Départ en retraite : comment faire votre demande ?

En France, les plus âgés peuvent bénéficier d'une pension de retraite. Mais elle suppose de faire un certain nombre de démarches.

© Crédits photos : iStock

Afficher Masquer les titres
Depuis plus de deux mois, la France s’embrase. Le nerf de la guerre ? La réforme de notre système de retraite, portée par le gouvernement. En effet, ce texte doit faire passer l’âge légal de la fin de carrière de 62 à 64 ans. Sauf qu’il existe un très grand nombre de subtilités et d’exception en fonction du parcours professionnel de chacun. Comment faire pour préparer votre départ en retraite et obtenir votre pension ? On fait le point tout de suite.

Retraite : un système de droits et de pensions complexes

Si la réforme entre vigueur à l’automne 2023, il ne concernera pas tout le monde. Ainsi, les plus âgés devraient encore pouvoir cesser de travailler vers 62 ans. Mais dans certains cas, on peut aussi bénéficier d’un départ anticipé, vers 60 ou 57 ans.

Dans notre pays, l’ensemble des actifs cotisent aux régimes de retraites obligatoires. Cela signifie que les salariés du secteur privé ont droit à deux pensions, qui se cumulent :

  • La retraite de base, versée par la Caisse Nationale de l’Assurance vieillesse (CNAV).
  • La pension complémentaire, gérée par l’AGIRC-ARRCO.

Pour bénéficier de ces revenus en fin de carrière, vous devez donc avoir cotisé suffisamment longtemps. L’âge auquel vous arrêtez d’exercer, a aussi un impact sur vos droits, et notamment le montant de votre pension.Ensuite, concernant les agents de la fonction publique, il existe un régime de retraite particulier.

À lire Agirc-Arrco : bonne nouvelle pour les retraités, ce service d’aide va doubler

Quelles démarches faut-il effectuer ?

Pour obtenir votre pension, vous pouvez procéder par voie postale ou par internet. Dans tous les cas, voici les pièces justificatives que vous devrez réunir :

  • Le formulaire de demande de retraite.
  • Vos justificatifs d’identité : une pièce d’identité et une copie de votre acte de naissance.
  • Votre relevé d’identité bancaire (à demander après de votre banque, ou à télécharger depuis votre appli bancaire).
  • Une copie de votre dernier avis d’imposition.

Pour profiter de votre retraite en toute sérénité, faites ces formalités environ 6 mois avant la date de votre départ. En effet, s’il y avait un retard dans le traitement de votre dossier, vos droits pourraient entraîner un ajournement de votre départ. Ensuite, pensez à demander un relevé de carrière auprès de la CNAV.

Retraites : des exceptions selon votre activité professionnelle

Si vous avez fait votre carrière dans le secteur privé, vous devez informer votre employeur au moyen d’un préavis, que vous lui aurez transmis à l’avance. Mais si vous avez travaillé dans le secteur public, vous devez informer votre hiérarchie à partir du moment où vous commencer vos démarches. Lorsque vous avez lancé la procédure, vous pourrez recevoir un récapitulatif de tout votre parcours. Ce document, transmis automatiquement, vous permet de connaître vos droits.

Les personnes qui ont exercé en tant que commerçants, artisans ou travailleurs agricoles peuvent aussi se tourner vers l’Agirc-Arrco. De ce fait, ils peuvent obtenir une pension complémentaire. Pour cela, il faudra fournir une attestation de cessation d’activité ou, un certificat de radiation (du RCS ou du répertoire des métiers). Ces pièces jouent un rôle clé dans la constitution de votre demande de retraite.

À lire Retraite complémentaire : les nouveautés de l’Agirc-Arrco pour 2024

Pour ceux qui ont exercé à l’étranger, il existe deux possibilités :

  • Vous avez travaillé en détachement, pour une société basée en France. Dans ce cas, vous relevez du régime de retraite français.
  • Si vous avez eu une activité professionnelle en étant expatrié, vous relevez du régime de votre pays d’accueil. Mais vous avez toujours la possibilité de cotiser auprès du régime français, pour obtenir une retraite. Vos deux pensions resteront cumulables.

Que se passe-t-il après le dépôt de votre demande ?

Comme nous vous l’avons indiqué en début d’article, le délai nécessaire pour traiter votre dossier peut aller de 4 à 6 mois. Ce qui explique pourquoi vous devez absolument anticiper ces démarches avant votre départ en retraite. Une fois la demande validée, vous commencerez à recevoir vos paiements, tous les mois.

Sources : pleinevie.fr

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :