Assurance : ce qui se passe en cas d’accident sur une route enneigée ou verglacée

Mauvaise nouvelle : votre assurance peut refuser de vous couvrir en cas d’accident lors de chutes de neige ou de pluies verglaçantes.

© IStock

Afficher Masquer les titres

Un accident sur une route enneigée ou verglacée n’est pas une circonstance atténuante. De ce fait, il n’y a pas de procédure particulière de la part de votre assurance. Ainsi, tout dépendra du contenu de votre contrat. Les détails dans cet article.

L’assurance peut refuser votre prise en charge

En temps normal, l’assurance de votre voiture vous couvre en cas d’accident. Ce n’est pas forcément le cas lors du mauvais temps. Votre assureur peut en effet refuser de prendre en charge les dégâts lors d’un accident survenu sur une route enneigée ou verglacée.

Il ne s’agira pas d’une circonstance atténuante, ce qui n’implique pas systématiquement une procédure spécifique. C’est ce qu’explique Grégoire Dupont, directeur général d’Agea. De quoi mettre fin au suspense ! Que faire alors face à ce genre d’accident ?

« Que ce soit sur route sèche, humide, la neige, le verglas, c’est la même chose », précise-t-il.

Cet expert poursuit en disant que c’est le principe de l’assurance responsabilité automobile qui s’applique. Autrement dit, si vous perdez le contrôle de votre véhicule sur une plaque de verglas, vous serez tenu responsable de l’accident.

À lire Permis de conduire boîte automatique : il y a du changement à compter du mois de mars

Assurance
Deux hommes signalent un accident de voiture pour l’assurance, focus sur le triangle rouge – Crédits photos : iStock

Une conséquence inévitable en cas de remboursement

En tant que maître de votre véhicule, vous devez réaliser un constat. Puis, suivant la procédure classique impliquant l’attribution de responsabilités, votre assurance vous dédommagera ou non.

Même si ce dernier vous rembourse, une conséquence reste inévitable. En effet, un système de malus s’appliquera. Ce qui vous obligera à payer plus cher pour votre assurance puisque vous êtes responsable de l’accident.

Cela étant, vous pouvez préciser sur le constat que l’accident s’est tenu sur un sol neigeux, humide ou verglacé. À rappeler que les automobilistes doivent équiper leur véhicule de pneus neige et d’équipements spécifiques pendant les conditions météorologiques extrêmes. C’est la loi qui l’exige.

Pas d’équipements, pas de prise en charge

L’assurance ne prend pas en charge les dégâts si vous ne disposez pas des équipements que la loi ordonne. Ce sera donc votre faute. Le directeur d’Agea a par ailleurs précisé qu’il est inutile d’ajouter des clauses dans votre contrat.

« Parce que quand vous souscrivez une assurance automobile, tous les dégâts que vous pouvez faire sur votre véhicule sont pris en charge », explique Grégoire Dupont.

Et d’ajouter :

« Que ce soit sur neige ou verglas, cela ne change rien. »

Il convient tout de même de mentionner que l’indemnisation dépendra de deux critères. À savoir la part de responsabilité du conducteur et la formule d’assurance automobile choisie.

À lire Permis de conduire : bientôt la fin du permis de conduire à vie ?

Assurance
Signature d’un contrat d’assurance auto – Crédits photos : iStock

Assurance tous risques ou au tiers

Comme nous l’avons dit précédemment, vous êtes responsable si vous ne disposez pas des équipements que la loi oblige. Si, même avec ces équipements, vous n’avez pu éviter l’accident, vous devez prouver que vous êtes hors de cause.

À vous de prouver à votre assureur que c’est dû aux conditions météorologiques. Si votre preuve tient la route, votre assurance vous dédommagera. À condition que la garantie « catastrophe naturelle » soit activée, d’après Le Parisien.

En effet, en cas d’accident sur du verglas, l’assureur dédommagera les dégâts sur la voiture d’un assuré tous risques. Il dédommagera par ailleurs ceux sur la voiture d’autres usagers concernés. Au tiers, l’assurance ne couvre que les dégâts des victimes, mais pas ceux du fautif.

En somme, soyez toujours prudent lorsque vous conduisez, peu importe l’état de la route.

À lire Permis de conduire sur son téléphone portable : comment l’obtenir grâce à France Identité ?

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :