Facebook : attention à cette arnaque du proche mort qui fait de nombreuses victimes sur le réseau social

Connaissez-vous l’arnaque du proche décédé ? Sur Facebook, des malfaiteurs jouent sur votre sensibilité pour vous arnaquer. Les détails.

© IStock

Afficher Masquer les titres

L’arnaque du proche décédé revient sur le devant de la scène. En effet, sur Facebook, de nombreuses personnes se sont récemment fait avoir. Soyez donc vigilant lorsque vous vous trouverez face à ce genre de publication et évitez de cliquer sur le lien. On vous explique tout.

Une vieille arnaque sur Facebook

Les cybercriminels n’ont aucune limite morale lorsqu’il s’agit d’arriver à leurs fins. En effet, ces derniers peuvent prétexter un drame pour que vous baissiez votre garde. Pour ce faire, ils vous envoient un message annonçant la disparition d’un proche.

Surpris, l’internaute peut cliquer sur le lien qu’ils envoient pour en savoir plus. Cette technique a déjà fait ses preuves puisque l’arnaque sévit sur Facebook depuis 2016. Le nombre de victimes a même augmenté ces derniers temps, rapporte 01net.com.

« Regardez qui est mort dans un accident, je pense que vous la connaissez, je suis désolé », peut-on parfois lire sur ce genre de publication.

Ne cliquez jamais si vous tombez sur cette annonce lors de votre session sur Facebook ou Messenger. Et ce, même si le message semble provenir d’une personne que vous connaissez. En effet, il s’agit probablement d’une tentative d’hameçonnage ou phishing.

À lire Vinted : attention à cette arnaque qui peut vous toucher en tant qu’acheteur mais aussi en tant que vendeur

Facebook
Discussions Facebook sur l’ordinateur portable d’une femme âgée – Crédits photos : iStock

Les malfaiteurs utilisent cette technique pour vous soutirer vos données personnelles. Nos confrères de 01net.com appellent notamment à la prudence, car cette pratique s’est multipliée depuis le mois de juillet 2023.

De nombreuses variantes existent

Pour mieux leurrer les utilisateurs de Facebook, ces messages contiennent un lien vers un article illustré. Vous y trouverez une image ou une vidéo d’un accident de la route dont la gravité vous choquera.

Pour le rendre plus réaliste, les arnaqueurs prendront soin de flouter une partie de la scène. Bref, tout est fait pour vous faire croire qu’un de vos proches a péri dans un accident. Pour savoir de qui il s’agit, vous devez cliquer sur un lien.

Il faut également préciser que ce type d’arnaque peut apparaître sous d’autres facettes. Certains ne vont pas par quatre chemins et vous annoncent :

« Notre ami vient de perdre la vie, donc désolé. »

Dans leurs tentatives de piéger les internautes, il arrive que les escrocs taguent directement des utilisateurs de Facebook. Le plus étonnant, en effet, c’est que le message semble parfois provenir d’un de vos contacts sur Messenger.

À lire Fraude au virement bancaire : attention à cette escroquerie bien ficelée qui peut vider votre compte en banque

Dans ces cas-là, le compte de votre ami a alors subi un piratage. Si jamais vous cliquez sur le lien ou la vidéo, vous serez redirigé vers une fausse page. Cette dernière n’a d’ailleurs pas d’autre objectif que de vous soutirer vos données personnelles.

De ce fait, une fois que les pirates obtiennent vos identifiants, ils installent un virus sur vos appareils. C’est pourquoi vous devriez toujours vérifier l’URL de la page qui se trouve en bas de l’image que vous recevez.

Un réseau de cybercriminels israéliens

Les autorités françaises ont mis au jour un vaste réseau de cybercriminels israéliens. Ces derniers s’attaquaient aux Européens utilisant Facebook. Ils utilisaient une technique qui faisait croire à leur victime que son appareil était tombé en panne.

Arnaques
Un pirate informatique vu de dos – Crédits photos : iStock

N’ayant pas accès aux fonctionnalités de son appareil, les pirates proposent alors un lien pour soi-disant contacter un service de dépannage. Le numéro redirige vers un call-center basé en Israël et tout cela est bien évidemment surtaxé.

À lire Marketplace (Facebook) : attention à ces arnaques qui circulent sur la plateforme

Durant cet appel, ils proposeront à leur victime d’acheter un antivirus. Le paiement de ladite protection sera ainsi facturé à hauteur de 300 euros et cela devra se faire par carte bancaire. Ne vous faites surtout pas avoir, c’est une arnaque.

Sources : capital.fr

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :