Sam Zirah relaxé pour la troisième fois par la justice face à Magali Berdah

Magali Berdah, qui dirige l'agence Shauna Events, avait de nouveau accusé le vidéaste Sam Zirah de diffamations.

© Getty Images

Afficher Masquer les titres

Né le 3 mars 1987, Sam Zirah a connu la notoriété sur YouTube, en donnant la parole aux influenceurs et aux candidats de télé-réalité. Sur son canapé, il reçoit aussi bien les anciens participants de L’amour est dans pré et de Mariés au premier regard. Sans oublier toutes les célébrités issues de programmes comme Secret Story, Les Anges, Les Marseillais ou encore Les Ch’tis. Au quotidien, le vidéaste donne rendez-vous à son public avec l’émission AJA. Avec son équipe, il décortique l’actualité et les polémiques des people. Ainsi, en 2022, il avait mis en avant les propos de Magali Berdah, après l’agression d’une jeune femme par un influenceur de l’agence. Suite à cela, la papesse de l’influence avait attaqué le blogueur. Une procédure jugée abusive par le tribunal correctionnel de Paris, dans une décision rendu ce 20 décembre.

Magali Berdah perd sa guerre juridique contre Sam Zirah

En France, les créateurs de contenus, les journalistes et les particuliers doivent surveiller ce qu’ils déclarent en public. En effet, le fait de dénoncer publiquement les agissements d’une personne, ne peut se faire sans preuve. Il faut donc veiller à donner des informations sourcées et fiables aux internautes comme aux téléspectateurs. Or, en découvrant la vidéo de Sam Zirah, mise en ligne le 6 mai 2021, Magali Berdah estimait qu’il portait atteinte à son honneur. En relayant la conversation SMS qu’elle aurait une avec victime d’agression sexuelle. Sur ces messages, on pouvait voir la dirigeante de Shauna Events, s’en prendre à la jeune femme ayant dénoncé l’un de ses influenceurs. Elle a donc décidé, une fois de plus, d’entamer des poursuites devant la justice, en l’accusant de diffamations.

Cependant, les magistrats n’ont visiblement pas retenu les accusations de Magali Berdah. Et ce 20 décembre 2023, Sam Zirah a de nouveau bénéficié d’une relaxe. Rappelons que le même scénario avait déjà eu lieu le 7, puis le 9 novembre dernier. Et pour cause : le vidéaste s’appuie sur des articles de presse parfaitement crédibles pour alimenter ses sujets.

À lire Sam Zirah, très remonté contre le Salon de l’Agriculture : « C’est une honte ! »

Après une troisième décision de justice en sa faveur, le blogueur a pris la parole pour dénoncer l’attitude de Magali Berdah, sur le terrain judiciaire.

« L’acharnement de Magali Berdah contre la presse qui se questionne n’est plus acceptable. Après m’avoir attaqué une 3ᵉ fois en diffamation, la justice condamne encore Magali Berdah et me relaxe à nouveau pour la 3ᵉ fois consécutive. »

D’après le communiqué rédigé par son avocat, le YouTubeur pourrait tout à fait répliquer devant les tribunaux :

« Samuel Zirah se réserve maintenant le droit d’agir en justice après cet acharnement. »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sam Zirah (@samzirah)

Quelques éléments de contexte

Il y a encore quelques années, Magali Berdah incarnait une véritable success story aux yeux du grand public. Reçue plusieurs fois par Marlène Schiappa, la dirigeante de Shauna Events travaillait avec des nombreuses stars de la téléréalité. Mais certains ont commencé à dénoncer des partenariats avec des marques plus que douteuses. Ce combat, mené par Booba, a même donné lieu à un Complément d’enquête sur cette affaire. De ce fait, Sam Zirah a traité ce sujet dans ses vidéos. Mais il n’est pas le seul à avoir des comptes à régler avec l’ancienne reine des influenceurs. Récemment, Maéva Ghennam et Milla Jasmine ont également révélé qu’elles attendaient d’importants remboursements de la part de l’agence.

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :