Arnaques : le récap des escroqueries les plus répandues durant l’année 2022

2022 vient de prendre fin. Cette année a été fructueuse pour ceux qui montent des arnaques. Retour sur les pièges tendus ces derniers mois.

Arnaques : le récap des escroqueries les plus répandues durant l’année 2022 – Source : Istock

Crise sanitaire, conflit à l’est de l’Europe, inflation… Ces derniers mois, les Français ont dû supporter beaucoup de mauvaises nouvelles. Du côté du gouvernement, on tente d’endiguer la précarité grandissante via certaines aides. Mais d’autres utilisent des moyens plus malhonnêtes pour arrondir leurs fins de mois. Aussi, les escrocs en tous genres n’ont pas chômé cette année.  2022 a donc vu le retour de nombreuses arnaques. Mais d’autres pièges, d’un nouveau genre, ont aussi commencé à pulluler en ligne. Désormais, le danger peut aussi bien venir d’un inconnu qui sonne à la porte, que d’un simple SMS. Pour vous aider à attaquer 2023 avec la plus grande prudence, voici les arnaques qui ont sévi ces 12 derniers mois.

Escroqueries : grands classiques et visiteurs louches

Depuis la nuit des temps, certains individus ont toujours tenté de duper leurs semblables. Aussi, certains scénarios ont pu devenir des grands classiques parmi les arnaques. Voici quelques situations qui doivent vous mettre en alerte, notamment si des individus se présentent chez vous.

Le prétexte des bacs jaunes

En France, les habitants doivent tous contribuer et trier leurs déchets. Or, chaque commune reste responsable de la propreté et de la collecte des poubelles. Le plus souvent, les emballages plastiques doivent se retrouver dans des bacs jaunes.

Il n’en fallait pas plus pour que certains malfaiteurs inventent des arnaques autour de ces problématiques. Ainsi, dans la Somme, de nombreux habitants ont subi la visite de faux employés de mairie. Opérant en binôme, ils se présentent chez les particuliers, et exigent de l’argent pour vous vendre les fameux bacs jaunes. D’après la mairie de Gamaches (80), ils n’ont pas hésité à mettre la pression à certains citoyens. « Comme la personne a refusé de payer, les faux démarcheurs ont insisté et lui ont dit qu’ils repasseraient le lendemain. »

Arnaques : de faux techniciens Enedis

Vous avez sûrement déjà entendu parler du compteur Linky. Ce fameux petit boitier vert a plusieurs avantages, mais ils agacent aussi de nombreux usagers. Pourtant, cet appareil est désormais obligatoire. Il n’en fallait pas plus pour que des escrocs se saisissent de l’affaire.

De nouvelles arnaques ont donc fleuri un peu partout. Le plus souvent, il s’agit de faux agents, qui prétendent venir de la part d’Enedis. Ils prétextent alors l’installation du compteur ou une intervention technique. Dans tous les cas, ne vous laissez pas avoir. Sachez que la pose des boitiers reste toujours gratuite. De plus, Enedis informe toujours les abonnés avant un passage.

L’escroquerie aux calendriers

Parmi les arnaques, celle-ci paraît la plus culte. Elle fonctionne de façon très simple. Deux personnes se présentent à votre porte. Ils se font alors passer pour des agents de collecte des déchets ou des facteurs. Et vous demande d’acheter un de leurs calendriers.

Ne vous laissez pas duper. Pour éviter de tomber dans le panneau, n’hésitez pas à vérifier leurs identités. En effet, le plus souvent dans ce genre d’arnaques, les malfaiteurs agissent en duo. Il ne s’agit pas seulement de récupérer quelques euros. Le plus souvent, ils s’en prennent aux personnes isolées. Pendant que l’un fait diversion, l’autres dérobe de l’argent ou des objets de valeurs.

Arnaques : l’hameçonnage fait de nombreuses victimes

Pour parler de cette technique, on utilise aussi le terme de phishing. Le principe ? Mettre la victime en confiance, et attirer son attention, par tous les moyens. Mais l’astuce réside dans l’approche : elle se fait généralement sur nos smartphones. Il peut s’agir d’un message, email ou SMS accrocheur. Voici les principales arnaques qui ont sévi cette année.

Les escrocs se servent de la sécurité sociale

En France, les citoyens peuvent compter sur des soins gratuits, et une solide protection sociale.  L’organisme qui se charge de suivre tous les Français ? La sécurité sociale. Or cette institution a permis l’émergence de nombreuses arnaques.

Parmi les cas les plus rapportés, on retrouve ces deux prétextes : un remboursement en attente ou une carte vitale à récupérer. Vous l’aurez compris, les escrocs se font passer pour la sécurité sociale, par texto ou courriel. Une fois qu’ils ont capté votre attention, ils vous invitent à cliquer sur un lien frauduleux pour récolter vos données personnelles. Pour savoir comment réagir, vous pouvez consulter ce guide en ligne, publié par l’Assurance Maladie elle-même.

Arnaques : convaincre les destinataires en évoquant un colis

Là encore, il s’agit d’un piège qui a fait de nombreuses victimes en 2022. Et pour cause, de nos jours, presque tout le monde a recours aux sites de ventes en ligne. Ce qui implique parfois une attente de quelques jours avant de recevoir une commande. En jouant sur votre impatience, certains ont donc inventé des arnaques aux colis. Le plus souvent, il s’agit d’un SMS, qui prétend venir de la Poste, ou de Chronopost.

Le texto contient ainsi un lien, sur lequel vous devez cliquer pour récupérer votre commande au plus vite. Surtout, ne cédez pas, il peut s’agir d’une escroquerie. Aussi, sachez que les transporteurs ont également publié des astuces pour lutter contre ces arnaques. N’hésitez pas à consulter leurs conseils.

Les faux messages d’un proche ou le piège qui joue sur la corde sensible

Parmi toutes les méthodes que nous venons de mentionner, celle-ci reste sans doute la plus abjecte. Il s’agit de semer l’inquiétude chez les victimes pour leur extorquer de l’argent. Par exemple, il peut s’agir d’un SMS ou d’un message reçu via une messagerie comme Whatsapp.

Dans le cadre de ces arnaques, l’interlocuteur se présente comme un membre de votre famille, et explique qu’il se trouve dans une situation dangereuse ou difficile. L’objectif ? Vous convaincre de lui envoyer rapidement un virement, pour qu’il se sorte de ce mauvais pas. Pour échapper à ces escrocs, il vaut mieux garder la tête froide. Si vous ressentez de l’angoisse, commencez par contacter ce soi-disant proche via ses coordonnées habituelles. Vous pourrez ainsi vérifier que le message vient bien de lui. Cela vous permettra aussi de vous rassurer quant à sa situation et son état. Et si le message ne provient pas de lui, vous aurez évité une belle escroquerie.

Vous l’aurez compris, la prudence doit rester votre premier réflexe, en toutes circonstances. En période de crise, personne n’a besoin de perdre son argent en subissant des arnaques.