La CAF alerte les allocataires sur les arnaques du moment, voici comment les éviter

Depuis quelques temps, des escrocs usurpent l'identité de la CAF pour duper de nouvelles victimes. L'organisme alerte le grand public !

© Crédits photos : Getty Images

Afficher Masquer les titres

Autrefois, les arnaqueurs devaient sonner aux portes, ou publier des annonces mensongères pour arriver à leurs fins. Mais désormais, ils s’appuient sur de nombreux moyens techniques pour extorquer l’argent des autres. Aussi, de plus en plus de personnes reçoivent de SMS ou courriels frauduleux. Ces derniers mois, des escrocs ont du pris l’habitude sévir, en se faisant passer pour des organisations connues du grand public. Il peut s’agir de banques, d’opérateur de téléphonie, ou encore d’un fournisseur d’énergie. Mais certains n’hésitent même plus à contacter leurs proies, en prétendant agir au nom de services publics, comme l’assurance maladie, ou encore la CAF. Ainsi, l’organisme qui verse les allocations familiales, a décidé d’informer les Français.

CAF : le nouveau prétexte des arnaqueurs

La technique de ces individus malhonnêtes s’appelle le phishing, ou hameçonnage en français. Les arnaques qui utilisent ce mode opératoire se multiplient. Mais le principe reste toujours le même : attirer l’attention du destinataire. Ainsi, certains escrocs font miroiter un paiement de la CAF en attente à leurs victimes. Mais d’autres n’hésitent pas à jouer sur vos angoisses, en prétextant un document manquant ou une démarche à effectuer dans l’urgence. L’objectif ? Vous empêcher de réfléchir, et vous poussez à obéir rapidement.

Lorsqu’ils contactent des personnes par SMS ou par email, les arnaqueurs ont tendance à inclure un lien. De cette façon, ils vous incitent cliqué, afin de récupérer vos données personnelles ou vos informations bancaires. Mais certains arrivent à faire des dégâts, avec un simple coup de fil. Dans ce cas, l’escroc prétend travailler au sein des services de la CAF. Dans tous les cas, la manœuvre vise à collecter vos coordonnées, pour vous soutirer de l’argent.

À lire Pourquoi êtes-vous obligé de changer le mot de passe de votre compte CAF ?

Comment éviter ce piège ?

La CAF conseille aux Français de se méfier des messages évoquant leurs démarches administratives. Qu’il s’agisse d’un texto ou d’un email. En effet, pour communiquer avec les allocataires, l’organisme privilégie toujours des messages et des notifications, disponibles sur votre espace personnel sécurisé. Pou y accéder, connectez-vous simplement sur le site dédié. Cliquez ensuite sur la rubrique « Mon compte » pour interagir avec les services et obtenir des réponses sur vos prestations sociales.

Sachez que vous pouvez également contacter les agents de la CAF en composant le 3230. Néanmoins, sachez que la Caisse d’allocations familiales n’a pas l’habitude de contacter les bénéficiaires par SMS ou par courriel. Et encore moins pour demander des informations sensibles comme les identifiants, mots de passe ou données bancaires. En effet, elle privilégie les courriers ou votre espace personnel, sur le site de la CAF.

Aussi, si vous recevez un texto étrange, aux sujets de vos prestations sociales,, ne cliquez surtout sur le lien qu’il contient. Dans le doute, signalez-le. Pour ce faire, vous pouvez transférer le message au 33 700, vous rendre sur Signal spam ou encore faire un signalement en ligne, via le portail PHAROS. Enfin, si vous pensez avoir été victime d’une arnaque de ce genre, gardez les bons réflexes. Ainsi, en premier lieu, vous devez alerter votre CAF. Cela vous évitera un piratage ou même le vol de vos allocations. Enfin, vous pourrez changer vos identifiants, et entamer une procédure, afin de déposer une plainte.

Sources : caf.fr

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :