des chiffres très prometteurs pour l’évolution du pouvoir d’achat des ménages. En effet, « Bercy table sur une progression de 1,3 % en 2023 comme en 2024 ».

Cependant, la Banque de France est moins confiante dans ses dernières projections macroéconomiques. En effet, cette dernière table sur une progression du pouvoir d’achat à 0,6 % en 2023 et à 0,7 % en 2024. Par contre, l’État se base sur plusieurs arguments. Notamment un ensemble de mesures gouvernementales.

À lire Salaires : où vous situez-vous par rapport aux autres travailleurs ? Faites le test grâce à un comparateur

Les aides au pouvoir d’achat offert par l’État

Le gouvernement a de bonnes raisons d’être optimiste. En effet, il a mis en place des mesures pour booster le pouvoir d’achat des Français, en lien avec l’évolution susmentionnée. Ces mesures touchent aussi bien les salaires que plusieurs domaines et catégories de personnes. Voici les actions menées :

  • Rehaussement de la valeur du point d’indice dans la fonction publique : cette mesure concerne les agents de l’État, des collectivités territoriales et des hôpitaux. Elle permet d’adapter leur rémunération en fonction de l’inflation.
  • Extension de la prime de partage de la valeur : cette disposition concerne les salariés du secteur privé. Elle permet aux entreprises qui distribuent des dividendes à leurs actionnaires de partager une partie de leurs profits avec leurs employés.
  • Revalorisation anticipée des retraites et des prestations : cette mesure concerne les retraités et les bénéficiaires de prestations sociales comme le RSA, les allocations familiales ou les aides au logement. Elle permet d’augmenter le montant de ces prestations en fonction de l’inflation.
  • Bouclier tarifaire sur les prix de l’énergie : cette action concerne tous les usagers d’énergie. Elle permet de limiter la hausse des prix du gaz, de l’électricité et du fioul domestique.
salaires
Français la masse salariale avec une calculatrice, de l’argent en euros et une loupe – Crédits photos : iStock

Selon le rapport du gouvernement, ces mesures vont apporter 21,4 milliards d’euros de pouvoir d’achat supplémentaire aux ménages en 2023, et 17,5 milliards en 2024.

« Sans ces mesures, le pouvoir d’achat des Français […] aurait globalement stagné entre 2021 et 2024, contre une progression anticipée d’environ trois points sous l’effet des mesures », précise le gouvernement dans son rapport.

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :