Crédit immobilier : ce qu’il faut éviter pour maximiser vos chances d’obtenir votre prêt

Souhaitez-vous obtenir un crédit immobilier ? Multipliez vos chances en faisant attention à ces pratiques qui semblent anodines.

© Crédits photos : iStock

Afficher Masquer les titres

Fumer, faire trop de shopping, les paris… peuvent limiter vos chances d’obtenir un crédit immobilier. Des détails qui semblent anodins, mais qui comptent beaucoup. On vous dit tout dans les lignes suivantes.

Fumer, une pratique pénalisante

Ces derniers mois, les établissements bancaires sont devenus de plus en plus sélectifs concernant l’octroi d’un crédit immobilier. Elles scrutent minutieusement votre dossier en passant à la loupe votre apport, votre épargne ainsi que vos revenus. Mais ils ne s’arrêtent pas là.

Vos pratiques du quotidien entrent également en compte. Des pratiques qui, à première vue, semblent anodines, mais qui peuvent diminuer vos chances lorsque vous entamez les démarches d’obtention d’un crédit immobilier.

À lire Crédit immobilier : combien pouvez-vous emprunter avec un taux à 4 % selon vos revenus ?

Crédit immobilier
Refus d’accorder un prêt immobilier – Crédits photos : iStock

Parmi ces pratiques pénalisantes, il y a le fait de fumer. En effet, les fumeurs doivent payer une assurance emprunteur plus cher que les autres. En fait, les fumeurs sont plus susceptibles d’être victimes d’ennuis de santé. Tenant compte de leur âge et du montant de leur prêt, le surcoût d’assurance peut atteindre 20 euros par mois.

« Cela a plusieurs conséquences. D’une part, l’augmentation de vos mensualités va rogner sur votre capacité d’emprunt. Cela joue également sur votre taux d’endettement. Enfin, le coût de l’assurance emprunteur rentre dans le calcul du taux annuel effectif global. Si ce dernier dépasse le taux d’usure, le prêt ne vous sera pas accordé », indique Cécile Roquelaure, directrice des études pour le courtier Empruntis.

Les fumeurs ne doivent surtout pas omettre de le faire savoir à leur assureur. En effet, Mme Roquelaure indique qu’une fausse déclaration leur coûtera la prise en compte de leur sinistre.

Les paris sportifs, les jeux d’argent, les shoppings

Il y a aussi d’autres pratiques déconseillées si vous souhaitez multiplier vos chances d’obtenir un crédit immobilier.

« Vos derniers relevés de compte sont épluchés pour établir votre profil. Et le banquier préférera clairement prêter à une fourmi qu’à une cigale », explique la spécialiste.

Cela sous-entend que vous devez absolument éviter tout ce qui pourrait laisser penser que votre profil est « à risque ». À savoir, les paris sportifs et les jeux d’argent en tous genres sont notamment à éviter. Il en va de même pour les investissements trop importants en Bourse ou dans des cryptomonnaies.

Cécile Roquelaure précise que tout ce qui pourrait susciter des questions chez votre banquier fragilise vos chances d’obtenir un crédit immobilier. C’est en effet au courtier de rassurer le banquier, mais il vaut mieux ne pas s’inquiéter.

En outre, la spécialiste fait également savoir que la banque s’intéressera aussi à vos dépenses régulières en vérifiant vos comptes. L’addiction au shopping avec de grosses dépenses hebdomadaires fait de vous un profil risqué, selon Roquelaure.

« Tous ces points ont toujours été regardés, mais l’analyse est plus approfondie dans le contexte actuel », résume-t-elle.

La pratique du sport est aussi excluante

La pratique du sport peut aussi amoindrir vos chances d’obtenir un crédit immobilier. Pas tous les sports, seulement ceux considérés à risques ou « sports extrêmes ». Parmi ceux-ci, le parapente, l’alpinisme ou bien la plongée sous-marine.

À lire Prêt à taux zéro : découvrez les nouveaux plafonds pour en bénéficier

Déclarer ces sports vous permet de vous couvrir. Christophe Boiché, directeur des assurances chez Meilleurtaux, indique que la question du sport est aujourd’hui plus excluante que vertueuse. C’est pour identifier un risque et « appliquer une majoration pour que le client soit couvert ».

Si vous fumez, dites-le

Toute souscription d’une assurance de crédit immobilier doit passer par le remplissage d’un questionnaire de santé. La consommation de tabac est l’une des questions posées. Cela dit, l’entrée en vigueur de la loi Lemoine en juin 2022 a fait que le questionnaire de santé ne soit plus une obligation.

Pour cela, il faut que :

  • Le montant du crédit immobilier ne dépasse pas 200 000 euros ou 400 000 euros si vous empruntez à deux.
  • La dernière échéance du prêt soit remboursée avant le 60e anniversaire de l’emprunteur.
Crédit immobilier
Pile de pièces de monnaie sur les billets de banque avec une maquette de maison sur une table – Crédits photos : iStock

Autrement dit, le respect de ces conditions vous épargne la surprime fumeur. Cela étant dit, dans son article L. 113-2, le Code des assurances oblige le souscripteur à répondre exactement et exhaustivement au questionnaire.

À lire Prêt à taux zéro, logement locatif : 154 villes reclassées en « zone tendue »

Mentir sur les questions de tabagisme entraîne des conséquences lourdes. Si donc vous mentez à ce propos, l’assureur a le droit de :

  • Ne pas indemniser un sinistre ayant un lien avec une maladie due au tabagisme
  • Demander d’annuler le contrat, qui se fera résilier sous 10 jours
  • Augmenter le montant de la cotisation
  • Vous poursuivre en justice

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :