Semaine en 4 jours : c’est quoi cette mesure que Gabriel Attal souhaite expérimenter ?

Gabriel Attal a demandé à ses ministres d'expérimenter la semaine en 4 jours. Voici tout ce que vous devez savoir sur le nouveau dispositif.

© IStock

Afficher Masquer les titres

Gabriel Attal a annoncé la mise en place de la semaine en 4 jours. Un dispositif qui va servir à améliorer le temps de travail des salariés. Grâce à ce dispositif, les salariés gagneront une journée de repos supplémentaire, mais pas sans concessions. On vous explique tout.

Tout savoir sur le nouveau dispositif

Le gouvernement entend instaurer la semaine en 4 jours, un dispositif visant à améliorer les conditions de travail des salariés. Annoncé par Gabriel Attal, ce dispositif inédit entraînera un changement dans les modalités de travail. En effet, la semaine en 4 jours impactera surtout sur les heures de service de l’employé.

« Notre rapport au travail, c’est notre rapport au temps (…) Comme Premier ministre je demande à l’ensemble de mes ministres d’expérimenter cette solution dans leurs administrations centrales et déconcentrées », a déclaré Gabriel Attal.

Le Premier ministre français a expliqué le fonctionnement de la semaine de 4 jours. En effet, il ne s’agit pas de réduire le nombre d’heures de travail, mais de libérer un jour ouvré supplémentaire. Ainsi, au lieu de travailler 7 heures par jour pendant 5 jours, le salarié devra faire 8 h 45 de services par jour durant 4 jours.

Notons que ce dispositif n’affecte pas le salaire. Comme les 35 heures par semaine seront respectées, il n’y a ni augmentation ni diminution de la rémunération. Il s’agit tout simplement de réduire le nombre de jours d’activité.

À lire Préremplissage des formulaires de demande pour le RSA et la prime d’activité : quels changements ?

Pour information, la journée supplémentaire de repos résultant de la semaine en 4 jours sera à définir avec l’entreprise. Ainsi, des négociations auront lieu entre cette dernière et le salarié pour déterminer quel jour convient le plus. Le but étant de ne pas nuire au rythme habituel de la société.

La semaine en 4 jours divise les salariés

Ce n’est pas la première fois que le gouvernement expérimente la semaine en 4 jours. En Picardie, ce dispositif avait été mis en place pendant une courte période. Le temps d’analyser la faisabilité d’une éventuelle généralisation.

Malheureusement, les résultats n’ont pas été à la hauteur des attentes. En effet, sur les 284 salariés qui ont fait l’expérience, seulement 3 ont dit y adhérer. Le reste a jugé le rythme de travail beaucoup trop long.

Ce qui, selon eux, ne leur permettait pas de remplir certaines obligations en dehors du travail. Pour sa part, Gabriel Attal reconnaît que ce dispositif peut diviser. Grâce aux expérimentations réalisées, le Premier ministre est parvenu à cette conclusion :

« À certains endroits, il y a eu peu de candidats, à d’autres ils sont nombreux à avoir choisi d’arriver plus tôt le matin, partir plus tard le soir pour travailler un jour de moins. »

Semaine en 4 jours
Salariée souriante au bureau, avec ses collègues en arrière-plan – Crédits photos : iStock

La semaine en 4 jours conviendrait plus aux personnes sans enfant et libres de tout engagement. Comme ils ont moins de contraintes, augmenter le temps de travail journalier pour gagner une journée de repos supplémentaire n’est donc pas un problème pour eux.

À lire Gabriel Attal présente sa chienne, Volta : « Elle devait rester mon jardin secret »

Par ailleurs, un sondage du HuffPost a montré qu’environ 53 % des Français se disent « favorables à ce nouveau modèle ». Reste à voir si les salariés administratifs feront preuve du même enthousiasme.

Sources : ladepeche.fr

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :