Qui est Marc Simoncini, investisseur dans « Qui veut être mon associé ? » sur M6 ?

Marc Simoncini, fondateur de Meetic et sérial investisseur, revient dans la saison 4 de Qui veut être mon associé ?. Voici son parcours.

© M6

Afficher Masquer les titres

À l’origine du géant des rencontres en ligne, Meetic, se trouve Marc Simoncini, entrepreneur français de la Tech. Figure pionnière de l’internet français, il a bâti un empire incluant Sensee et le fonds d’investissement Jaïna Capital. En 2020, sa fortune était estimée à 400 millions d’euros selon Challenges. Quitter la présidence de Meetic en 2011 n’a pas ralenti son impact en tant que business angel majeur. Explorez la success story de ce serial entrepreneur.

Marc Simoncini : qui est-il ?

Né le 12 mars 1963 à Marseille, Marc Simoncini incarne l’intégration réussie et la méritocratie. Il vient d’une famille d’immigrés italiens. Malgré des débuts modestes avec un grand-père cultivant des pommes de terre, l’homme d’affaires compte aujourd’hui ses succès entrepreneuriaux.

Son parcours atypique commence avec des résultats scolaires en dents de scie. Il redouble sa quatrième et sa première, et obtient son bac D avec justesse aux épreuves de rattrapage. Après le lycée, le jeune Simoncini s’engage à l’École Supérieure d’Informatique de Montreuil, sortant diplômé en 1984.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Marc Simoncini (@marc_simoncini)

À lire Norbert Tarayre de retour sur M6 : cette nouvelle émission consacrée aux restaurants qu’il va animer

Sa renommée découle de ses exploits entrepreneuriaux et de son exposition médiatique ultérieure. La persévérance et l’évolution l’ont sculpté, le hissant au rang des figures emblématiques du succès entrepreneurial en France. Ses valeurs ont fait de lui un entrepreneur Internet éminent.

Il a deux enfants, issus de son union avec Laurence Simoncini, cofondatrice de Serendipity, dont il est aujourd’hui séparé. Le père de Léa et Ugo est fier de ces derniers. Sa fille, Léa Simoncini s’épanouit en tant que chanteuse sous le nom de scène Seemone.

La carrière brillante de Marc Simoncini

Diplômé de SupInfo, Marc Simoncini se plonge tôt dans l’entrepreneuriat. Dans les années 1980, il fonde Communication Télématique Bourgogne (CTB). Puis il lance la SSII Opsion Innovation en 1989, malgré la liquidation rapide de CTB.

L’aventure tourne en sa faveur grâce à Internet. En 1996, iFrance, son site communautaire, rencontre un succès retentissant en France, en Suisse et en Belgique. En pleine expansion d’Internet, il vend iFrance à Vivendi Universal en 2000.

À lire « Qui veut être mon associé ? » : Claire Suco a finalement réussi à lever 500 000 euros pour « Meuf » !

Marc Simoncini, en 2001, révolutionne les rencontres en lançant Meetic, coté en Bourse en 2005. En homme d’affaires averti, il ouvre Jaïna Capital en 2010. Il crée l’École européenne des métiers de l’Internet (EEMI) en 2011 avec Granjon et Niel. En tant que business angel, il investit dans diverses startups high-tech. Puis il fonde Sensee en 2012, s’attaquant au marché de l’optique.

Simoncini, passionné de vélo, lance Angell en 2018 pour électrifier les grandes capitales européennes. Son autobiographie, Une vie choisie, paraît la même année.

En 2020, il rejoint le jury de Qui veut être mon associé ? sur M6. En 2022, il s’engage dans la mobilité douce, propulsant son dernier défi entrepreneurial.

Business angel de Qui veut être mon associé ?

Début 2020, Challenges évaluait la fortune de Marc Simoncini à 400 millions d’euros, ajustée à 360 millions d’euros en juillet. Un an plus tard, une nouvelle hausse ramenait ses avoirs autour de 400 millions d’euros. Depuis plusieurs années, sa fortune suit une constante progression.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Marc Simoncini (@marc_simoncini)

À lire Le Juste prix sur M6 : la date de retour du jeu culte enfin dévoilée

Marc Simoncini s’engage dans l’émission Qui veut être mon associé ? dès la première édition en 2020. Il participe aux trois saisons suivantes, aux côtés de Delphine André et Éric Larchevêque.

Le programme s’aligne parfaitement avec son rôle de Business Angel en expliquant ses critères d’investissement. L’homme d’affaires privilégie ainsi les projets qui ont un impact mesurable sur la biodiversité, la nature et le climat.

L’émission vise à guider les startups dans leur parcours entrepreneurial. Il invite les participants à présenter leur concept à un jury composé de sept figures emblématiques des affaires. L’objectif est de convaincre ces investisseurs de financer leur startup. Il offre aux gagnants des conseils et des financements d’experts ayant eux-mêmes créé des entreprises à succès en France.

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :