Salaires : vers une hausse record en 2023 ? Une étude dévoilée

À en croire les enquêtes du cabinet Mercer et LHH, les salaires devraient fortement augmenter cette année. Soit jusqu’à 8 % de hausse.

© IStock

Afficher Masquer les titres

En 2023, les salaires devraient augmenter et atteindre des niveaux records d’après les cabinets de conseil en rémunération, Mercer et LHH. En effet, selon leurs dernières études, parues ce mercredi 19 juillet, l’augmentation médiane des rémunérations devrait se situer entre 4,7 et 4,95 %.

Des augmentations de salaire générales de 3 %

Les cabinets de conseil en rémunération, Mercer et LHH, ont livré ce 19 juillet les résultats de leurs études sur les négociations annuelles obligatoires 2023. Si l’étude de LHH a obtenu un taux médian de +4,7 %, celle de Mercer a révélé un taux de +4,95 %.

Cela dit, si le chiffre médian est à 4,95 %, l’augmentation sera, pour une moitié de travailleurs, inférieure à ce taux. Pour l’autre moitié, la hausse des salaires sera en revanche supérieure à celui-ci. Dans le détail, les hausses varient selon les entreprises allant de 2,8 % et elles pourront atteindre jusqu’à 8 %.

À lire Salaires : où vous situez-vous par rapport aux autres travailleurs ? Faites le test grâce à un comparateur

Pour les augmentations générales (AG), la médiane s’élève à 3 % en 2023, selon Mercer, contre 1,1 % l’année dernière. Et cette année, les augmentations générales concernent plus de salariés. Les cadres aussi sont concernés, sauf les cadres supérieurs et dirigeants.

Salaires
Figurine d’un homme regardant la croissance d’une pile de pièces de monnaie – Crédits photos : iStock

À en croire l’étude LHH, 2 entreprises sur 3 en auraient attribué à leurs cadres. Les données de Mercer démontrent que le management et les cadres vente et hors vente ont obtenu de 1 % à 1,25 % d’augmentations générales.

Des augmentations individuelles de 2 %

La médiane des augmentations individuelles (AI), quant à elle, atteint les 2 % cette année, selon Mercer. En outre, pour les salaires des non-cadres, la revalorisation sera plus importante et pourra atteindre plus de 5 %. Pour les cadres, elle atteindra les 3 % et 3,5 % pour les cadres supérieurs et dirigeants.

Selon les chiffres de LHH, 9 entreprises sur 10 ont octroyé des augmentations individuelles à leurs cadres. Les cadres les plus méritants sont donc les grands gagnants de cette attribution des AI. Enfin, selon les données de Mercer, sur 142 entreprises sondées, 49 % déclarent vouloir verser une prime de partage de la valeur, l’ex-prime Macron.

À lire Salaires sous le Smic : ces branches qui ne sont pas conformes

Celles de LHH montrent un taux de 45 %. Le montant de cette prime peut atteindre 6 000 euros. Toutefois, le cabinet Mercer souligne que le montant de ce coup de pouce pourrait aller de 500 à 1 000 euros selon les entreprises. Son montant médian est à 800 euros.

Une hausse moins importante que l’inflation

En 2022, il y avait une énorme différence entre les hausses des salaires et l’inflation. Selon le cabinet Mercer, la hausse médiane était de 2,8 %, alors que l’inflation était à 5,2 % selon l’Insee. Cela dit, l’étude sur les NAO de Mercer démontre que les augmentations de cette année devraient se rapprocher légèrement de celles des prix. La Banque de France table sur une inflation de 5,6 % en 2023.

En guise de rappel, depuis 2021, les hausses des salaires ont toujours été inférieures à l’inflation. En effet, si en 2021 la hausse médiane était de 1,41 %, l’inflation était de 1,6 %. L’année dernière, cette hausse était de 2,80 % et l’inflation à 5,2 %.

Salaires
Inflation en lettres avec un panier et une tirelire sur une bascule sur un fond sombre – Crédits photos : iStock

Par contre, de 2013 à 2020, la hausse médiane a toujours été supérieure à l’inflation. En effet, cette hausse des salaires était de 2,5 % en 2013 pour une inflation annuelle de 0,9 %. En 2020, l’inflation était de 0,5 % et les salaires ont augmenté de 2 %.

À lire Salaires au Luxembourg : ces métiers qui rapportent très gros selon une étude

Salaires : les prévisions pour l’année 2024

Le cabinet Mercer se projette déjà vers 2024 et pense que les budgets ne devraient pas changer. En effet, la hausse médiane des salaires devrait rester à 4,95 %.

« Mais l’évolution de la situation économique et de l’inflation sur le second semestre obligeront peut-être les entreprises à venir ajuster ce chiffre », selon Mercer.

Le LHH n’est cependant pas de cet avisn préférant rester prudent.

« Les prévisions d’inflation à la baisse laissent entrevoir le retour à des pratiques moins élevées avec des budgets d’augmentations, en deçà de 4 %, pour un taux médian de 3,5 % qui demeure néanmoins encore significatif », estime-t-il.

Pour 2024, ce cabinet de conseil en rémunération table sur un taux médian de 1,2 % de moins qu’en 2023. Cela étant, on devrait encore voir des augmentations individuelles plus importantes que les augmentations générales. Quant aux cadres, ils ne devraient pas faire l’objet d’augmentations de salaire importantes.

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :