Vignette Crit’Air : voici le montant de l’amende que vous risquez si vous êtes en infraction

Découvrez quels risques, vous encourez à ne pas posséder la vignette Crit'Air, ainsi que les raisons de son lancement.

© IStock

Afficher Masquer les titres

La vignette Crit’Air est devenu un incontournable de la ribambelle d’autocollants présents sur les pare-brises automobile. En effet, derrière cet autocollant mis en circulation en 2017 se cache une volonté écologique.

Effectivement, selon le numéro affiché dessus et en cas de déclaration par la préfecture, vous pourrez ou non conduire dans certaines zones. Ainsi, en cas de pic de pollution, certains numéros de vignettes Crit’Air auront le droit ou non de prendre la route. Plus globalement, la Vignette Crit’Air demeure un outil qui a pour but de rendre meilleur la qualité de l’air. Et dans cette mesure, de réduire l’impact de la pollution sur la population.

Aussi, d’après le site du gouvernement, 48 000 personnes décèdent à cause de la pollution de l’air. De même, 50% des Français respirent un air dans lequel se trouvent plus de polluants que la norme autorisée. Dans cette mesure, il demeure nécessaire de mettre en place toutes les mesures nécessaires afin d’éviter au possible ce type de situation. De fait, la vignette Crit’Air s’impose comme une solution viable.

À lire Permis de conduire : bientôt la fin du permis de conduire à vie ?

Aujourd’hui, au vu de la situation et à moins de vivre dans une grotte, nous sommes tous sensibles et alertés sur les ravages de la pollution atmosphérique. Et surtout sur ses dommages sur la planète.

Les Différentes vignettes Crit’Air

L’acquisition de la vignette Crit’Air se fait plutôt aisément. En effet, il vous suffit de vous rendre sur le site certificat-air.gouv.fr et de réaliser les différentes démarches. Aussi, son prix reste de 3,11 euros se trouve dérisoire par rapport à l’amende encourue pour son absence sur votre pare-brise. Notons aussi que cette dernière est valable sur tout type de véhicule, du camion à la moto en passant par la voiture.

Pour celles et ceux qui désireraient passer par la voie postale afin d’en faire l’acquisition, c’est faisable. Pour ce faire, il vous faudra utiliser le formulaire dédié et payer par chèque. Cependant, son prix sera légèrement supérieur, comptez 3,62 par ce biais.

Les vignettes Crit’Air se divisent en plusieurs catégories possédant un numéro et une couleur attribuée :

À lire Permis de conduire sur son téléphone portable : comment l’obtenir grâce à France Identité ?

Vignette Crit'Air
Véhicule électrique en chargement. Ces derniers étant très avantagés dans le classement Crit’Air source : IstockPhotos
  • Vertes : Véhicules 100% électriques
  • N°1 Violette : Véhicules essence immatriculés à partir de 2011 et les hybrides.
  • N°2 Jaune : Véhicules essence immatriculés entre le 1ᵉʳ janvier 2006 et le 31 décembre 2010. Comprends également les moteurs diesels à partir de 2011
  • N°3 Violet : Véhicules essence immatriculés entre le 1ᵉʳ janvier 1997 et le 31 décembre 2005. Comprends également les moteurs diesels entre 2006 et 2010.
  • N°4 Violet : Véhicules diesel immatriculés entre le 1ᵉʳ janvier 2001 et le 31 décembre 2005
  • N°5 Gris : Véhicules diesel immatriculés entre le 1ᵉʳ juillet 1997 et le 31 décembre 2000.

Quelles sanctions pour l’absence de vignette Crit’Air ?

Bien évidemment, tout système mis en place appelle contravention en cas de non-respect des règles. En effet, le montant maximal de l’amende en cas de non-présence de la vignette Crit’Air est de 135 euros. Même si le montant forfaitaire de cette amende de 3ᵉ classe s’avère de 68 euros.

De plus, en son absence ou avec une vignette inadaptée à son véhicule, la sentence reste la même. De surcroit, dans le cas où vous présenteriez une imitation de vignette, votre véhicule peut être saisi et amené directement à la fourrière.

Effectivement, la vignette Crit’Air demeure un moyen de filtrer le nombre d’automobilistes dans les ZFE (Zones à faibles émissions) ou lors des pics de pollution. Dans ce cas de figure, la priorité se voit donnée à ceux passant les véhicules les moins polluants. Avec comme objectif de limiter la dégradation de la qualité de l’air.

Dans quelles situations avoir la vignette ?

  • Plusieurs situations exigent de posséder la Vignette Crit’Air sur son véhicule et notamment :
  • Si vous habitez dans une ZFE (Zones à faibles émissions) qui demeurent choisies par les collectivités.
  • En cas de mise en place d’une circulation alternée en cas de pic de pollution.

Néanmoins, à travers l’usage de la vignette Crit’Air se dessine une réalité un peu plus sombre. Ainsi, malheureusement, les plus favorisés restent ceux possédant un véhicule récent, donc les plus aisés. Des aides du gouvernement existent pour les automobilistes désireux de changer leur voiture vieillissante, afin de ne pas se retrouver pénalisé par la suite. Dans cet esprit, mentionnons la prime à la conversion qui permet grâce à la mise à la casse d’un ancien véhicule d’obtenir une aide d’un montant maximal de 500 euros.

À lire Start and stop sur son véhicule : est-il plus avantageux de désactiver le dispositif ?

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :