Florent Pagny : Kad Merad se souvient de cette période sombre du chanteur « il dormait dans sa bagnole »

Alors que le documentaire sur Florent Pagny s’apprête à sortir, il semblerait que Kad Merad ait fait des confidences sur ce dernier.

Florent Pagny : Kad Merad se souvient de cette période sombre du chanteur « il dormait dans sa bagnole » – Source : Getty Images

Florent Pagny a récemment fait son retour sous le feu des projecteurs. En effet, après une année difficile, il semble prêt à affronter la vie. Le 25 janvier 2022, le chanteur a fait une annonce surprenante et inquiétante à ses fans. En effet, il a annoncé qu’il souffrait d’un cancer des poumons. Très rapidement, il a commencé les soins nécessaires, dont de la chimiothérapie. Récemment de retour, après une pause pour se ressourcer auprès de sa famille, Florent Pagny semble avoir de nombreux projets prêts pour le futur. Le 1er janvier 2023, TF1 va diffuser un documentaire sur le chanteur. En effet, le documentaire « Florent Pagny, Un homme libre » va contenir de nombreuses personnalités. Ces derniers évoquent le parcours du chanteur et son cancer. Parmi les personnalités, on retrouve alors Kad Merad. Ce dernier a évoqué une période difficile de la vie de l’artiste. On vous explique tout ici ! 

Florent Pagny : une carrière incroyable

La majorité des Français ont suivi le parcours difficile de Florent Pagny ces derniers temps. Après le diagnostic de son cancer des poumons, il tente de reconstruire sa vie, son quotidien et ses amitiés. La production de TF1, à l’occasion de son rétablissement, a prévu de diffuser un documentaire à ce sujet. En effet, le 1er janvier prochain, les téléspectateurs français vont pouvoir découvrir un documentaire consacré à la vie de l’artiste. Mais surtout son parcours de ses débuts à aujourd’hui. Le documentaire « Florent Pagny, Un homme libre » va contenir de nombreux témoignages de différentes personnalités et amis du chanteur. Parmi ces derniers, on retrouve Kad Merad. Il semblerait que la vie de Florent Pagny n’a pas toujours été toute rose, même avant son cancer. 

Que ce soit ses proches, sa famille ou encore les personnalités avec qui il a partagé des moment. Toutes ces personnes vont pouvoir donner leurs témoignages sur la vie de Florent Pagny, les souvenirs mais également le cancer qu’il a surmonté. Kad Merad revient par exemple sur une situation qui a eu lieu au début des années 90. Il évoque alors une impasse dans la vie de Florent Pagny qui a prouvé très difficile. Le chanteur a frôlé la pauvreté. D’après les dires de son ami, il « dormait pratiquement dans sa bagnole ». On imagine que ce documentaire pourrait vraiment éclairer des périodes d’ombres sur la vie de ce dernier et notamment durant ses débuts sous le feu des projecteurs. 

Une période compliquée de sa vie

Il semblerait que durant le documentaire, plusieurs personnes ont évoqué les obstacles que le chanteur a dû surmonter dans ses débuts. « C’est l’époque où il se fait planter par tout le monde. J’étais un petit un animateur sur Oui FM et lui, tout le monde se foutait un peu de sa gueule car ça marchait plus, ça aurait pu s’arrêter comme ça pour lui… », a confié Kad Merad. D’après ses dires, il semblerait que le début de carrière n’a pas été simple pour le chanteur. Il enchaînait les coups durs et les refus. Ce qui aurait pu pousser Florent Pagny à arrêter. Toutefois, il semblerait que ce dernier ait choisi d’utiliser ses moment bas comme sa force. Une force dont il a fait preuve durant son combat contre son cancer des poumons en début d’année.

Au moment de sa vie, juste après sa rupture avec Vanessa Paradis, Florent Pagny a touché le fond. Son producteur a décidé de le lâcher. Et ce, malgré le fait qu’il connaissait déjà un certain succès. Ainsi, c’est lors de cette descente aux enfers qu’il a fait la connaissance de Kad Merad. Un collègue avec qui il a eu « un coup de foudre (amical) ». Azucena Caamaño va également évoquer le diagnostic qu’il a reçu en janvier dernier. « Là, il m’appelle, il était en train de préparer son enterrement. Je lui dis attend, arrête, ça peut tout être, attend de savoir un peu plus, de faire des études qu’il faut, calme-toi », se remémore-t-elle, avec beaucoup d’émotions. Et ce, avant de poursuivre : « Et d’un seul coup [.….. ] les choses s’aggravent, c’est pas opérable, c’est une tumeur méchante. Il va falloir attaquer un traitement violent ». Des années difficiles

Source : Public