Permis de conduire : attention à ces arnaques qui peuvent vous coûter cher

Le permis de conduire demeure une composante essentielle de la vie quotidienne pour les Français. Découvrez quelles en sont ses astuces.

© iStock

Afficher Masquer les titres

Le permis de conduire représente une nécessité pour un bon nombre de Français. En effet, ce dernier permet de réduire l’isolement géographique et social d’une bonne partie de la population. Il a de pratique qu’il permet une souplesse de déplacement plus importante que les transports en commun. Notamment, lorsqu’on parle du permis B.

Mais surtout, pour un nombre important de salariés, ce dernier constitue un impératif vital pour la survie de son foyer. Pour exemple, un chauffeur qui perdrait son permis de conduire à la suite d’un contrôle routier se retrouverait très simplement sans emploi. Dans cette mesure, il vaut mieux respecter l’ensemble des règles gravitant autour de ce dernier, sous peine de se retrouver privé du précieux Graal.

Mentionnons que le permis de conduire se trouve soumis à un système de points. Par conséquent, les fautes commises se trouvent indexées à un certain nombre de points retirés en cas de manquement aux prérogatives. Ainsi, le nombre maximum de points retirables s’élève à 6, sur un total de 12 par conducteur. Dans le cas où plusieurs infractions, auraient été relevées au même moment, ce nombre peut monter jusqu’à 8. Mentionnons que des stages de récupération de points existent pour celles et ceux souhaitant récupérer leurs points perdus.

À lire Permis de conduire boîte automatique : il y a du changement à compter du mois de mars

Les aides pour passer le permis de conduire

Fort heureusement, pour les plus démunis, des aides restent disponibles. Puisque le permis de conduire constitue une composante parfois essentielle dans la vie professionnelle, le gouvernement a tout intérêt à en facilité l’accès. À l’instar de la région Ile-de-France qui finance le permis de conduire à hauteur de 1300 euros. D’ailleurs, cette aide se présente sous forme de virement auprès de l’auto-école et se voit octroyée aux jeunes dans des situations précises :

  • Entre 18 -25
  • Résider en Ile-de-France
  • Inscrit dans une formation
  • Suivis par une structure d’insertion professionnelle, recherche d’emploi en zone rurale ou dans un quartier politique de la ville.

Aussi, ce coup de pouce a l’avantage de ne pas demander d’avance de frais. Toutefois, il faudra faire appel à une auto-école partenaire afin de pouvoir en bénéficier.

Permis de conduire
Photo d’une jeune femme ayant reçu sa nouvelle carte de permis de conduire. Source : IStockPhoto

Dans cet esprit, mais cette fois pour toute tranche d’âge, le compte CPF se montre également un moyen de financer son permis de conduire.

Le permis comme opportunité professionnelle

Un bon nombre de permis existent. Pour l’instant, nous n’avons évoqué que le permis de conduire classique. Autrement appelé Permis B qui autorise à conduire un véhicule de moins de 3,5 tonnes ou une moto jusqu’à 125 cm³.

À lire Permis de conduire : bientôt la fin du permis de conduire à vie ?

Pour le reste, d’autres permis de conduire s’avèrent nécessaires. À l’instar du permis D permettant de conduire des véhicules de plus de huit places assises, conducteur exclu. D’ailleurs, ce permis est un impératif pour prétendre au poste de chauffeur de bus. À l’image du simple permis de conduire, celui-ci a la possibilité d’être financé à l’aide du CPF. De plus, selon le bon vouloir de l’entreprise, cette dernière peut pareillement compléter le budget manquant dans le cas où le salarié n’aurait pas les fonds. Dans la mesure, où ce permis de conduire constitue une opportunité professionnelle, Pôle Emploi peut par ailleurs financer la formation.

Cependant, certaines exigences sont à respecter pour ceux qui désirent vouloir se lancer dans l’aventure. D’après le site MonPermisCpf :

  • Avoir minimum 24 ans
  • Être titulaire du permis B (avec code de la route depuis moins de 5 ans)
  • Avoir un certificat médical reconnaissant l’aptitude à passer le permis D

Quelles sont les arnaques au permis de conduire ?

Le permis constitue, encore aujourd’hui, un bien précieux pour bon nombre de travailleurs. Ainsi, le célèbre papier rose va se trouver remplacer au fur et à mesure par une carte en plastique rose.

Profitant de cette nouvelle norme à venir, des personnes malintentionnées ont saisi cette occasion afin de monter une arnaque. Grâce à des mails imitant ceux pouvant être émis par la préfecture, ces derniers demandent l’envoi de votre permis scanné. Dans le but, de soi-disant le faire échanger contre la nouvelle carte plastifiée.

À lire Permis de conduire sur son téléphone portable : comment l’obtenir grâce à France Identité ?

Leur objectif ? Créer des copies de votre document officiel afin que ce soit vous qui preniez les retraits de points et autres amendes en cas d’infraction. De fait, la préfecture ne vous demandera pas d’envoyer le scan de votre ancien permis de conduire. Aussi, celle-ci recommande son remplacement que dans 3 cas :

  • Sa détérioration (altération du papier)
  • son vol
  • sa disparition

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :