Guerlain : un YouTubeur pointe un scandale marketing autour d’une crème « quantique »

Spécialisé dans les vidéos de sensibilisations sur les arnaques et dérives sectaires, G Milgram dénonce la campagne de Guerlain.

© iStock / Image d’illustration

Afficher Masquer les titres

De nos jours, les contre-vérités et les préjugés ont toujours tendance à se faire passer pour des faits de temps à autre. Ainsi, sur la Toile, certains escrocs n’hésitent à se jouer des plus crédules, en promettant des solutions new age aux problèmes de chacun. Et il arrive même que certaines caractéristiques ou appellations à consonance scientifique soient détournées pour berner de potentiels clients. Depuis des années, le YouTubeur G Milgram publie des vidéos afin d’alerter le public sur ces pratiques douteuses et malhonnêtes. Habituellement, sur sa chaîne, le vidéaste évoque des organisations sectaires. Ou des arnaques basées sur la spiritualité. Or, ce 2 janvier 2024, il a fait un pari risqué : dénoncer la manœuvre audacieuse d’un géant du luxe, Guerlain. En effet, la marque vient de lancer un cosmétique dont elle vante les propriétés quantiques… On fait le point !

G Milgram estime que cette campagne publicitaire fait une association d’idées abusive…

Depuis le début du XXᵉ siècle, l’idée d’une physique quantique a émergé, sous l’impulsion du scientifique Max Planck. Et de ses travaux. Nous ne développerons pas ici en détails les théories qui prévalent dans ce domaine. Puisqu’il s’agit d’un champ de recherche extrêmement pointu. Et si les découvertes pourraient bien s’avérer utile à l’avenir, les savants et les industriels ont encore beaucoup de mal à bien appréhender le sujet. Mais visiblement, Guerlain a déjà trouvé comment employer un procédé issu des « sciences quantiques », pour rajeunir la peau à l’échelle cellulaire. Et ce, en incluant des extraits d’orchidées dans des pots de crèmes vendus jusqu’à 650 euros les 50 ml !

À lire Frédéric Saldmann : le médecin chouchou des médias, décrypté par G Milgram

G Milgram avait eu vent de ce projet de la firme, grâce à une source interne qui l’avait prévenu il y a quelques mois. Il a donc eu le temps d’étudier la stratégie de la marque, bien avant le lancement officiel de ce nouveau soin, présenté comme révolutionnaire.

« Je l’ai faite car on m’a transmis des documents internes à l’entreprise avant la sortie de la crème soi-disant quantique, alors j’ai décidé de voir si cela tenait la route scientifiquement. »

Ayant suivi des études en sociologie, le Youtubeur a fait appel à des chercheurs, spécialités de la physique quantique. Et ce, afin de recueillir des avis fiables sur le produit phare, dont Guerlain vante les mérites de façon plutôt audacieuse. Et les réponses ont été sans appel :

« La physique quantique est souvent reprise par des théories pseudoscientifiques, mais par une si grosse entreprise, c’est rare ! », s’étonne le physicien Étienne Klein.

Depuis, le vidéaste a également révélé que la firme l’avait contacté, pour faire pression, afin qu’il supprime son enquête de sa chaîne Youtube. Mais celui qui agit sous le pseudo de G Milgram, ne compte pas en rester là.

La bourde marketing de Guerlain enflamme la Toile

Les adeptes de skincare et de produits de beauté devront revoir leurs attentes à la baisse. En effet, l’industrie cosmétique a encore beaucoup de chemin à faire avant de maîtriser des procédés de physique quantique pour rajeunir nos faciès. Cela dit, la vidéo de G Milgram fait déjà l’effet d’une bombe. Son travail, repris par Marianne il y a quelques heures, passionne les internautes. Certains, comme l’animatrice Valérie Damidot, n’ont pas hésité à faire un peu d’humour sur le nouveau soin Guerlain.

Mais d’autres s’interrogent sur le sérieux des équipes chargées de la communication de cette marque. En effet, il s’agit d’un vrai mastodonte du secteur. Pour le prêt-à-porter de luxe, les parfums ou même les crèmes, et le maquillage, Guerlain a toujours eu bonne réputation. Cette approximation scientifique, utilisée à des fins publicitaires, a donc beaucoup déçu le grand public.

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :