Repas de Noël : ces produits incontournables du menu qui vont vous coûter bien plus cher cette année

L’UFC-Que Choisir a relevé une hausse de 10 % des prix des produits alimentaires. Les produits stars de Noël n’y échappent pas.

© IStock

Afficher Masquer les titres

L’UFC-Que Choisir a relevé une forte inflation sur les produits alimentaires. Selon le magazine, les prix ont augmenté de 10 % dans le secteur en un an. Cela inclut les produits stars du menu de Noël. Le chocolat, le champagne et le foie gras risquent alors de coûter cher. Découvrez tous les détails.

Les stars du menu de Noël vont coûter cher

Le cours du sucre et du cacao se sont envolés sur les marchés internationaux. Cela a engendré une augmentation de 10,5 % des prix des tablettes de chocolat dans les rayons. Pour les amateurs de papillotes et de bûches au chocolat, la situation pourrait être tendue pendant toute la période de fin d’année.

Il n’y a pas que le chocolat qui est devenu plus cher. D’autres produits stars du menu de Noël connaissent également l’inflation. En effet, le foie gras, le champagne et le saumon fumé coûteront également cher. Toutefois, BFMTV tempère en affirmant que cette augmentation ne sera pas aussi forte qu’en 2022.

À lire Prix du gaz : bonne nouvelle pour les ménages, la hausse sera en dessous des prévisions en juillet

Noël
Mère et fils achetant des décorations de Noël au magasin – Crédits photos : iStock

Vous serez donc prévenus, si jamais vous comptez acheter ces produits dans les prochaines semaines. Sinon, il est toujours possible de manger végétarien sans boisson alcoolisée. Après tout, cela ne dépend que de vous.

Sachez juste que les plats végétariens peuvent aussi être bons et les bonnes recettes ne manquent pas. En vérité, rien ne vous oblige à acheter du saumon fumé, du foie gras ni même du champagne. Ce sera en revanche l’occasion de faire découvrir de nouveaux plats à vos proches durant les fêtes de Noël.

Les raisons de cette augmentation des prix

Le prix du foie gras augmentera d’environ 5 % selon les annonces de l’interprofession. En effet, les professionnels du secteur mettent en avant les coûts de production ainsi que la vaccination des canards pour expliquer cette hausse.

N’oublions pas non plus que la grippe aviaire a fait beaucoup de ravages dans le secteur l’an dernier. L’offre risque donc de ne pas être suffisante face à la demande. Si vous voulez à tout prix du foie gras pour Noël, il faudrait alors en acheter en avance.

À lire EDF : les raisons de la très forte hausse des tarifs heures pleines/heures creuses et Tempo

David Chatillon, le coprésident du Comité champagne, a, quant à lui, expliqué la hausse du prix du champagne. Le produit connaîtra, selon lui, une augmentation

« un peu au-dessus de l’inflation générale » à cause de l’envolée des coûts de production.

Quant à la disponibilité des produits, il a tenu à rassurer les consommateurs. En effet, il a confié auprès de nos confrères de BFMTV qu’il n’y aura pas de tension d’approvisionnement durant la période de Noël. Concluons avec le cas du saumon fumé.

Noël
Inflation en toutes lettres avec un panier et une tirelire sur une bascule sur un fond sombre – Crédits photos : iStock

Selon l’interprofession, cette star du menus de Noël pourra coûter 50 centimes à 1,50 euro plus cher que l’an dernier pour les paquets de 10 tranches. Aussi, même s’il y aura toujours du saumon fumé dans les rayons, ne vous attendez pas à voir beaucoup de paquets de 4 ou de 6 tranches.

« Les fabricants s’orientent plutôt vers les grandes plaques de 10, 12 ou 16 tranches pour faire des économies d’échelle », précise Pierre Commère, le délégué général de l’industrie poisson à l’Adepale (Association des entreprises des produits alimentaires élaborés).

Sources : femmeactuelle.fr

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :