L’amour est dans le pré : comment la production a-t-elle renforcé la vigilance lors des castings ?

La production de L’amour est dans le pré se montre plus stricte. Le choix des prétendants obéira désormais sous une nouvelle règle.

© M6

Afficher Masquer les titres

Lundi 8 janvier dernier, M6 diffusait une partie des portraits des nouveaux candidats de L’amour est dans le pré 2024. C’est l’occasion pour les agriculteurs de parler d’eux et de ce qu’ils cherchent. D’un autre côté, la production de l’émission a dévoilé la nouvelle règle qu’elle applique pour choisir les prétendants.

Une nouvelle édition de L’amour est dans le pré

L’amour est dans le pré revient sur M6 pour une 19e saison. Karine Le Marchand va à nouveau réunir des agriculteurs à la recherche de l’amour de leur vie. Lundi 8 janvier dernier, les fans du programme ont pu découvrir une partie des portraits de la nouvelle saison.

Au total, 15 agriculteurs dont 2 femmes et 13 hommes tenteront de trouver leur partenaire de vie grâce à l’émission. Parmi eux, on retrouvera deux candidats qui, pour la première fois dans le programme, sont des amis proches. Un saunier et une ex-notaire reconvertie en poulaillère participent aussi à l’émission.

À lire « Ça me choque » : Lucile (L’amour est dans le pré) répond aux critiques en toute franchise

Pour cette nouvelle saison de L’amour est dans le pré, M6 espère un résultat plus motivant que lors de la dernière édition. Pour rappel, seul un candidat a pu venir au bilan accompagné de sa prétendante. Il s’agissait du couple que formaient Patrice et Justine.

Une nouvelle règle après la polémique avec Justine

Ce duo était pourtant loin d’être stable comme l’on a pu déjà remarquer lors de la diffusion de l’émission. Patrice lui-même avait confié à Karine Le Marchand qu’il n’arrivait plus à supporter le comportement de sa prétendante.

Tout au long de leur aventure, Justine s’était montrée très autoritaire, notamment lors de son déménagement précoce chez l’agriculteur. Son installation si rapide chez Patrice avait d’ailleurs suscité une polémique sur les réseaux sociaux.

Lors du bilan de L’amour est dans le pré 2023, Karine Le Marchand a relevé que Justine ne travaillait pas. En plus, la jeune femme n’aidait pas beaucoup son compagnon au foyer.

À lire Norbert Tarayre de retour sur M6 : cette nouvelle émission consacrée aux restaurants qu’il va animer

Afin d’éviter ce genre de fiasco, la production a pris une mesure pour la saison 19. La nouvelle règle concerne notamment les lettres des prétendants que l’équipe du casting va bien étudier.

« L’équipe du casting a appris à repérer les lettres moins sincères », a expliqué Gabriella Mermet-Mather, la productrice artistique de l’émission, dans les colonnes de Télé-Poche.

Plus stricte sur la situation professionnelle

Dans les détails, la productrice de L’amour est dans le pré a parlé du questionnaire à remettre aux prétendants. Selon ses dires, l’équipe va beaucoup se pencher sur la partie professionnelle de ces dernières.

La production veut surtout éviter que certains envoient des lettres avec des arrière-pensées. L’idéal serait des prétendants avec « une situation stable » et des projets. Ainsi, il n’y aura plus de déménagements précoces comme celui de Justine.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par M6 (@m6officiel)

Cette mesure a cependant une limite. Et ce, car l’équipe de casting ne peut pas vérifier les informations à propos des prétendants. En effet, elle ne peut avoir accès qu’au casier judiciaire des candidats.

« C’est un coup de dés, mais c’est aussi sur un coup de dés que démarrent de belles histoires », disait Gabriella Mermet-Mather.

Si tout va bien, le tournage de L’amour est dans le pré 2024 devrait commencer dans quelques semaines. Reste à savoir si les agriculteurs de cette saison auront plus de chance que ceux de la précédente édition.

Sources : voici.fr, allocine.fr

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :