Pôle Emploi dévoile les métiers qui recrutent par région en 2023

Découvrez le top 10 des métiers qui recrutent cette année selon le rapport annuel de Pôle Emploi baptisé « Besoins en main-d’œuvre ».

© www.pole-emploi.fr / iletaitunepub.fr

Afficher Masquer les titres

L’enquête annuelle de Pôle Emploi s’est centrée sur les perspectives de recrutements cette année. Baptisé Besoins en main-d’œuvre, le rapport reflète une bonne nouvelle pour les demandeurs d’emploi. Le rapport de Pôle Emploi permet de constater que les entreprises continuent d’embaucher massivement. Sur les 12 prochains mois, pas moins de 3 millions de personnes devraient retrouver un emploi. Voici le top 10 des métiers qui vont recruter en 2023.

Plus de 3 millions de recrutements envisagés

Les demandeurs d’emploi peuvent espérer trouver un travail cette année. C’est ce que révèlent les statistiques de l’étude. Les entreprises envisagent de recruter au moins 3 millions de personnes dans les 12 prochains mois. Selon une enquête de Pôle Emploi, près de trois quarts sont des CDI ou CDD de plus de 6 mois.

L’étude a été menée entre le mois d’octobre et décembre 2022 et a été publiée le 7 avril 2023. Selon Pôle Emploi, le volume de recrutement par rapport à l’année dernière a baissé de 0,2 %. Le but de cette enquête annuelle est de permettre d’anticiper les difficultés de recrutement.

À lire RSA conditionné à 15 heures d’activité : départements pilotes, activités, sanctions… Ce qu’il faut savoir

En connaissance des perspectives de recrutements, les demandeurs d’emploi pourront améliorer leur orientation. Ils pourront par exemple suivre des formations pour des métiers qui recrutent. Les demandeurs d’emploi seront aussi informés des évolutions sur le marché du travail.

Pôle Emploi
Un groupe de demandeurs d’emploi méconnaissables attendant un entretien d’embauche – Crédits photos : iStock

L’enquête de Pôle Emploi a permis de savoir que les secteurs avec le plus de besoins sont :

  • Le service aux particuliers (38,3 %)
  • Le service aux entreprises (23,6 %)
  • Le commerce (12,2 %)
  • L’industrie (9,3 %)
  • La construction (8,6 %)
  • L’agriculture (8,1 %)

Selon le constat de nos confrères de Ouest-France, la plupart des intentions d’embauche viennent des entreprises de moins de 50 salariés. En effet, les petites entreprises représentent 7 cas sur 10.

Pôle Emploi : top 10 des métiers en quête de main-d’œuvre

Le rapport de Pôle Emploi démontre que les métiers qui recrutent le plus sont des métiers manuels ou relationnels. Il n’est donc pas possible qu’ils soient remplacés par des IA.

À lire Pôle Emploi devient France Travail : ce qui va changer pour les demandeurs d’emploi

Les premiers métiers les plus recherchés en 2023 sont :

  1. Serveurs de cafés, de restaurants : 122 180
  2. Viticulteurs, arboriculteurs salariés, cueilleurs : 121 050
  3. Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine : 109 820
  4. Agents d’entretien de locaux (y compris ATSEM) : 103 970
  5. Agriculteurs salariés, ouvriers agricoles : 91 920
  6. Aides à domicile et aides ménagères : 87 780
  7. Aides-soignants (médico-psycho., auxil. puériculture, assistants médicaux) : 81 730
  8. Professionnels de l’animation socioculturelle (animateurs et directeurs) : 79 710
  9. Ouvriers non qualifiés de l’emballage et manutentionnaires : 76 320
  10. Cuisiniers : 66 520

Le rapport met en évidence la baisse de projets de recrutement dans certains secteurs. La baisse est de 5,8 % dans l’administration publique et l’enseignement. Dans le commerce de détail, les projets de recrutement ont diminué de 5,3 %. Dans le caoutchouc et le plastique, la baisse de recrutement par rapport à 2022 est de 4,6 %.

Pôle Emploi : les régions avec le plus de recrutements

Dans le Nord, les professionnels de l’animation socioculturelle sont les plus recherchés. Dans le département des Bas-Rhin, ce sont surtout les métiers des viticulteurs et des arboriculteurs qui ont des projets de recrutements. À Paris, dans la capitale, les projets de recrutement sont focalisés sur les métiers d’artistes (musique, danse et spectacles).

Les besoins de main-d’œuvre saisonnière sont particulièrement forts dans les zones côtières et touristiques. Les zones comme la Côte d’Azur ou le littoral Atlantique recrutent le plus dans les métiers de l’hôtellerie restauration.

À lire Prime de Noël : vous ne l’avez pas encore reçu ? voici pourquoi et ce qu’il faut faire

Pôle Emploi
Panneau de signalisation Pôle Emploi en France – Crédits photos : iStock

Le rapport annuel de Pôle Emploi met en avant les métiers qui peinent à recruter. Selon les recruteurs, le manque de candidats est le principal motif de difficulté de recrutement. Si ce n’est pas le nombre insuffisant des candidats, ce sont les problèmes de qualifications. Même quand des demandeurs d’emploi postulent, leurs profils ne sont pas adéquats pour les postes.

Les autres motifs de difficultés de recrutement sont :

  • Les conditions de travail ne sont pas attrayantes
  • Un déficit d’image
  • Le manque de moyens financiers
  • L’accès au lieu de travail est compliqué

Près d’une dizaine de métiers font partie de la liste de ceux qui ont le plus du mal à embaucher. Si en 2022, les difficultés de recrutements étaient de 57,9 %, cette année, elles sont montées à 61 %.

Pôle Emploi a mentionné les métiers dans la construction (couvreurs, plombiers) et l’industrie (chaudronniers, tôliers, forgerons qualifiés, soudeurs, etc.). Les métiers dans la réparation automobile (carrossier) ou la santé rencontrent aussi de fortes difficultés à recruter.

À lire Prime de Noël : le versement aux ménages par Pôle Emploi arrive

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :