SUV : Les Parisiens adoptent le tarif triplé pour le stationnement de ces véhicules

La circulation et le stationnement sont durs dans la capitale. Les conducteurs de SUV devront maintenant payer 3 fois plus cher pour se garer.

© Getty Images

Afficher Masquer les titres

Le temps passe… Et les bolides d’hier n’ont plus rien à voir avec les engins d’aujourd’hui. Autrefois, les français conduisaient de petites voitures. Et l’on ne songeait pas encore à encadrer ni à limiter les émissions de CO2. Or, à présent, les automobiles encombrent les centres-villes et menacent la qualité de l’air. Depuis quelques années, la ville de Paris fait tout pour réduire la circulation dans la capitale. Aussi, ce 4 février, les habitants ont voté pour une augmentation des tarifs de stationnement. Spécifique aux véhicules lourds, encombrants et polluants. En clair, ceux qui conduisent des SUV devront maintenant payer 3 fois plus cher que les autres pour stationner. On fait le point !

Faire payer les pollueurs

Le problème de la densité du trafic à Paris ne date pas d’hier. Pour y remédier, on peut inciter les gens à se reporter sur les transports en commun. Mais encore faut-il avoir un réseau capable d’accueillir plus de nouveaux passagers… Or, les scènes de files d’attente à rallonge dans le métro, ne manquent pas sur la Toile. Il existe bien de nouvelles pistes cyclables. Mais les voitures restent encore très présentes dans les rues de la capitale. Afin de résorber un peu le phénomène, la mairie a donc proposé de cibler les véhicules prenant le plus de place. Et ayant le plus lourd impact sur la qualité de l’air. En clair, elle a proposé un référendum, concernant les tarifs de stationnement applicables aux SUV.

« En faisant payer les SUV à hauteur des coûts et des nuisances qu’ils génèrent, la ville de Paris envoie le signal que la présence de ces monstres sur roue n’est plus souhaitable dans nos rues. », a déclaré Tony Renucci, qui préside l’association Respire. 

Derrière ce sigle, il faut comprendre « Sport Utility Vehicle », que l’on peut traduire par Véhicule Utilitaire Sportif. Parmi eux, on retrouve des modèles comme le Q5 ou le Q7 de la marque Audi. On sait à présent que ces engins, quoique modernes et parfois à consommation mixte, ne polluent pas moins que les autres voitures. Bien au contraire. Dans une époque marquée par les crises écologiques, les parisiens ont tranché contre les SUV. Avec 54,55 % des voix.

SUV : certains dénoncent la nouvelle tarification

Bien sûr, les habitants restaient divisés concernant cette mesure. D’ailleurs, les votants étaient majoritairement contre dans les 6ᵉ, 7ᵉ, 8ᵉ, 15ᵉ, 16ᵉ et 17ᵉ arrondissements. Faut-il en conclure qu’il s’agit des quartiers dans lesquels l’on trouve généralement le plus de SUV ? Il faudra confirmer cette tendance ! Dans la sphère politique, la sénatrice LR Agnès Evren a ironisé sur ce vote. En pointant notamment un fort taux d’abstention.

À lire JO 2024 : les plans de sécurisation dérobés à Paris, Gare du Nord

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :