Arnaques : la police alerte sur l’escroquerie au rétroviseur cassé qui sévit dans cette région

La police a récemment lancé un appel à la vigilance contre une des récentes arnaques : le bris de rétroviseurs.

Arnaques : la police alerte sur l’escroquerie au rétroviseur cassé qui sévit dans cette région – Source : Istock

La police nationale de certains départements ont récemment voulu mettre en garde les habitants contre une nouvelle arnaque qui fait surface. En effet, à Sète, il semblerait que certains malfaiteurs commencent à avoir recours une pratique frauduleuse. Ceci fait de plus en plus de victimes sur le territoire français. Ces derniers mois, il s’avère que le secteur du Bassin de Thau soit le plus touché. La police tient alors à rappeler aux victimes les bonnes démarches à avoir. Si vous vous trouvez dans cette situation, en cas de doute, pensez donc à composer le 17. Il convient alors d’en savoir plus au sujet de ces arnaques qui terrorisent les habitants. On vous explique tout ici ! 

De nouvelles arnaques inquiètent les habitants de Sète

L’arnaque au rétroviseur cassé. Ceci peut vous paraître un peu flou au premier abord. Il faut savoir que cette arnaque se propage de plus en plus. Ces derniers mois, le secteur du Bassin de Thau se trouve le plus touché. Il convient alors d’ajouter que le 20 décembre 2022, trois individus ont été interpellés sur Sète. Et ce, pour avoir pratiqué cette démarche frauduleuse. Cette arnaque a réapparu sur le territoire depuis le mois de juin 2022. En ce qui concerne les victimes, on retrouve alors souvent des personnes âgées qui circulaient le plus souvent sur les parkings de supermarchés. Des personnes majoritairement vulnérables qui ne poseraient pas trop de questions une fois la supercherie mise en place. 

Les arnaqueurs réalisent cette pratique frauduleuse d’une manière très simple. Ils opèrent donc en jetant un caillou sur le véhicule des victimes. Et ce, afin de simuler le bruit d’un accrochage. Ensuite, ils leur demandent de se stationner, pour se faire dédommager. Cela implique donc que les victimes doivent se diriger jusqu’à un distributeur de billets. Malheureusement, dans la majorité des cas, par peur et par surprise, les victimes tombent dans le piège. Ces arnaques inquiètent grandement les habitants des secteurs touchés. 

Un prix exorbitant pour la franchise et la réparation

La police nationale, en lançant cet appel à la vigilance, a évoqué une deuxième manière de procéder des malfaiteurs. En effet, il s’avère que certains d’entre eux n’utilisent pas la technique du caillou. D’après la police, ils circuleraient sur la route et attendraient jusqu’à ce que quelqu’un passe à côté. Quand les victimes passent, ils les accusent alors d’avoir cassé le rétroviseur. Il appelle alors un faux assureur, souvent un “collègue”, qui annonce alors un prix colossal pour les réparations et la franchise. Une technique qui, tout comme l’autre, inquiète et surprend la victime. Sur le moment, ils ne voient pas d’autres solutions que de payer le prix annoncé. Malheureusement, ces arnaques ne cessent de faire des victimes sur le territoire. 

De ce fait, l’arnaqueur propose un arrangement à l’amiable. Ils parviennent alors à moyenner un montant en liquide. Ce qui incite la victime à payer de suite. L’escroc accompagne donc la victime à un distributeur pour se faire dédommager et repart avec le butin. Il faut savoir que les secteurs les plus touchés en ce moment s’avèrent Sète et le Bassin de Thau. D’après la police nationale, une dizaine de personnes ont déjà déposé plainte au courant de ces derniers mois. De nombreuses plaintes enregistrées pour ce genre d’arnaques qui inquiètent la police. Ainsi, ces derniers appellent à la vigilance. En cas de doute, ils demandent alors aux Français de composer le 17.

Source : Midi Libre