Chronopost : la gendarmerie lance l’alerte face aux nombreux SMS frauduleux qui circulent

La Gendarmerie de Charente-Maritime alerte sur les messages frauduleux des escrocs qui se font passer pour Chronopost. On fait le point.

© IStcok

Afficher Masquer les titres

Chronopost croule sous les colis en cette période. Effectivement, les fêtes de fin d’année sont l’occasion rêvée pour faire ses emplettes sur internet et se faire livrer chez soi. Cependant, méfiez-vous, des malfrats profitent aussi de cette situation. Nombre d’entre eux se font passer pour Chronopost pour piéger les potentiels clients.

La Gendarmerie de Charente-Maritime a mis en garde contre les SMS trompeurs envoyés par des escrocs sans scrupules. Des messages frauduleux qui vous réclament d’ailleurs de payer des frais supplémentaires pour recevoir un colis ou cliquer sur un lien. Attention, c’est une escroquerie ! On vous explique tout dans cet article.

Chronopost, cible privilégiée des arnaques par SMS

Malgré les efforts des autorités, les SMS frauduleux se faisant passer pour Chronopost continuent de sévir. Pour rappel, ces messages, qui relèvent du phishing, visent à extorquer des données personnelles ou bancaires aux destinataires.

À lire CAF : l’organisme lance un appel à la vigilance face aux nombreuses fausses informations qui circulent

Comme on parle de Chronopost, les SMS font miroiter une livraison imminente ou en leur réclamant un paiement supplémentaire. Le mode opératoire est bien rodé, mais bien connu aussi. Ainsi, les escrocs se font passer pour le service de livraison et envoient des SMS aux potentiels clients.

Le contenu du message peut changer, mais il comporte toujours un lien vers un site frauduleux ou un numéro surtaxé. Un lien sur lequel il ne faut surtout pas cliquer. Pourquoi ? Parce que c’est une tentative de phishing qui vise à vous voler vos informations personnelles ou bancaires.

Chronopost
Illustration de la technique du phishing ou hameçonnage – Crédits photos : iStock

Pire encore, il est possible que le lien déclenche l’installation de logiciels malveillants sur votre ordinateur ou téléphone. Un logiciel capable de pirater toutes vos données.

Comment se protéger de cette arnaque par SMS ?

Vous savez maintenant que des escrocs se font passer pour Chronopost pour vous soutirer de l’argent en volant vos données personnelles. Pour éviter de tomber dans le piège, suivez les quelques conseils suivants :

À lire Arnaques : qui sont ces personnes dans l’ombre qui vous dépouillent de votre argent ?

Ne cliquez jamais sur les liens suspects

Les liens peuvent vous rediriger vers des sites frauduleux ou infecter votre téléphone avec des virus. Avant de cliquer, vérifiez bien l’identité de l’expéditeur, les fautes d’orthographe et le contenu du message.

Ne donnez jamais vos informations confidentielles

Chronopost ne vous demandera jamais de lui communiquer vos coordonnées bancaires, vos identifiants ou vos mots de passe par SMS, email ou téléphone. Si on vous les demande, ne répondez pas et supprimez le message.

Contactez Chronopost en cas de doute

Si vous n’êtes pas sûr qu’un message provient de Chronopost, vous pouvez vérifier le statut de votre colis sur le site officiel de la société de livraison express. Vous pouvez aussi appeler le service client au numéro indiqué sur ce site.

Si vous avez encore des doutes, vous pouvez en outre signaler les tentatives d’arnaque à Chronopost ou aux autorités compétentes. Tous ces conseils, la gendarmerie de la Charente-Maritime l’a résumée en trois points avec un ton décontracté sur X.

À lire Leboncoin : attention à cette arnaque redoutable qui peut vous coûter cher

Voici ce qu’on peut lire dans ce tweet :

« Jamais sur le lien tu ne cliqueras, au 33700 tu signaleras, le SMS tu supprimeras. »

Que faire si l’on a déjà été victime de l’arnaque ?

Vous avez été victime d’une arnaque Chronopost en donnant vos données personnelles à des imposteurs ? Ne vous inquiétez pas, il y a des solutions. Commencez par consulter votre relevé bancaire. Si vous voyez un mouvement suspect, appelez votre banque sans tarder pour bloquer votre carte.

Vous pouvez aussi déposer une plainte auprès des services compétents pour demander un remboursement. Cela dit, vous le savez bien, la prudence est la meilleure des protections. Ainsi, que ce soit Chronopost ou un autre service, vérifiez toujours l’identité de l’expéditeur des SMS avant de suivre un lien.

Sources : clubic.com

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :